Złotoryja

ville polonaise

Złotoryja (en allemand : Goldberg in Schlesien) est une ville polonaise, siège du powiat de Złotoryja, en voïvodie de Basse-Silésie. Elle fut longtemps réputée pour ses mines d'or.

Złotoryja
Blason de Złotoryja
Héraldique
Drapeau de Złotoryja
Drapeau
Złotoryja
Administration
Pays Drapeau de la Pologne Pologne
Voïvodie Basse Silésie
Powiat Złotoryja
Gmina Złotoryja (gmina urbaine)
Maire Ireneusz Żurawski
Code postal 59-500 et 59-501
Démographie
Population 15 273 hab. ()
Densité 1 327 hab./km2
Géographie
Coordonnées 51° 08′ 00″ nord, 15° 55′ 00″ est
Altitude 276 m
Superficie 1 151 ha = 11,51 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte administrative de Pologne
City locator 14.svg
Złotoryja
Géolocalisation sur la carte : Pologne
Voir sur la carte topographique de Pologne
City locator 14.svg
Złotoryja
Liens
Site web www.zlotoryja.pl

GéographieModifier

Złotoryja se dresse dans la région historique de Basse-Silésie, sur la rive droite de la Kaczawa, à environ 20 km au sud-ouest de Legnica. Cette ville est rattachée à l’eurorégion Neiße. Elle se trouve aux confins de la plaine de Silésie et des Sudètes. Au sud, la ville est bornée par le massif de Bóbr-Kaczawa, promontoire des monts des Géants.

HistoireModifier

 
Église Sainte-Marie.

Goldberg était la plus ancienne ville de droit allemand implantée dans le duché de Silésie : c'est en 1211 que le duc Henri Ier le Barbu, souverain de la lignée des Piast de Silésie qui devint princeps de Pologne en 1232, lui octroya le droit de Magdebourg. Dès le XIIe siècle, on découvrit des paillettes d'or dans l'ancien lit de la Kaczawa[1]. C'est ainsi que la ville prit son nom de « Mont d'Or ». Vers l'an 1244, un monastère franciscain y a été fondé ; il a perduré jusqu'à la Réforme protestante au XVIe siècle.

Au début du XIVe siècle, en réaction aux ambitions hégémoniques de la Pologne réunifiée, plusieurs princes de la lignée des Piast se mirent sous la suzeraineté du roi Jean de Bohême, ce que fit aussi en 1329 la région de Goldberg. Le traité de Trenčín signé en 1335 a initié le transfert de la suzeraineté sur l'ancienne province polonaise de Silésie au royaume de Bohême, mais ce n'est qu'en 1348 que le roi Charles IV, fils de Jean, la rattacha aux pays de la couronne de Bohême. La Silésie devenait ainsi une terre du Saint-Empire romain, d'abord sous le règne des empereurs de la maison de Luxembourg puis, à partir de 1526, des Habsbourg.

 
Hôtel de ville.

Goldberg était alors une ville considérable, à la fois sur le plan économique et culturel : ainsi, le jeune Albrecht von Wallenstein y fréquenta l'école latine protestante fondée par le duc Frédéric II de Legnica. Au terme de la première guerre de Silésie, en 1742, Goldberg et la la plus grande partie de la Silésie fut détachée de la couronne de Bohême pour devenir un fief du royaume de Prusse.

Durant les guerres napoléoniennes, il s'y déroule l'un des épisodes de la campagne d'Allemagne : la bataille de Goldberg. Après le congrès de Vienne, la région fut incorporée dans le district de Liegnitz au sein de la Silésie prussienne. De 1871 jusqu'à la fin de la Deuxième Guerre mondiale, elle fut allemande. Vers la fin de la guerre, la ville est occupée par l'Armée rouge.

Ainsi que le prévoit l'accord de Potsdam, l'Union soviétique rattacha la Silésie avec Goldberg à la république de Pologne. La population allemande qui n'avait pas fui l'avancée russe fut expulsée vers l'Ouest.

JumelagesModifier

La ville de Złotoryja est jumelée avec :

Personnalités liées à la villeModifier

Notes et référencesModifier

  1. D'après Maciej Madziarz, « Historical ore mining sites in Lower Silesia (Poland) », Acta Geoturistica, vol. 4, no 1,‎ , p. 15-26 (lire en ligne)

Liens externesModifier