Ouvrir le menu principal

Canton de Dozulé
Canton de Dozulé
Situation du canton dans l'arrondissement de Lisieux.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Basse-Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Lisieux
Circonscription(s) 4e
Chef-lieu Dozulé
Code canton 14 15
Histoire de la division
Création 1801
Disparition 2015
Démographie
Population 15 245 hab. (2012)
Densité 102 hab./km2
Géographie
Superficie 148,93 km2
Subdivisions
Communes 25

Le canton de Dozulé, appelé de 1801 à 1831 canton de Dives, est une ancienne division administrative française située dans le département du Calvados et la région Basse-Normandie.

GéographieModifier

Ce canton était organisé autour de la commune de Dozulé. Son altitude varie de 0 m (Dives-sur-Mer) à 153 m (Annebault) pour une altitude moyenne de 66 m.

HistoireModifier

L'arrêté du 6 brumaire an X (28 octobre 1801) contenant réduction des justices de paix du département du Calvados crée le canton de Dives, section de l'arrondissement de Pont-l'Évêque. Il est alors constitué de trente-deux communes[1].

Certaines communes disparaissent dans les années 1820. Trousseauville est absorbé en 1826 par Dives-sur-Mer. En 1827, Angoville-la-Séran est rattaché à Cricqueville-en-Auge, Le Caudemuche à Cresseveuille et Saint-Clair-de-Basseneville à Goustranville.

L'ordonnance du transfert le chef-lieu du canton à Dozulé[2]. En 1872, les communes de Blonville-sur-Mer et Glanville sont incorporées au canton de Pont-l'Évêque. Le décret-loi du supprime l'arrondissement de Pont-l'Évêque et incorpore les cantons en dépendant à l'arrondissement de Lisieux[2]. En 1949, les deux communes intégrées au canton de Pont-l'Évêque en 1872, ainsi que la commune de Villers-sur-Mer, sont annexées au canton de Trouville-sur-Mer.

AdministrationModifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1848 Jean-Baptiste Thil Majorité
ministérielle
Procureur général à Rouen, conseiller à la Cour de cassation, député de Seine-Inférieure (1827-1831), puis du Calvados (1832-1848)
1848 1852 François Michel Basile
Vallée (de Trouville)
  Ancien avoué à Paris, propriétaire à Trouville-sur-Mer
1852 1861 Louis Legrand   Ancien notaire, maire de Dozulé
1861 1870 Comte
Louis-Alexandre Foucher de Careil
  Propriétaire à Dives-sur-Mer
1870 1872
(démission)
Anatole Flandin Bonapartiste Auditeur au Conseil d'État, député (1876-1881), élu en 1872 dans le canton de Pont-l'Évêque
10 novembre
1872[3]
1874
(décès)[4]
Philippe Paris   Avocat à Caen, ancien bâtonnier
1874[5] 1877 Jean Félix Désiré David Républicain Maire de Pont-l'Évêque (1865-1877)
1877 1883 Jean-Baptiste Chevallier Droite Avocat à la Cour d'appel de Paris, maire de Cricqueville
1883 1911
(décès)[6]
Georges Landry Républicain Maire d'Houlgate (1880-1911)
1911[7] 1913
(décès)
Charles Louis Tillaye RG Maire d'Houlgate (1911-1913), sénateur (1895-1913)
1913 1919 Comte Raymond Constant d'Yanville Républicain
progressiste
Maire de Grangues
1919 1932
(décès)
Émile Bretocq RG Agriculteur, maire de Bourgeauville
1932 1940 Camille Lepecq URD Propriétaire, éleveur, maire de Branville, membre de la Commission administrative départementale (1940-1943), nommé conseiller départemental en 1943[8]
1945 1959
(décès)
Jean Heuzey[9] RGR Agriculteur, maire de Basseneville
1960 1984 André Lenormand PCF Cheminot, maire de Dives-sur-Mer (1953-1983), député (1946-1958)
1984 1998 Bernard Magne UDF  
1998 2015 Olivier Colin DVD Pharmacien, conseiller municipal de Houlgate, ancien président de la CdC de l'Estuaire de la Dives, vice-président du conseil général

Le canton participait à l'élection du député de la quatrième circonscription du Calvados.

CompositionModifier

Le canton de Dozulé comptait 15 245 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait vingt-cinq communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, les communes, à l'exception de Saint-Pierre-Azif et Saint-Samson, sont rattachées au canton de Cabourg. Saint-Pierre-Azif est intégré au canton de Pont-l'Évêque et Saint-Samson au canton de Troarn.

Anciennes communesModifier

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Dozulé[10] (voir historique ci-dessus) :

  • Trousseauville, absorbée en 1826 par Dives-sur-Mer.
  • Le Caudemuche, absorbée en 1827 par Cresseveuille.
  • Angoville-la-Séran, absorbée en 1827 par Cricqueville-en-Auge.
  • Saint-Clair-de-Basseneville, absorbée en 1827 par Goustranville.

DémographieModifier

           Évolution de la population  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
12 63112 52312 16612 25112 63713 87714 67915 33415 245
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[11] puis population municipale à partir de 2006[12])
Histogramme de l'évolution démographique
 

Notes et référencesModifier

  1. Jean-Baptiste Duvergier, Collection complète des lois, décrets, ordonnances, réglemens et avis du Conseil-d'État, t. 13, Paris, A. Guyot et Scribe - Charles Béchet, (lire en ligne), p. 121-122
  2. a et b Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Droz ; Paris, Champion, 1995, p. 792
  3. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6209122d/f2.image.r=canton?rk=2875550;4
  4. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6224512d/f1.image.r=canton?rk=2274689;2
  5. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6251852v/f2.image.r=canton?rk=1716746;4
  6. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6391607p/f2.item.r=canton.zoom
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6391632r/f43.item.r=canton.zoom
  8. Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 juin 1943, (en ligne).
  9. http://www.culture.gouv.fr/LH/LH149/PG/FRDAFAN84_O19800035v0575531.htm
  10. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des vingt-cinq communes du canton)
  11. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  12. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012

Voir aussiModifier

Liens externesModifier