Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Bataille du cap Béveziers (1707)

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille du cap Lizard.
Bataille du cap Béveziers
Description de cette image, également commentée ci-après
Attaque d'une Escadre Angloise dans la Manche,
National Maritime Museum
Informations générales
Date
Lieu Au large du cap Béveziers
Issue Victoire française
Belligérants
Royaume de France Royaume de France
Pavillon de la marine royale française Marine royale française
Drapeau de la Grande-Bretagne. Grande-Bretagne
Naval Ensign of the United Kingdom.svg Royal Navy
Commandants
Claude de Forbin Baron Wylde
Forces en présence
7 vaisseaux de ligne
6-8 corsaires
3 vaisseaux de ligne
52 navires marchands
Pertes
2 vaisseaux de ligne et
21 navires marchands capturés

Guerre de Succession d'Espagne

Batailles

Campagnes de Flandre et du Rhin
Landau (1702) (en) · Friedlingen · Kehl · Ekeren · Höchstädt · Spire · Schellenberg (Donauworth) · Bleinheim · Landau (1704) · Vieux-Brisach · Eliksem · Ramillies · Stollhofen · Cap Béveziers · Cap Lizard · Audenarde · Wijnendale · Lille · Malplaquet · Douai · Denain · Bouchain (en) · Douai · Landau (1713) · Fribourg

Campagnes d'Italie

Carpi · Chiari · Crémone · Luzzara · Cassano · Nice · Calcinato · Turin · Castiglione (en) · Toulon · Gaeta · Cesana · Campo Maior · Syracuse

Campagnes d'Espagne et de Portugal

Cadix · Vigo (navale) · Cap de la Roque · Gibraltar (1re) · Ceuta (es) · Málaga · Gibraltar (2e) · Marbella · Montjuïc · Barcelone (1705) · Badajoz · Barcelone (1706) (en) · Murcie (es) · El Albujón (es) · Santa Cruz de Ténérife (en) · Almansa · Xàtiva · Ciudad Rodrigo · Lérida · Tortosa (ca) · Minorque · Gudiña · Almenar · Saragosse · Brihuega · Villaviciosa · Barcelone (1713-1714)

Antilles et Amérique du sud

Santa Marta · Guadeloupe · Nassau · Colonia del Sacramento · Carthagène (1re) · Rio (1710) · Carthagène (2e) · Rio (1711) · Cassard

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 50° 43′ 02″ nord, 0° 14′ 31,58″ est

Géolocalisation sur la carte : Angleterre

(Voir situation sur carte : Angleterre)
Bataille du cap Béveziers

Géolocalisation sur la carte : Sussex de l'Est

(Voir situation sur carte : Sussex de l'Est)
Bataille du cap Béveziers

La bataille du cap Béveziers ou bataille de Beachy Head est une bataille navale opposant, le 2 mai 1707 (le 13 mai dans le calendrier julien), au cours de la guerre de Succession d'Espagne, une flotte française commandée par Claude de Forbin à un convoi anglais et son escorte commandé par le Baron Wylde. L'affrontement se solde par une large victoire française, avec la prise de deux des trois vaisseaux de l'escorte et de 21 des 52 navires marchands.

Sommaire

DéroulementModifier

Le 1er mai 1707, un grand convoi en partance pour les Antilles appareille des Downs sous la protection de trois navires de ligne. 18 miles nautiques à l'ouest de Beachy Head, le convoi rencontre l'escadre française de Dunkerque, commandée par Claude de Forbin et composée de sept navires de ligne et de six corsaires[1]. La bataille débute par l'attaque par trois navires français: La Dauphine, Blackoal et Griffon, du HMS Hampton Court (en). Wylde fait alors entrer cinq des plus grands navires marchands dans sa ligne de bataille et affronte l'assaut français[2]. Pendant deux heures et demie, un feu nourri est échangé entre les deux escadres. Après un combat désespéré, le HMS Hampton Court, son commandant tué, est pris à l'abordage par les équipages de La Dauphine et du Griffon et baisse son pavillon[3]. La Dauphine, attaque alors le HMS Grafton (en) et, rejointe par le Blackoal (en) et le Fidèle, l'aborde et le capture après une demi-heure d'un violent combat[2] au cours duquel le commandant anglais Edward Acton et une large partie des membres de son état-major périrent. Le HMS Royal Oak (en), commandant l'escadre anglaise, est violemment pris à partie, dès le début de l'engagement, par "Le Mars" du Comte de Forbin mais oppose une farouche résistance. Après plusieurs heures de manœuvres et de combats, très endommagé et la cale remplie d'eau, le Royal Oak parvient à grand-peine à s'échapper vers le rivage avant de rejoindre les Downs[3].

Ordre de batailleModifier

Flotte françaiseModifier

Escadre de Dunkerque, commandée par Claude de Forbin.

Flotte britanniqueModifier

Notes et référencesModifier

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Troude 259
  2. a et b Haws et Hurst 1985, p. 347
  3. a, b, c, d et e Allen p. 101

AnnexesModifier

Sources et bibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Tobias George Smollett, The history of England from the Revelution in 1698 to the death of George II, vol. 2, Londres, C. Corrall, (lire en ligne), p. 198
  • (en) Joseph Allen, Battles of the British Navy : from A.D. 1000 to 1840, vol. 1, Bell & Daldy publishing (ASIN B00087UD9S).  
  • (en) Duncan Haws et Alexander Anthony Hurst, The Maritime History of the World : A Chronological Survey of Maritime Events from 5,000 B.C. Until the Present Day, vol. I, (ISBN 978-0-903662-10-9).  
  • Onésime-Joachim Troude, Batailles navales de la France, vol. I.  [réf. incomplète]

Articles connexesModifier