Ouvrir le menu principal

Académie des sciences d'outre-mer

société savante française
Académie des sciences d'outre-mer
La Sorbonne Cinquantenaire des Independances Africaines 5.jpg
Histoire
Fondation
Prédécesseur
Académie des sciences coloniales (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Cadre
Type
Siège social
Pays
Organisation
Site web
Identifiants
SIREN
OpenCorporates
Siège parisien.

L’Académie des sciences d'outre-mer (anciennement Académie des sciences coloniales) est une société savante créée en 1922 dont le domaine d'activité concerne principalement la géographie et l'histoire générale en Afrique, Amérique latine, Asie, Océanie.

Son siège est situé 15 rue La Pérouse (16e arrondissement de Paris)

HistoriqueModifier

Elle est fondée en 1922 afin d'étudier les questions spécifiques aux colonies, sous le nom d’«Académie des sciences coloniales». La séance solennelle d’ouverture se déroule à la Sorbonne le sous la présidence d’Albert Sarraut, ministre des Colonies et en présence de son président fondateur, Albert Lebrun, ancien ministre, et de son premier secrétaire perpétuel, Paul Bourdarie, qui lance à cette occasion les quatre verbes « savoir, comprendre, respecter, aimer » qui deviendront la devise de l’Académie.

Le , elle prend le nom d'Académie des sciences d'outre-mer[1].

BibliothèqueModifier

L'Académie des sciences d'outre-mer possède une bibliothèque contenant plus de 70 000 ouvrages, qui en font une référence en ce qui concerne la documentation sur les anciennes colonies et territoires d'outre-mer.

En 2014, elle y incorpore le fonds Afrique et Outre-Mer de l'ancienne Documentation française, soit près de 60 000 ouvrages et 1 600 périodiques supplémentaires.

PrixModifier

L'Académie décerne des prix littéraires attribués à des ouvrages sur différents sujets :

Dirigeants et membres notablesModifier

PrésidentsModifier

Secrétaire perpétuelModifier

Membres anciens ou actuelsModifier

 
Il existe une catégorie consacrée à ce sujet : Membre de l'Académie des sciences d'outre-mer.

Anciens chefs d'ÉtatModifier

Hommes et femmes politiquesModifier

Hauts fonctionnairesModifier

DiplomatesModifier

MilitairesModifier

Membres d'autres institutsModifier

ArtistesModifier

JournalistesModifier

EthnologuesModifier

Notes et référencesModifier