Ouvrir le menu principal

Automobiles Lombard

constructeur automobile français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lombard.

Lombard
logo de Automobiles Lombard
Une Lombard de 1927.
illustration de Automobiles Lombard

Création 1927
Disparition 1929
Fondateurs André Lombard et Edmond Vareille
Siège social Puteaux
Drapeau de France France
Activité Construction automobileVoir et modifier les données sur Wikidata
Produits Automobiles et moteurs
André Lombard en 1923 (Le Mans).

Lombard était un constructeur automobile français des années 1920.

Sommaire

HistoireModifier

André Lombard débute dans l'automobile chez Salmson, constructeur avec lequel il lui arrive déjà de courir, remportant ainsi le Grand Prix automobile de l'U.M.F. en 1921 sur une version AL, ainsi que la même année la côte du Griffoulet près de Toulouse au mois de novembre[1]. Il part en 1923 alors qu'il est devenu directeur commercial de la firme, à la suite d'une brouille avec le directeur technique Émile Petit qui l'accuse d'acheter des matériaux de piètre qualité. Une clause de "non concurrence durant cinq ans" est passée avec l'entreprise. Edmond Vareille est un ingénieur automobile plutôt orienté quant à lui dans la conception des châssis, les Lombard étant des voitures légères.

Bien que le siège social soit à Puteaux, divers sites se succèdent dans la capitale pour la production.

Présentée au 20e Salon de l'Automobile de Paris dès octobre 1926, l'AL3 est propulsée par un moteur de 1,1 l. 4 cylindres 49CV à 2 arbre à cames en tête, un compresseur pouvant être ajouté à la demande (la puissance atteignant alors 70CV).

En 1929, 94 modèles ont été au total produits jusqu'à l'arrêt de l'entreprise, presque tous des AL3. Au départ, les voitures étaient assemblées par E. Briault à Courbevoie. À partir de 1928 elles sont construites par les fils d'Émile Salmson, à Billancourt (entreprise Les Fils de É. Salmson), quelques-unes ayant aussi pu être montées par B.N.C. à Argenteuil, les divers endroits cités étant géographiquement près proches au nord-ouest de Paris.

B.N.C. acquiert une partie du stock de composants restants en 1929.

Modèles produitsModifier

  • AL1 (1927, prototype de course présenté à l'Autodrome de Linas-Montlhéry moins de 5 ans après le départ de Lombard);
  • AL2 (1927, deux exemplaires à l'aérodynamique soignée, de type "tank");
  • AL3 Mk I (1927, premier modèle réellement produit, à partir de 1928);
  • AL3 Mk II (1928);
  • AL4 (1928, un prototype);
  • AL5 (1929, un prototype).

Palmarès sportifModifier

(Nota Bene : Pierre Félix utilisa encore une Lombard lors du Grand Prix automobile d'Allemagne 1932, en groupe 800 à 1 500 cm3)

BibliographieModifier

  • Automobilia, no 78, Toutes les voitures françaises 1927 (au salon de Paris d'octobre 1926) (Paris: Histoire & collections), p. 72, 2006.
  • George Nicolas Georgano (dir.) (trad. Jacqueline Heymann et Lisa Ponomarenko), Autos. Encyclopédie complète. 1885 à nos jours, Paris, édition de la Courtille, , 677 p. (OCLC 461480402)

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :