Ouvrir le menu principal

Canton de Pont-l'Évêque

canton français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pont-l'Évêque.

Canton de Pont-l'Évêque
Canton de Pont-l'Évêque
Situation du canton de Pont-l'Évêque dans le département de Calvados.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Normandie
Département Calvados
Arrondissement(s) Lisieux
Bureau centralisateur Pont-l'Évêque
Conseillers
départementaux
Hubert Courseaux
Audrey Gadenne
2015-2021
Code canton 14 21
Histoire de la division
Création 15 février 1790[1]
Modification 1 6 brumaire an X[2],[3]
(28 octobre 1801)
Modification 2 22 mars 2015[4]
Démographie
Population 28 781 hab. (2016)
Densité 77 hab./km2
Géographie
Superficie 371,91 km2
Subdivisions
Communes 48

Le canton de Pont-l'Évêque est une division administrative française située dans le département du Calvados et la région Normandie. À la suite du redécoupage cantonal de 2014, les limites territoriales du canton sont remaniées. Le nombre de communes du canton passe de 20 à 48.

GéographieModifier

Ce canton est organisé autour de Pont-l'Évêque. Son altitude varie de 2 m (Saint-Étienne-la-Thillaye) à 148 m (Coudray-Rabut) pour une altitude moyenne de 61 m.

HistoireModifier

Du au , ce canton faisait partie de l'arrondissement de Pont-l'Évêque. Il fait aujourd'hui partie de l'arrondissement de Lisieux.

Un nouveau découpage territorial du Calvados entre en vigueur en mars 2015, défini par le décret du 17 février 2014[4], en application des lois du (loi organique 2013-402 et loi 2013-403)[5]. Les conseillers départementaux sont, à compter de ces élections, élus au scrutin majoritaire binominal mixte. Les électeurs de chaque canton élisent au Conseil départemental, nouvelle appellation du Conseil général, deux membres de sexe différent, qui se présentent en binôme de candidats. Les conseillers départementaux sont élus pour 6 ans au scrutin binominal majoritaire à deux tours, l'accès au second tour nécessitant 12,5 % des inscrits au 1er tour. En outre la totalité des conseillers départementaux est renouvelée. Ce nouveau mode de scrutin nécessite un redécoupage des cantons dont le nombre est divisé par deux avec arrondi à l'unité impaire supérieure si ce nombre n'est pas entier impair, assorti de conditions de seuils minimaux[6]. Dans le Calvados, le nombre de cantons passe ainsi de 49 à 25. Le nombre de communes du canton est porté de 20 à 48.

ReprésentationModifier

Représentation avant 2015Modifier

Liste des conseillers généraux
Période Identité Étiquette Qualité
1833 1842 François Isabel des Parcs Opposition
de gauche
[7]
Avocat à Pont-l'Évêque puis magistrat, ancien député (1815)
1842 1848 M. Tullou   Avocat, juge au tribunal civil de Pont-l'Évêque
1848 1856 Jacques Louis Adolphe Cordier
(1817-1865)
Droite Docteur en droit, ancien sous-préfet de Pont-l'Évêque, député (1849-1851)
1856 1867 Baron Nicolas Clary   Maire de Trouville-sur-Mer
1867 1871 Comte Alphonse Napoléon d'Hautpoul
(1806-1889)
  Propriétaire, baron de l'Empire, ancien officier, maire de Trouville-sur-Mer
1871 1881 Anatole Flandin Appel au peuple
(bonapartiste)
Propriétaire, maître des requêtes au Conseil d'État, député (1876-1881), ancien conseiller général du canton de Dozulé
1881[8] 1895 Auguste Louis Julien
(1844-1896)
Républicain Banquier, maire de Pont-l'Évêque
1895 1932
(démission)
Ernest Flandin
(fils d'Anatole Flandin)
URD Avocat, député (1902-1932), propriétaire du château de Bédeville
1932 1940 Pierre Gamare RG Agriculteur, maire de Coudray-Rabut, nommé conseiller départemental en 1943[9]
1943 1945 Jean Bureau
(1895-1988)
  Maire de Pont-l'Évêque (1939-1944), nommé conseiller départemental en 1943[9]
1945 1967 Pierre Gamare CNIP Président du conseil général (1958-1967)
1967 1974
(décès)
Camille Liégeard DVD Avoué, maire de Beaumont-en-Auge (1935-1974)
1974 1989
(démission)
Charles Lessard UDF-PR Maire de Saint-Hymer
1989 1998 Gérard Pruvost RPR Exploitant agricole, adjoint au maire de Saint-Julien-sur-Calonne
1998 2015 Yves Deshayes DVD Agriculteur, ancien adjoint au maire de Saint-Étienne-la-Thillaye, vice-président du conseil général , maire de Pont-l'Évêque depuis 2014

Le canton participe à l'élection du député de la quatrième circonscription du Calvados.

Représentation à partir de 2015Modifier

Conseillers départementaux successifs
Période élective Mandat Identité Nuance Qualité
2015 2021 2015 en cours Hubert Courseaux   DVD Maire de Bonneville-la-Louvet, ancien conseiller général du canton de Blangy-le-Château, président de la Blangy Pont-l'Évêque Intercom, 1er vice-président du conseil départemental
2015 en cours Audrey Gadenne   DVD Chef de cabinet du maire de Deauville, conseillère municipale de Reux

Lors des élections départementales de 2015, le binôme composé de Hubert Courseaux et Audrey Gadenne (DVD[10]) est élu au 1er tour avec 53,40% des suffrages exprimés, devant le binôme composé de Joël Groud et Danielle Lenoble (FN) (30,40%). Le taux de participation est de 50,83 % (12 031 votants sur 23 671 inscrits)[10] contre 51,43 % au niveau départemental[11]et 50,17 % au niveau national[12].

CompositionModifier

Composition avant 2015Modifier

 
Situation du canton dans l'arrondissement de Lisieux.

Le canton de Pont-l'Évêque comptait 10 226 habitants en 2012 (population municipale) et regroupait vingt communes :

À la suite du redécoupage des cantons pour 2015, toutes les communes à l'exception de Drubec sont rattachées au nouveau canton de Pont-l'Évêque auquel s'ajoutent quatorze communes du canton de Blangy-le-Château, une du canton de Dozulé, neuf du canton de Lisieux-1 et cinq du canton de Trouville-sur-Mer. Drubec est intégré au nouveau canton de Mézidon-Canon.

Anciennes communesModifier

Les anciennes communes suivantes étaient incluses dans le canton de Pont-l'Évêque[13] :

  • Tontuil, absorbée en 1827 par Saint-Benoît-d'Hébertot.
  • Saint-Cloud, absorbée en 1827 par Saint-Étienne-la-Thillaye.
  • Rabut, absorbée en 1828 par Coudray. La commune prend le nom de Coudray-Rabut.
  • Roncheville, absorbée en 1828 par Saint-Martin-aux-Chartrains.
  • Sainte-Melaine, absorbée en 1860 par Pont-l'Évêque.
  • Launay-sur-Calonne, partagée en 1860 entre Pont-l'Évêque et Saint-Julien-sur-Calonne.

Composition après 2015Modifier

Le canton de Pont-l'Evêque comprend quarante-huit communes entières[4] :

Liste des communes du canton
Nom Code
Insee
Intercommunalité Population
(dernière pop. légale)
Pont-l'Évêque
(chef-lieu)
14514 CC Terre d'Auge 4 418 (2016)
Les Authieux-sur-Calonne 14032 CC Terre d'Auge 292 (2016)
Beaumont-en-Auge 14055 CC Terre d'Auge 407 (2016)
Benerville-sur-Mer 14059 CC Cœur Côte Fleurie 439 (2016)
Blangy-le-Château 14077 CC Terre d'Auge 702 (2016)
Blonville-sur-Mer 14079 CC Cœur Côte Fleurie 1 530 (2016)
Bonneville-la-Louvet 14085 CC Terre d'Auge 751 (2016)
Bonneville-sur-Touques 14086 CC Terre d'Auge 358 (2016)
Le Breuil-en-Auge 14102 CC Terre d'Auge 1 028 (2016)
Le Brévedent 14104 CC Terre d'Auge 173 (2016)
Canapville 14131 CC Terre d'Auge 226 (2016)
Clarbec 14161 CC Terre d'Auge 367 (2016)
Coquainvilliers 14177 CA Lisieux Normandie 859 (2016)
Coudray-Rabut 14185 CC Blangy Pont-l'Évêque Intercom 322 (2016)
Englesqueville-en-Auge 14238 CC Terre d'Auge 113 (2016)
Fauguernon 14260 CA Lisieux Normandie 248 (2016)
Le Faulq 14261 CC Terre d'Auge 345 (2016)
Fierville-les-Parcs 14269 CC Terre d'Auge 205 (2016)
Firfol 14270 CA Lisieux Normandie 419 (2016)
Fumichon 14293 CA Lisieux Normandie 286 (2016)
Glanville 14302 CC Terre d'Auge 175 (2016)
Hermival-les-Vaux 14326 CA Lisieux Normandie 814 (2016)
Manneville-la-Pipard 14399 CC Terre d'Auge 290 (2016)
Le Mesnil-sur-Blangy 14426 CC Terre d'Auge 169 (2016)
Moyaux 14460 CA Lisieux Normandie 1 352 (2016)
Norolles 14466 CC Terre d'Auge 306 (2016)
Ouilly-du-Houley 14484 CA Lisieux Normandie 237 (2016)
Ouilly-le-Vicomte 14487 CA Lisieux Normandie 817 (2016)
Pierrefitte-en-Auge 14500 CC Terre d'Auge 159 (2016)
Le Pin 14504 CA Lisieux Normandie 812 (2016)
Reux 14534 CC Terre d'Auge 418 (2016)
Rocques 14540 CA Lisieux Normandie 289 (2016)
Saint-André-d'Hébertot 14555 CC Terre d'Auge 440 (2016)
Saint-Arnoult 14557 CC Cœur Côte Fleurie 1 182 (2016)
Saint-Benoît-d'Hébertot 14563 CC Terre d'Auge 422 (2016)
Saint-Étienne-la-Thillaye 14575 CC Terre d'Auge 433 (2016)
Saint-Hymer 14593 CC Terre d'Auge 645 (2016)
Saint-Julien-sur-Calonne 14601 CC Terre d'Auge 164 (2016)
Saint-Martin-aux-Chartrains 14620 CC Terre d'Auge 411 (2016)
Saint-Philbert-des-Champs 14644 CC Terre d'Auge 637 (2016)
Saint-Pierre-Azif 14645 CC Cœur Côte Fleurie 164 (2016)
Surville 14682 CC Terre d'Auge 433 (2016)
Le Torquesne 14694 CC Terre d'Auge 508 (2016)
Tourgéville 14701 CC Cœur Côte Fleurie 809 (2016)
Tourville-en-Auge 14706 CC Terre d'Auge 240 (2016)
Vauville 14731 CC Cœur Côte Fleurie 190 (2016)
Vieux-Bourg 14748 CC Terre d'Auge 83 (2016)
Villers-sur-Mer 14754 CC Cœur Côte Fleurie 2 694 (2016)

DémographieModifier

           Évolution de la population (ancien territoire)  [modifier]
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 2012
7 6777 7337 8758 1348 8249 3909 82010 20010 226
(Sources : Base Insee, population sans doubles comptes à partir de 1962[14] puis population municipale à partir de 2006[15])
Histogramme de l'évolution démographique
 


En 2016, le canton comptait 28 781 habitants[Note 1].

Évolution de la population (nouveau territoire)  [ modifier ]
2015 2016
28 95528 781
(Sources : Base Insee, population municipale à partir de 2015[16].)


Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Population municipale légale en vigueur au 1er janvier 2019, millésimée 2016, définie dans les limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2018, date de référence statistique : 1er janvier 2016.

RéférencesModifier

  1. Louis Marie Prudhomme (1798), p. 40
  2. Notice communale de Pont-l'Évêque sur le site de l'EHESS.
  3. Bernard Gaudillère (1995), p. 792.
  4. a b et c Décret no 2014-160 du 17 février 2014 portant délimitation des cantons dans le département du Calvados, sur Légifrance (consulté le 26 avril 2014)
  5. « Loi no  2013-403 du 17 mai 2013 relative à l'élection des conseillers départementaux, des conseillers municipaux et des conseillers communautaires, et modifiant le calendrier électoral », JORF no 0114 du 18 mai 2013 p. 8242, (consulté le 26 avril 2014)
  6. Article 4 de la loi du 17 mai 2013 modifiant l'article L 191 -1 du code électoral.
  7. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k44268050/f1.item.r=Decourdemanche.zoom
  8. https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62221629/f6.item.r=canton.zoom
  9. a et b Journal officiel de la République française. Lois et décrets, parution 4 juin 1943, (en ligne).
  10. a et b « Résultats du 1er tour pour le canton de Pont-l'Évêque », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  11. « Résultats du 1er tour pour le département du Calvados », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 24 mars 2015)
  12. « Résultats du 1er tour pour la France entière », sur le site du Ministère de l'Intérieur (consulté le 23 mars 2015)
  13. EHESS : Des villages Cassini aux communes d'aujourd'hui (fiches des vingt communes du canton)
  14. Structure de la population du canton de 1968 à l'année de la dernière population légale connue
  15. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2006, 2012
  16. Fiches Insee - Populations légales du canton pour les années 2015 et 2016.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Louis Marie Prudhomme, Dictionnaire géographique et méthodique de la République française en 120 départements, volume 1, Paris, Louis Marie Prudhomme, , 673 p. (lire en ligne)
  • Bernard Gaudillère, Atlas historique des circonscriptions électorales françaises, Genève, Librairie Droz SA, , 839 p. (ISBN 2600000658, lire en ligne)
  • Claude Motte,Isabelle Séguy,Christine Théré, Communes d'hier, communes d'aujourd'hui : les communes de la France, Paris, Ined, , 407 p. (ISBN 9 782733 210284).

Liens externesModifier