Ouvrir le menu principal
Bertrand Migeat
Description de cette image, également commentée ci-après
Bertrand Migeat, Chinon 2007
Naissance
Paris, Drapeau de la France France
Nationalité Drapeau de la France Française
Décès (à 62 ans)
Saint-Savinien sur Charente
Profession Acteur, mime, vidéaste
Films notables Le Sang du flamboyant
Que la fête commence

Bertrand Migeat, né le à Paris et mort d’une crise cardiaque le à Saint-Savinien sur Charente chez son frère François Migeat, fut un acteur, mime et vidéaste français.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Paris 20e d’un père saintongeais, Jean Migeat, entrepreneur, et d’une mère, Suzanne Julien, artiste peintre, issue d’une lignée de mineurs de fond tendance SR (socialistes révolutionnaires) du bassin houiller d’Auvergne.

Il passe une partie de son adolescence dans les pensionnats de la région parisienne et dans l’île d’Oleron, à laquelle il restera viscéralement attaché jusqu’à son dernier jour.

Dès l’école primaire, il choisit sa vocation, déclarant qu’il deviendra clown.

Quelques années plus tard, sa gestuelle conduira le metteur en scène Jean-Marie Serreau à l’engager pour une longue tournée théâtrale à Paris, au Théâtre de la Cité Internationale, au Théâtre de l’Ouest Parisien, dans les Maisons de la Culture en Tunisie et au Liban.

Dans les années 60, doué pour la peinture, il suit les cours du Lycée Corvisart des Arts Graphiques puis travaille comme assistant décorateur.

En 1963, il joint les cours de la Compagnie Maximilien Decroux, consacrée, dans le mime, aux rapports geste-son-image. Il se produit, en compagnie de Jean-Pierre Sentier, entre autres, sur la scène du Crazy Horse Saloon et celles des cabarets de la Rive Gauche ( L’Écluse, L'Échelle de Jacob, La Vieille Grille, etc.), avant de se mettre à l’interprétation et à la mise en scène de ses propres spectacles ou de ses One man Shows. Des textes de François Migeat, dont Machi-Machi, au Théâtre du Chapeau Rouge, en Avignon (avec Christian Bouillette et Bernard Malaterre), puis Potage Vénitien, Sans Issue, et un spectacle avec Armand Wahnoun, Les Ïatus.

En 1969, il aborde le théâtre à grande mise en scène avec Jean-Marie Serreau au Festival D’Hammamet pour Une tempête, d’Aimé Césaire (adaptation de l’œuvre de William Shakespeare) et au Théâtre de la Tempête pour Le printemps des bonnets rouges.

Pendant 20 ans, il poursuit son itinéraire de comédien dans le café théâtre, le théâtre, la télévision et le cinéma, jusqu’en 1990 où il rompt avec le monde du spectacle.

Il monte alors une petite structure vidéo et produit, réalise et monte toute une série de reportages en Turquie, Maroc, France, et un court métrage décapant sur les à côtés du Festival de Cannes.

Bertrand Migeat a épousé Dominique Rose. Ils ont une fille, Eloïse Migeat.

FilmographieModifier

Théâtre, café-théâtre et cabaretModifier

Liens externesModifier