Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dorin.

Bernard Dorin, né le 25 août 1929 à Beauvais et mort le 20 février 2019, est un diplomate français élevé à la dignité d'Ambassadeur de France en 1992.

Sommaire

BiographieModifier

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris (1950), major de l'ENA (promotion Guy Desbos - 1956), il gravit les échelons au sein du ministère des Affaires étrangères et devient, après une année sabbatique à l'Université de Harvard (1969-1970), ambassadeur en Haïti (1972-1975) d'abord (il est alors le plus jeune ambassadeur français à 42 ans). Il est ensuite chef du Service des Affaires Francophones du ministère (1975-1978), puis ambassadeur en Afrique du Sud (1978-1981). Il est directeur d'Amérique au ministère (1981-1984), puis à nouveau ambassadeur : au Brésil (1984-1987), au Japon (1987-1990) et enfin au Royaume-Uni (1991-1993).

Il est élevé à la dignité d'Ambassadeur de France en 1992.

De 1993 à 1997, il est conseiller d'État en service extraordinaire.

De 2000 à 2007, il est ambassadeur de l’Ordre de Malte à l’Île Maurice.

Il préside Avenir de la langue française de 1998 à 2003. Président d'honneur de l'association Les Amitiés acadiennes[1], et anime le groupe France-Wallonie-Bruxelles. Il est également président du jury du prix Richelieu Senghor[réf. souhaitée], dont il a été lauréat en 2007[2].

Il est chargé du cours "Cultures, langues et religions dans le monde contemporain" à l'École des Hautes Études Internationales et Politiques (HEI-HEP) à Paris.

DistinctionsModifier

ŒuvresModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier