Béatrice Ire de Bourgogne

comtesse de Bourgogne (1148-1184) puis impératrice du Saint-Empire (1156-1184)

Béatrice de Bourgogne
Illustration.
Béatrice de Bourgogne, détail d'une miniature du XIVe siècle.
Titre
Impératrice du Saint-Empire

(17 ans, 3 mois et 14 jours)
Prédécesseur Richenza de Nordheim
Successeur Constance de Hauteville
Reine de Germanie

(28 ans, 1 mois et 6 jours)
Prédécesseur Adela de Vohburg
Successeur Constance de Hauteville
Comtesse de Bourgogne

(36 ans, 9 mois et 24 jours)
Prédécesseur Renaud III
Successeur Frédéric Barberousse
Biographie
Dynastie Maison d'Ivrée
Date de naissance vers 1143
Date de décès
Lieu de décès Jouhe (Franche-Comté)
Sépulture Cathédrale de Spire
Père Renaud III de Bourgogne
Mère Agathe de Lorraine
Conjoint Frédéric Barberousse
Enfants Frédéric
Henri
Frédéric
Otton
Conrad
Philippe

Béatrice de Bourgogne (en allemand : Beatrix von Burgund), née vers 1143 et morte le à Jouhe en Franche-Comté, est une princesse de la maison d'Ivrée, fille du comte Renaud III de Bourgogne et de son épouse Agathe de Lorraine. Elle hérite du comté de Bourgogne à la mort de son père en 1148 ; par son mariage en 1156 avec l'empereur Frédéric Barberousse, elle est reine de Germanie et impératrice du Saint-Empire.

BiographieModifier

La comtesse Béatrice naît vers 1143, la date exacte n'est pas connue. Elle est fille unique du comte Renaud III de Bourgogne (mort en 1148) et d'Agathe (morte en 1147), fille du duc Simon Ier de Lorraine. Elle est encore une jeune fille quand son père meurt en 1148. Son oncle le comte Guillaume III de Mâcon devient régent et tente de spolier sa nièce. Pour l'en empêcher, l'empereur romain Frédéric Barberousse épouse cette dernière[1].

 
Détail du mariage de Béatrice de Bourgogne avec l'empereur Frédéric Barberousse, fresque de Giambattista Tiepolo, 1751.

Le , le mariage de Frédéric et Béatrice a eu lieu à Wurtzbourg. Trois ans auparavant, l'empereur s'était séparé de sa première femme, Adela de Vohburg. Béatrice lui apporte en dot le comté de Bourgogne. Ils ont de nombreux enfants dont :

Le , Béatrice est couronnée reine de Germanie par l'archevêque de Trèves. Par son mariage, Frédéric Barberousse parvient à renforcer sa position dominante dans les domaines du royaume d'Arles. En 1167, il commence une campagne sanglante vers l'Italie pour faire sacrer sa femme impératrice par le pape Alexandre III. Il assiège Rome ; toutefois, le pape refuse obstinément de répondre à sa demande, en particulier parce que l'empereur avait soutenu l'antipape Pascal III. Frédéric prend la ville, forçant Alexandre III à fuir. Le , Pascal III couronne Frédéric et Béatrice à la basilique Saint-Pierre[3].

Béatrice a été décrite comme une femme belle et intelligente, son mariage avec Frédéric est visiblement heureux. Ses dernières années sont consacrées aux affaires gouvernementales de son patrimoine en Bourgogne[4]. En 1184, elle décède à Jouhe le à l'âge de 41 ans. Elle repose depuis avec sa fille Agnès dans la crypte de la cathédrale de Spire. Son cœur aurait été conservé dans l'ancienne abbaye bénédictine de Jouhe.

Notes et référencesModifier

  1. René Locatelli 1992.
  2. Jean-Yves Mariotte, « "Othon Sans Terre", comte palatin de Bourgogne et la fin des Staufen en Franche-Comté », Francia,‎ , p. 83-102.
  3. Federico A. Rossi di Marignano, Federico Barbarossa e Beatrice di Borgogna. Re e regina d'Italia, Milan, Oscar Mondadori, .
  4. Heinrich Appelt 1983.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • (de) Heinrich Appelt, « Kaiserin Beatrix und das Erbe der Grafen von Burgund », dans Hubert Mordek (dir), Aus Kirche und Reich. Studien zu Theologie, Politik und Recht im Mittelalter. Festschrift für Friedrich Kempf, Sigmaringen, Thorbecke, (ISBN 3-7995-7021-7), p. 275–283.
  • , René Locatelli, « Frédéric Ier et le royaume de Bourgogne », Vorträge und Forschungen,‎ , p. 169-197.
  • (de) Hans Conrad Peyer, « Beatrix von Burgund », dans Neue Deutsche Biographie (NDB), Berlin, Duncker & Humblot, (ISBN 3-428-00182-6, lire en ligne), vol. 1, p. 681.

Liens externesModifier