Armorial de la noblesse polonaise

page de liste de Wikipédia

Les armoiries dans l'ancienne Pologne et la République des Deux Nations (Pologne-Lituanie) étaient l'emblème et le privilège de la seule noblesse. La réception des emblèmes armoriaux d'après les modèles occidentaux commença au milieu du XIIIe siècle (Silésie) et finit au milieu du XIVe siècle (Mazovie). A l'époque, il ne s'agissait pas de pièces héraldiques, mais seulement d'emblèmes représentant des objets concrets : des motifs animaliers, végétaux, astronomiques, militaires, agricoles. A partir de la deuxième moitié du XIVe siècle, apparaissent les noms héraldiques dérivés du cri (proclamation) des chevaliers rassemblés sous la même bannière lignagère sur un champ de bataille (clans de chevalerie médiévale).

Les emblèmes armoriaux sur l'écu étaient partagés par plusieurs familles. Leurs noms (cri de rassemblement) étaient liés le plus souvent au surnom de la famille la plus influente qui avait réussit à transmettre son nom à toute la communauté armoriale.

La noblesse polonaise était une noblesse d'épée dont les privilèges et les devoirs de l’état nobiliaire ont été décrits pour la première fois dans son ensemble dans la constitution Nihil Novi de 1505. Ce cadre légale et a subsisté sous une forme presque inchangée jusqu’à la constitution du 3 Mai 1791. (L’État polonais cessa d'exister en 1795, après cette dates les titres de noblesse ont été distribués par les puissances étrangères qui occupaient le pays). En échange des allègements fiscaux, du droit à la possession de la terre, au libre accès aux dignités ecclésiastiques et publiques et à l’interdiction d’emprisonnement sans verdict d’un tribunal, la noblesse avait l'obligation de se présenter armés en cas d’expédition militaire. Le non-respect de cette obligation entraînait la confiscation des biens. Ceci avait encore lieu au XVIIe siècle.

Les privilèges concernaient toute la noblesse polonaise sans différenciation, ce qui était un phénomène original par rapport aux d’autres pays d’Europe. C’est de là que vient le proverbe polonais « Un noble est l’égal d’un palatin ». L’obsession polonaise de l'égalité de tous les nobles se traduisait par l'interdiction de titres aristocratiques héréditaires, à l’exception des titres princiers reconnus dans le cadre de l’Union Pologne-Lituanie pour les familles ruthènes d’origine dynastique. L'exception était faite aussi pour les titres accordés par la Diète.

Les historiens estiment le nombre des nobles polonais à 8-12% de la population. Une fois le statut de noble obtenu, un bouclier armorial a été transmis à travers les générations. Armes et statut de noblesse ont été hérités par tous les membres de la famille, et pas seulement le premier fils. Pour cette raison, la classe noble en Pologne englobe même l'écuyer et le plus pauvre chevalier.

Quelques boucliers armoriaux de la noblesse polonaiseModifier

Quelques blasons personnelsModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :