Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Goldberg.
Bataille de Goldberg

Informations générales
Date
Lieu Złotoryja en Basse-Silésie
Issue Victoire française
Belligérants
Drapeau de l'Empire français Empire français
Flag of the Napoleonic Kingdom of Italy.svg Royaume d'Italie
State flag of Saxony before 1815.svg Royaume de Saxe
Drapeau de l'Empire russe Empire russe
Drapeau de la Prusse Royaume de Prusse
Commandants
Jacques Alexandre Law de LauristonGebhard Leberecht von Blücher
Forces en présence
25 000 hommes[1]
Pertes
5 000 tués, blessés et prisonniers du 21 au 23 août[1]7 000 tués, blessés et prisonniers du 21 au 23 août[1]

Sixième Coalition

Batailles

Campagne de Russie (1812)
Mir · Moguilev · Ostrovno · Vitebsk · Kliastitsy · Smolensk · 1re Polotsk · Valoutina Gora · Moskova · Moscou · Winkowo · Maloyaroslavets · 2e Polotsk · Czaśniki · Viazma · Smoliani · Krasnoï · Bérézina


Campagne d'Allemagne (1813)
Dantzig · Möckern · Lützen · Bautzen · Reichenbach · Haynau · Hoyerswerda  · Goldberg · Gross Beeren · Katzbach · Dresde · Kulm · Dennewitz · Peterswalde · Leipzig · Hanau · Sehested · Torgau · Hambourg


Campagne de France (1814)
Metz · Saint-Avold · 1re Saint-Dizier · Brienne · La Rothière


Campagne des Six-Jours : Champaubert · Montmirail · Château-Thierry · Vauchamps


Mormant · Montereau · Bar-sur-Aube · Berry-au-Bac · Craonne · Laon · Reims · Arcis-sur-Aube · Fère-Champenoise · 2e Saint-Dizier · Meaux · Claye · Villeparisis · Paris


Front italien : Trieste · Mincio

La bataille de Goldberg est un combat qui eut lieu, le 23 août 1813, devant Złotoryja en Basse-Silésie.

DéroulementModifier

Le général Lauriston y était à la tête des 5e et 11e corps. Il avait devant lui les Russes qui couvraient la position du Flensberg, et les Prussiens qui s’étendaient à droite, sur la route de Liegnitz. Au moment où le général Gérard débouchait par la gauche sur Niederau, une colonne de vingt-cinq mille Prussiens y parut. Il la fit attaquer au milieu des baraques de l’ancien camp et elle fut enfoncée de toutes parts. Plusieurs charges de cavalerie tentées par les Prussiens furent repoussées à bout portant. Ceux-ci furent chassés de toutes leurs positions et laissèrent près de cinq mille morts, des prisonniers, etc.

Sur le champ de bataille à la droite, le Flensberg fut pris et repris plusieurs fois jusqu’à ce que le 135e régiment s’élance sur l’ennemi et le culbute entièrement, lui occasionnant mille morts et quatre mille blessés. Le général Martial Vachot fait partie des morts français.

Notes et référencesModifier

  1. a b et c Pigeard 2004, p. 346

SourceModifier