Défense de Berg-op-Zoom (1814)

La défense de Berg-op-Zoom oppose la garnison française commandée par le général Bizanet à un contingent britannique aux ordres du général Graham. La confrontation a lieu le 8 mars 1814.

DéroulementModifier

À Berg-op-Zoom, le général Bizanet avait 2 700 combattants, comprenant l'équivalent de 4 bataillons d'infanterie de ligne mais aussi des régiments de vétérans, des marins et des artilleurs. Un général britannique, le lieutenant général sir Thomas Graham, à la faveur de la nuit et d'intelligences avec les habitants, s'y introduit avec 4 800 hommes d'élite, dont plusieurs unités de la Garde Royale. Ils sont dans la place ; la population est avec les Français ; on se bat dans toutes les rues, et la presque totalité de la troupe britannique est tuée ou demeure prisonnière. Les généraux britanniques Skerrett (en) et Gore furent tués, le général Cooke (en)prisonnier. Quatre drapeaux furent perdus (se trouvent dans les collections des Invalides) :

Le général Bizanet reste maître de la place jusqu'à la signature de la paix.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d (en) Digby Smith, The Greenhill Napoleonic Wars Data Book : Actions and Losses in Personnel, Colours, Standards and Artillery, 1792-1815, Londres, Greenhill Books, , 582 p. (ISBN 1-85367-276-9), p. 508-509

SourcesModifier

Liens connexesModifier

Liens externesModifier

  • Beleg van Bergen op Zoom (1814)
  • Siege of Bergen op Zoom (1814)