Ouvrir le menu principal
Théâtre de l'Ouest parisien
Description de cette image, également commentée ci-après
Façade du TOP.
Surnom TOP
Type Théâtre
Lieu Boulogne-Billancourt, France
Coordonnées 48° 50′ 40″ nord, 2° 14′ 01″ est
Architecte Alexandre Barret
Capacité 387
Direction Olivier Meyer
Site web top-bb.fr

Géolocalisation sur la carte : Hauts-de-Seine

(Voir situation sur carte : Hauts-de-Seine)
Théâtre de l'Ouest parisien

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Théâtre de l'Ouest parisien

Le théâtre de l'Ouest parisien (TOP) est un théâtre situé dans la commune française de Boulogne-Billancourt.

Sommaire

HistoireModifier

Le théâtre de l'Ouest parisien ouvrit ses portes en septembre 1968. Il était alors situé 60 rue de la Belle-Feuille, dans un bâtiment construit par Georges-Henri Pingusson à partir de 1966 et qui correspond de nos jours à l'actuelle salle de spectacle Carré Belle Feuille[1]. Il fut dirigé par Pierre Vielhescaze jusqu'à sa fermeture en 1972.

Son directeur suivant, Mohamed Boudia, avait été le directeur du Théâtre national algérien (TNA), créé en 1963 et seul théâtre national du Maghreb à l’époque, qui regroupait une soixantaine d’acteurs, des metteurs en scène et des techniciens, répartis sur cinq salles[2]. Il aurait été assassiné par les services secrets israéliens, dans l’explosion de sa R16 le 28 juin 1973, rue des Fossés Saint Bernard, en raison de ses liens avec le terrorisme palestinien. Mohamed Boudia avait été nommé à la tête de l’organisation spéciale du FPLP en Europe, qui était chargée de recruter des militants et de mener des actions armées contre de cibles israéliennes dans les pays européens. Le 30 juin 1973, dans sa rubrique « Faits divers », Le Monde s’interrogeait : « M. Boudia a t-il été victime d’un attentat ou d’un accident ? » en manipulant une bombe. Peu avant, Basil Kubaissi, dirigeant du FPLP, avait lui été assassiné par balles à Paris dans la nuit du 5-6 avril 1973. Le Journal du Dimanche du 1/7/1973, indique ensuite que "les enquêteurs estiment maintenant que la voiture a été piégée" avec un détonateur à mercure.

Il ouvrit de nouveau en 1974 et fut rebaptisé Théâtre de Boulogne-Billancourt, ou TBB. Le théâtre fut dirigé par Jean-Pierre Grenier jusqu'en 1985, puis par Bernard Sevège, et ferma de nouveau en 1998. Il reprit le nom de Théâtre de l'Ouest Parisien en 2003 lors de sa réouverture place Bernard Palissy, sous la direction de Gildas Bourdet[3]. Olivier Meyer lui succéda en 2005[4],[5].

Le bâtiment actuel est une ancienne salle des fêtes, conçue par l'architecte communal Alexandre Barret et inaugurée en 1896. Elle fut réaménagée en 2002[4],[5].

GestionModifier

Depuis 2005, le Théâtre de l'Ouest Parisien est géré en délégation de service public[6],[7].

ProgrammationModifier

La programmation du TOP se distingue par sa grande variété, des grands classiques revisités (Molière, Feydeau et Marivaux, tout particulièrement) aux créations contemporaines.
En 2007, Guillaume Gallienne crée au TOP Les garçons et Guillaume, à table ! qui connaît un vif succès. Le comédien remporte le Molière de la révélation théâtrale pour cette pièce.
En 2010, Philippe Lanton crée au TOP la version française du Professionnel, du serbe Dušan Kovačević, repris au Théâtre des Arts de Cergy en 2011.
En 2011, Olivier Meyer lance le festival "Seules... en scène", festival de théâtre féminin : une comédienne, éventuellement accompagnée d'un musicien, tient la scène durant tout le spectacle[8]. Parmi les premières comédiennes : Natacha Régnier avec "Vivre dans le feu", Caroline Silhol avec "La dernière conférence de Vivien Leigh", Faïza Kaddour avec "Le frichti de Fatou", Marie-Armelle Deguy avec "La princesse de Montpensier"... Deuxième édition prévue en mai 2012.

AccèsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Carré Belle Feuille : une nouvelle salle ouvre à l'ouest de Paris », sur Mairie de Boulogne-Billancourt (consulté le 16 février 2010).
  2. 3Algérie : Mohamed Boudia, le théâtre comme art de combat" par Jules Crétois, dans Jeune Afrique du 4 octobre 2017
  3. Olivier Bossut, « Le nouveau théâtre de Boulogne ouvre enfin », Le Parisien, .
  4. a et b « Présentation du Théâtre de l'Ouest Parisien », Evene.
  5. a et b « Historique du Théâtre de l'Ouest Parisien », Théâtre de l'Ouest Parisien.
  6. Domitille Arrivet, « Boulogne-Billancourt - Culture - Des salles comblées », Le Point, .
  7. Marie-Emmanuelle Galfré, « Je vais raconter une nouvelle histoire », Le Parisien, .
  8. http://www.l-e-bb.info/seules-en-scene-festival-de-theatre-au-top-14296.

Lien externeModifier