Ouvrir le menu principal

Canton de Romans-sur-Isère

canton français

Canton de Romans-sur-Isère
Canton de Romans-sur-Isère
Situation du canton de Romans-sur-Isère dans le département de Drôme.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Drôme
Arrondissement(s) Valence
Bureau centralisateur Romans-sur-Isère
Conseillers
départementaux
Karine Guilleminot
Pierre Pieniek
2015-2021
Code canton 26 11
Histoire de la division
Création avant 1848
22 mars 2015[1]
Disparition 23 juillet 1973[2]
Démographie
Population 30 593 hab. (2016)
Densité 326 hab./km2
Géographie
Superficie 93,76 km2
Subdivisions
Communes 8 + fraction Romans-sur-Isère

Le canton de Romans-sur-Isère est une division administrative française du département de la Drôme.

HistoireModifier

Jusqu'en 1973Modifier

Le décret no 73-718 du 23 juillet 1973 a scindé le canton unique de Romans-sur-Isère en deux cantons dénommés Romans-sur-Isère-1 et Romans-sur-Isère-2[2] :

  • le premier canton est composé des communes de Clérieux, Geyssans, Mours-Saint-Eusèbe, Peyrins, Saint-Bardoux ainsi que « la portion de territoire de la ville de Romans-sur-Isère déterminée à l'Est par l'axe des voies ci-après : rue des Remparts-Saint-Nicolas, rue Nugues, rue François-Pouzin, avenue Emile-Zola et route de Génissieux » ;
  • le deuxième canton est composé des communes du Chalon, Châtillon-Saint-Jean, Crépol, Génissieux, Miribel, Montmiral, Parnans, Saint-Bonnet-de-Valclérieux, Saint-Laurent-d'Onay, Saint-Michel, Saint-Paul-lès-Romans, Triors ainsi que « la portion de territoire de la ville de Romans-sur-Isère non incluse dans le [premier] canton […] ».

Retour du canton uniqueModifier

Un nouveau découpage territorial de la Drôme (département) entre en vigueur à l'occasion des élections départementales de mars 2015, défini par le décret du 20 février 2014[1], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[3]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[4]. Dans la Drôme, le nombre de cantons passe ainsi de 36 à 19.

Le nouveau canton de Romans-sur-Isère est formé de communes des anciens cantons de Romans-sur-Isère 2e Canton (4 communes) et de Romans-sur-Isère 1er Canton (4 communes). Le canton est entièrement inclus dans l'arrondissement de Valence. Le bureau centralisateur est situé à Romans-sur-Isère.

CompositionModifier

Composition avant 1973Modifier

Lors de sa disparition en 1973, l'ancien canton de Romans-sur-Isère était constitué de dix-huit communes :

Composition depuis 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Romans-sur-Isère
(bureau centralisateur)
26281 Valence Romans Agglo Fraction : 16 833(2014)
Commune : 33 366 (2014)
Châtillon-Saint-Jean 26087 Valence Romans Agglo 1 319 (2014)
Clérieux 26096 Valence Romans Agglo 2 021 (2014)
Génissieux 26139 Valence Romans Agglo 1 984 (2014)
Mours-Saint-Eusèbe 26218 Valence Romans Agglo 3 007 (2014)
Peyrins 26231 Valence Romans Agglo 2 670 (2014)
Saint-Bardoux 26294 Valence Romans Agglo 590 (2014)
Saint-Paul-lès-Romans 26323 Valence Romans Agglo 1 806 (2014)
Triors 26355 Valence Romans Agglo 564 (2014)

Le nouveau canton de Romans-sur-Isère comprend[1] :

  1. huit communes entières,
  2. la partie de la commune de Romans-sur-Isère située à l'est d'une ligne définie par l'axe des voies et limites suivantes : depuis la limite territoriale de la commune de Mours-Saint-Eusèbe, avenue de Saint-Donat (route départementale 53), rue Théodore-Monod, rue de la Gloriette, avenue Jean-Moulin, avenue de la Première-Armée, avenue Georges-Pompidou, rue des Charmilles, rue Guynemer, rue Brémond, avenue Emile-Zola, passage supérieur Evariste-Galois, ligne de chemin de fer de Valence à Moirans, avenue Jean-Moulin, place Carnot, boulevard de la Libération, rond-point Paul-Deval, rue Marc-Antoine-Julien-de-la-Drôme, place de l'Eperon, côte des Masses, rue du Faubourg-de-Clérieux, avenue du Chanoine-Jules-Chevalier, quai Sainte-Claire, place de la Presle, rue Fontessort, rue Percherie, côte des Poids-et-Farines, petite rue Neuve, rue du Refuge, rue Rebatte, rue des Remparts-Jacquemart, rue Jacquemart, place Charles-de-Gaulle, côte Sainte-Ursule, place du 75e-Régiment-d'Infanterie, place Jean-Jaurès, rond-point de l'Europe, avenue Gambetta, rue Ampère, avenue Adolphe-Figuet, rue de l'Isère, pont du Maréchal-de-Lattre-de-Tassigny, route départementale 2092 N, jusqu'à la limite territoriale de la commune de Bourg-de-Péage.

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 30 794 habitants[5].

ReprésentationModifier

Représentation : conseillers généraux de 1833 à 1973Modifier

Liste des conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1839 Paul Émile Giraud Majorité
Ministérielle
Commerçant
Maire de Romans
Député (1831-1846)
1839 1848 Comte Antoine
de Gratet du Bouchage
Conservateur Chef d'escadron de cavalerie en retraite
Propriétaire à Triors
Député (1846-1848)
1848 1852 Maurice Rochas Républicain Propriétaire, maire de Romans (1848-1850)
1852 1861 Eloy Bouzon   Maire de Romans (1850-1856)
1861 1869
(décès)
Louis Henri François de Luzy-Pelissac Majorité
dynastique
Général de division
Député (1863-1869), sénateur (1869)
1869 1871 Adolphe Crémieux Gauche Avocat
Député d'Indre-et-Loire (1842-1851)
Député de la Seine (1869-1870)
1871 1876
(décès)[6]
Eugène Servan[7] Républicain Négociant (industriel tanneur) et notaire
Député (1876)
1876[8] 1889 Jean-Pierre-Jules Rivoire Républicain Avocat, maire de Romans (1878-1881)
1889 1895 Marius-Joseph Bonnet Républicain Médecin, Maire de Romans-sur-Isère (1888-1892)
1895 1898
(démission)[9]
Aimé Gérin
(1842-1905)
Rad. Boulanger, receveur buraliste des contributions indirectes, adjoint au maire de Romans-sur-Isère
1899[10] 1903
(décès)[11]
Jean Adolphe Antoine
Figuet
Rad. Négociant - Maire de Romans-sur-Isère (1899-1900)
1903[12] 1907 Alfred Pinet Rad. Maire de Romans-sur-Isère (1904-1907)
1907 1913 Charles Chabert Rad. Industriel, président de la chambre de commerce
Député (1908-1914)
1913 1919 Ernest-Eugène Gailly Républicain Maire de Romans-sur-Isère (1907-1914 et 1919)
1919 1928
(décès)
Jules Nadi SFIO
puis PCF
Employé
Député (1914-1928)
Maire de Romans (1907, révoqué)
Ancien conseiller général du Canton du Grand-Serre
1928 1931 Louis Collion SFIO Maire de Romans-sur-Isère (1928)
1931 1940 René Barlatier
(1880-1955)
URD Médecin
Maire de Romans (1931-1944)
Nommé conseiller départemental en 1942[13]
1945 1951 Maurice Michel PCF Représentant de commerce
Député (1945-1958)
Conseiller municipal de Romans-sur-Isère
1951 1964 Paul Deval Centriste Journaliste
Député (app. PCF) (1945-1946)
Maire de Romans-sur-Isère (1945-1955)
1964 1970 Pierre Didier RI Agent d'assurances
Maire de Romans-sur-Isère (1955-1977)
Député app. UNR (1962-1967)
1970 1973 Georges Fillioud CIR puis PS Journaliste
Député (1973-1986)

Conseillers d'arrondissement de 1833 à 1940Modifier

Liste des conseillers d'arrondissement successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Joseph Pierre François Allier aîné   Négociant à Romans
1848 1852 Eloy Bouzon   Propriétaire, maire de Romans (1850-1856)
1852 1858
(décès)
Louis Antoine Nugues
(1773-1858)[14]
  Négociant, propriétaire à Romans
Ancien chef de bataillon de la Garde Nationale
1858 1865
(décès)
Victor Joseph Bedoin
(1812-1865)
  Notaire, adjoint au maire de Romans
1865 1867 Antoine Florent Jean-Baptiste Cany   Notaire - Maire de Romans
1867 1870 Pierre-Victor Brichet   Maire de Peyrins
1870 1892
(décès)
Joseph Savoye
(1808-1892)[15],[16]
  Fabricant de bas, propriétaire, maire de Romans
(3 fois, entre 1871 et 1883)
1892 1895 Aimé Gérin Radical Négociant à Romans
1895 1904 Joseph Guilhermet
(1820-1906)
  Cultivateur, maire du Chalon
1904 1919 Constant Chatenier
(1849-1926)[17]
  Ancien directeur d'école à Bourg-de-Péage
Propriétaire à Miribel
1919 1928 Antoine Pénelon   Maire de Triors
1928   Joseph Boulut   Maire de Châtillon-Saint-Jean
1940       Les conseils d'arrondissement ont été suspendus par la loi du 12 octobre 1940
et n'ont jamais été réactivés

Représentation entre 1973 et 2015Modifier

Voir Canton de Romans-sur-Isère-1 et Canton de Romans-sur-Isère-2.

Représentation après 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Karine Guilleminot   DVG Adjointe au maire de Mours-Saint-Eusèbe
2015 en cours Pierre Pieniek   DVG Médecin généraliste

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, trois binômes sont en ballotage : Fabrice Larue et Marie-Hélène Thoraval (Union de la Droite, 31,18 %), Karine Guilleminot et Pierre Pieniek (Union de la Gauche, 27,64 %) et Martine Cavasse et Christophe Guichard (FN, 27,64 %). Le taux de participation est de 50,79 % (10 415 votants sur 20 504 inscrits)[18] contre 53,14 % au niveau départemental[19]et 50,17 % au niveau national[20].

Au second tour, Karine Guilleminot et Pierre Pieniek (Union de la Gauche) sont élus avec 37,78 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 54,8 % (4 117 voix pour 11 233 votants et 20 498 inscrits)[18].

Pierre Pieniek est ancien membre du PRG.

RéférencesModifier

  1. a b et c Décret no 2014-191 du 20 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Drôme (département), sur Légifrance (consulté le 4 mai 2014)
  2. a et b Décret no 73-718 du 23 juillet 1973 portant création de cantons dans le département de la Drôme
  3. « Loi no 2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 4 mai 2014)
  4. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L. 191-1 du code électoral.
  5. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6393213n/f1.image.r=canton?rk=815454;4
  7. http://gw.geneanet.org/retienne?lang=fr;pz=robert+paul;nz=etienne;ocz=0;p=eugene+joseph;n=servan
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6393234t/f3.image.r=canton
  9. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6254183x/f81.item.r=canton.zoom
  10. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62565880/f7.item.r=canton.zoom
  11. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6251997s/f2.item.r=Canton.zoom
  12. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6265565z/f22.item.r=canton.zoom
  13. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k9771781m/f4.item.r=canton.zoom
  14. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH173/PG/FRDAFAN83_OL2008006V001.htm
  15. http://www2.culture.gouv.fr/LH/LH260/PG/FRDAFAN83_OL2473010V001.htm
  16. http://www.romanshistorique.fr/romans-sur-isere-la-rue-joseph-savoye
  17. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6316047g/f68.image.r=CHATENIER
  18. a et b « Résultats pour le canton de Romans-sur-Isère », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015).
  19. « Résultats pour le département de la Drôme », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 25 mars 2015).
  20. « Résultats pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015).

Voir aussiModifier