Bataille de Mâcon

Bataille de Mâcon datant de 1814.
Bataille de Mâcon

Informations générales
Date
Issue Victoire de la coalition
Belligérants
Empire autrichienFrance impériale
Commandants
Frederick BianchiLouis François Félix Musnier
Forces en présence
8 000–14 7406 000
Pertes
881–900683–1 300, 2 canons

Guerre de la Sixième Coalition

Coordonnées 46° 18′ 23″ nord, 4° 49′ 53″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Bataille de Mâcon
Géolocalisation sur la carte : Saône-et-Loire
(Voir situation sur carte : Saône-et-Loire)
Bataille de Mâcon

La bataille de Mâcon (11 mars 1814) voit une division française dirigée par Louis François Félix Musnier attaquer un corps autrichien dirigé par Frédéric Bianchi, duc de Casalanza. Les Français ont connu un succès initial mais leur infériorité numérique a conduit à leur défaite dans cet affrontement de la guerre de la Sixième Coalition. Le commandant de l'armée autrichienne, le prince Frédéric de Hesse-Hombourg, se dirige rapidement vers le sud en direction de Lyon. Mâcon est situé à 72 kilomètres au nord de Lyon.

Alors que Napoléon se battait en duel avec les principales armées alliées de Karl Philipp, Prince de Schwarzenberg et Gebhard Leberecht von Blücher à l'est de Paris, une campagne subsidiaire fut menée près de Lyon au sud-est. En janvier 1814, les Autrichiens envahissent une grande partie du territoire, mais à la mi-février, les forces françaises renforcées sous le maréchal Pierre Augereau montèrent une contre-offensive. Alarmé par la menace qui pèse sur ses lignes d'approvisionnement, Schwarzenberg envoie de lourds renforts au prince Hesse-Homburg. Augereau ordonna à Musnier d'attaquer Mâcon et découvrit que ses ennemis étaient beaucoup plus forts qu'il ne le pensait.

Notes et référencesModifier

BibligraphieModifier