Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bataille de Rio de Janeiro.
Bataille de Rio de Janeiro

Informations générales
Date 19 septembre 1710
Lieu Rio de Janeiro, Brésil colonial
Issue Victoire portugaise
Raid français repoussé
Belligérants
Drapeau du Royaume du Portugal Royaume de PortugalDrapeau du royaume de France Royaume de France
Commandants
Francisco de Moraes de CastroJean-François Duclerc (prisonnier)
Forces en présence
15 000 soldats et miliciens6 vaisseaux
1 500 hommes
Pertes
270 tués et blessés600 tués
600 prisonniers

Guerre de Succession d'Espagne

Batailles

Campagnes de Flandre et du Rhin

Campagnes d'Italie

Campagnes d'Espagne et de Portugal

Antilles et Amérique du sud

Cette boîte : voir • disc. • mod.
Coordonnées 22° 54′ 35″ sud, 43° 10′ 35″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Brésil

(Voir situation sur carte : Brésil)
Bataille de Rio de Janeiro

Géolocalisation sur la carte : Amérique du Sud

(Voir situation sur carte : Amérique du Sud)
Bataille de Rio de Janeiro

Géolocalisation sur la carte : Océan Atlantique

(Voir situation sur carte : Océan Atlantique)
Bataille de Rio de Janeiro

La bataille de Rio de Janeiro est une première tentative avortée de prise de la ville coloniale de Rio de Janeiro, alors sous domination portugaise, par une flotte française conduite par le corsaire Jean-François Duclerc à la fin de l'été 1710, pendant la guerre de Succession d'Espagne.

Le raid est un échec, le commandant français, Jean-François Duclerc et plus de 600 hommes sont faits prisonniers. Le traitement réservé aux prisonniers français par les Portugais et leur refus d'échanger ces mêmes prisonniers donnera lieu à un second raid — victorieux celui-ci — mené par Duguay-Trouin, l'année suivante.

Duclerc est assassiné pendant sa captivité, en mars 1711 ; ses assassins et leurs motifs sont inconnus[1]

Notes et référencesModifier

  1. Boxer, p. 91

Sources et bibliographieModifier