Canton de Faverges

canton français

Canton de Faverges
Canton de Faverges
Situation du canton de Faverges dans le département de Haute-Savoie.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Arrondissement(s) Annecy (26)
Bonneville (1)
Bureau centralisateur Faverges-Seythenex
Conseillers
départementaux
Jean-Paul Amoudry
Sylviane Rey
2015-2021
Code canton 74 08
Histoire de la division
Création 1793, 1860
Modification(s) 22 mars 2015, 2016
Disparition 1815
Démographie
Population 40 900 hab. (2017)
Densité 72 hab./km2
Géographie
Superficie 571,93 km2
Subdivisions
Communes 24

Le canton de Faverges est un canton français, situé dans le département de la Haute-Savoie. Le chef-lieu de canton se trouve à Faverges-Seythenex.

Jusqu'en 2014, l'ancien canton comptait 10 communes correspondant aux communes de l'ancienne communauté de communes du pays de Faverges, devenue la C.C. des Sources du Lac d'Annecy regroupant 7 communes. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, le nombre est désormais porté à 27 communes[1],[2]. Avec la création de nouvelles communes en 2016, le nombre passe à 24 communes.

GéographieModifier

Le canton de Faverges se situe dans la partie sud-est du département de la Haute-Savoie. Jusqu'en 2014, le canton comprend le territoire des dix communes installée dans la vallée de Faverges, en limite avec le département voisin de la Savoie. Depuis la réforme, le canton s'est agrandi des communes de la rive droite du lac d'Annecy (une partie de l'ancien canton d'Annecy-le-Vieux, 7 communes), ainsi que des communes des vallées de Thônes, de Manigod, de Entremont , de La Clusaz et du Grand-Bornand (ancien canton de Thônes, 10 communes), situées dans les massifs préalpins des Bornes et des Aravis.

Histoire administrativeModifier

Lors de l'annexion du duché de Savoie à la France révolutionnaire en 1792, le pays de Faverges est organisé en canton avec Faverges pour chef-lieu, en 1793, au sein du département du Mont-Blanc, dans le district d'Annecy[3],[4]. Ce nouveau canton comptait sept communes, Chevaline, Cons, Faverges, Giez, Marlens, Saint-Ferréol et Seythenex, avec 5 704 habitants[3]. Avec la réforme de 1800, le canton est maintenu dans le département du Mont-Blanc[5]. Il est toutefois agrandi et compte désormais en 1801 neuf communes supplémentaires : Cohennoz, Doussard, Entrevernes, Héry-sur-Ugines, Marthod, Montmin, Outrechaise, La Thuile et Ugines, avec 12 143 habitants[5].

En 1814, puis 1815, le duché de Savoie retourne dans le giron de la maison de Savoie. Le canton français de Faverges devient dans la nouvelle organisation de 1816 un mandement sarde comprenant sept communes : Cons-Sainte-Colombe, Doussard, Faverges, Giez, Marlens, Saint-Ferréol et Settenex, au sein de la province du Genevois[6]. Une nouvelle réforme de 1818 fait passer le mandement à dix communes avec l'ajout de Chevaline, Lathuile-en-Genevois et Montmin[6]. En 1837, le mandement de Faverges garde son nombre de communes mais passe dans la province de la Haute-Savoie dans la division administrative de Chambéry[6].

Au lendemain de l'Annexion de 1860, le duché de Savoie est réunis à la France et retrouve une organisation cantonale, au sein du nouveau département de la Haute-Savoie (créé par décret impérial le 15 juin 1860)[7]. Le canton de Faverges est à nouveau créé autour de la ville de Faverges et les huit communes de l'ancien mandement. Ce nombre reste inchangé jusqu'à la réforme de 2014 où le nombre de communes passent à 27[2].

CompositionModifier

Depuis 2015Modifier

Avec la réforme de 2014, le canton de Faverges regroupe 27 communes[2]. La création de nouvelles communes en 2016 fait passer leur nombre à 24 communes :


Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Faverges-Seythenex
(bureau centralisateur)
74123 CC des sources du lac d'Annecy 59,27 7 611 (2014) 128
Alex 74003 CC des vallées de Thônes 17,02 1 031 (2014) 61
La Balme-de-Thuy 74027 CC des vallées de Thônes 17,79 438 (2014) 25
Bluffy 74036 CA du Grand Annecy 3,74 390 (2014) 104
Le Bouchet 74045 CC des vallées de Thônes 18,52 237 (2013) 13
Chevaline 74072 CC des sources du lac d'Annecy 14,16 204 (2014) 14
Les Clefs 74079 CC des vallées de Thônes 18,47 612 (2014) 33
La Clusaz 74080 CC des vallées de Thônes 40,62 1 783 (2014) 44
Dingy-Saint-Clair 74102 CC des vallées de Thônes 34,12 1 380 (2014) 40
Doussard 74104 CC des sources du lac d'Annecy 20,14 3 607 (2014) 179
Entremont 74110 CC des vallées de Thônes 18,35 662 (2014) 36
Giez 74135 CC des sources du lac d'Annecy 12,65 561 (2014) 44
Le Grand-Bornand 74136 CC des vallées de Thônes 61,42 2 175 (2014) 35
Lathuile 74147 CC des sources du lac d'Annecy 8,76 1 009 (2014) 115
Manigod 74160 CC des vallées de Thônes 44,12 1 007 (2014) 23
Menthon-Saint-Bernard 74176 CA du Grand Annecy 4,51 1 898 (2014) 421
Saint-Ferréol 74234 CC des sources du lac d'Annecy 16,79 817 (2014) 49
Saint-Jean-de-Sixt 74239 CC des vallées de Thônes 12,21 1 428 (2014) 117
Serraval 74265 CC des vallées de Thônes 19,73 650 (2014) 33
Talloires-Montmin 74275 CA du Grand Annecy 36,98 2 041 (2014) 55
Thônes 74280 CC des vallées de Thônes 52,33 6 367 (2014) 122
Val de Chaise 74167 CC des sources du lac d'Annecy 18,70 1 305 (2014) 70
Veyrier-du-Lac 74299 CA du Grand Annecy 8,21 2 371 (2014) 289
Les Villards-sur-Thônes 74302 CC des vallées de Thônes 13,32 1 018 (2014) 76

De 1861 à 2015Modifier

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Superficie
(km2)
Population
(dernière pop. légale)
Densité
(hab./km2)
Faverges
(chef-lieu)
74123 CC du Pays de Faverges 25,86 6 968 (2013) 269


Chevaline 74072 CC des sources du lac d'Annecy 14,16 204 (2014) 14
Cons-Sainte-Colombe 74084 CC du Pays de Faverges 3,47 372 (2013) 107
Giez 74135 CC des sources du lac d'Annecy 12,65 561 (2014) 44
Lathuile 74147 CC des sources du lac d'Annecy 8,76 1 009 (2014) 115
Marlens 74167 CC du Pays de Faverges 15,23 909 (2013) 60
Montmin 74187 16,29 318 (2013) 20
Saint-Ferréol 74234 CC des sources du lac d'Annecy 16,79 817 (2014) 49
Seythenex 74270 CC du Pays de Faverges 33,41 630 (2013) 19

ReprésentationModifier

Représentation de 1861 à 2015Modifier

Conseillers généraux successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1861 1864 Maurice Blanc[8]   Ancien syndic de Faverges (1854-1859)
1864 1871 Baron Jules Blanc[8]   Fils du baron Nicolas Blanc, maire de Faverges (1860 -1862)
1871 1873
(décès)[9]
François Calligé[8]   Docteur, maire de Faverges
1873[10] 1874 Victor Neyret[8] Républicain Docteur à Faverges
1874 1904 Comte
Charles-Albert de Villette[8]
Conservateur Fils du comte Théophile-Victor de Chevron Villette, ancien député sarde
Propriétaire à Giez.
1904 1907
(démission)[11]
Gabriel Perret Républicain Maire de Faverges (1904 -1907)
1907 1918
(décès)
Jules Panisset[8] Rad. Maire de Saint-Ferréol
1919 1940 Joseph Mouthon[8] RG Médecin, Conseiller municipal de Faverges
Nommé conseiller départemental en 1942[12]
1945 1955 Henri Mermillod MRP Quincaillier, maire-adjoint de Faverges
1955 1961 Marcel Piquand Rad.ind. Maire de Faverges (1947-1965)
1961 1979 François Malfroid Rad.ind.
puis DVD
Vétérinaire, maire de Doussard (1959-1977)
1979 1992 André Suscillon PS puis DVG Technicien aux aciéries d'Ugine
1992 2015 Pierre Losserand RPR puis UMP Agent immobilier
Maire de Faverges (2001 - 2008)
Les données manquantes sont à compléter.

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Jean-Paul Amoudry   UDI Retraité Fonction Publique Territoriale
Ancien Sénateur (1995-2014)
Ancien conseiller général du canton de Thônes (1992-2015)
Ancien maire de Serraval
2015 en cours Sylviane Rey   DVD Première-adjointe au Maire de Faverges-Seythenex

À l'issue du 1er tour des élections départementales de 2015, deux binômes sont en ballotage : Jean-Paul Amoudry et Sylviane Rey (DVD, 33,21 %) et Michèle Lutz et Lionel Tardy (UMP, 26,76 %). Le taux de participation est de 52,72 % (15 912 votants sur 30 183 inscrits)[13] contre 45,4 % au niveau départemental[14] et 50,17 % au niveau national[15]. Au second tour, Jean-Paul Amoudry et Sylviane Rey (DVD) sont élus avec 57,08 % des suffrages exprimés et un taux de participation de 47,18 % (7 150 voix pour 14 240 votants et 30 183 inscrits)[16].

Résultats électorauxModifier

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 7028 4789 48110 87211 82112 88714 25515 25015 295
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[17] puis population municipale à partir de 2006[18])
Histogramme de l'évolution démographique
 

En 2014, la population municipale du nouveau canton était de 40 605 habitants[19].

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Henri Baud, Jean-Yves Mariotte, Jean-Bernard Challamel, Alain Guerrier, Histoire des communes savoyardes. Le Genevois et Lac d'Annecy (Tome III), Roanne, Éditions Horvath, , 422 p. (ISBN 2-7171-0200-0), p. 279-281, « Le canton de Faverges ».

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • ...

Notes et référencesModifier

  1. Décret no 2014-153 du 13 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie.
  2. a b et c « Décret no 2014-185 du 18 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département de la Haute-Savoie - Article 9 Canton n°8 Faverges », Légifrance, (consulté en août 2014).
  3. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 99-101, « II- Le district d'Annecy ».
  4. Notice communale de Faverges sur le site de l'EHESS.
  5. a et b Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 109-114.
  6. a b et c Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Le Livre d'Histoire - Res Universis (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 117- 147.
  7. Jules-Joseph Vernier, Étude historique et géographique sur la Savoie, Paris, Le Livre d'Histoire - Res Universis, (réimpr. 1993) (1re éd. 1896), 185 p. (ISBN 978-2-7428-0039-1 et 2-7428-0039-5, ISSN 0993-7129), p. 147-154.
  8. a b c d e f et g Danièle Nicoud, sous la direction d'Elisabeht Rabut, directeur des Archives départementales de la Haute-Savoie, « Inventaire des archives de la préfecture relatives aux plébiscites et élections », sur site des Archives départementales de la Haute-Savoie - archives.cg74.fr, (consulté le 15 mars 2015).
  9. Journal officiel de la République, parution (lire en ligne).
  10. Journal officiel de la République, parution (lire en ligne).
  11. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution , (lire en ligne).
  12. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution (lire en ligne).
  13. « Résultats du premier tour pour le canton de Faverges », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  14. « Résultats du premier tour pour le département de la Haute-Savoie », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 27 mars 2015)
  15. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  16. « Résultats du second tour pour le canton de Faverges », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 1er avril 2015)
  17. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  18. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  19. Populations légales 2012 des cantons - découpage 2015, sur le site de l'Insee