Maison Radziwill

Radziwill
Image illustrative de l’article Maison Radziwill
Armes de la famille.

Période depuis le XIVe siècle
Pays ou province d’origine Flag of Lithuania (state).svg Grand-duché de Lituanie
Allégeance Flag of Lithuania (state).svg Grand-duché de Lituanie
Kingdom of Poland-flag.svg Royaume de Pologne
Banner of the Holy Roman Emperor with haloes (1400-1806).svg Saint-Empire
Flag of Austria-Hungary 1869-1918.svg Autriche-Hongrie
Drapeau de la Belgique Belgique
Charges Gouverneurs de Lituanie, gouverneurs de Posen
Fonctions militaires Palatins de Lituanie, officiers, maréchaux

La maison Radziwill (en polonais Radziwiłł, en lituanien : Radvila ; en biélorusse : Радзівіл) est une des plus anciennes familles du grand-duché de Lituanie, puis de la République des Deux Nations, aussi présente par la suite dans le royaume de Prusse.

HistoireModifier

La famille apparaît dans l'histoire au XIVe siècle, lorsque l'union d'Horodło entre le royaume de Pologne et le grand-duché de Lituanie est signée en 1413 et que les boyards lituaniens obtiennent le droit d'adopter des armoiries comme les Polonais.

Kristinas Astikas choisit le blason Trąby (« cors »). Après la mort de son fils Radvila en 1477, ses descendants adoptent le nom polonais de Radziwiłł, qui évoque le mot radzić, « conseiller (donner des conseils) ».

Lors de la diète des princes tenue à Vienne en 1515, l'empereur Maximilien de Habsbourg confère à la famille Radziwill le titre de prince d'Empire (Reichsfürst).

En 1547, le roi Sigismond II de Pologne, le dernier de la dynastie des Jagellons, épouse Barbara Radziwiłł, fille de l'hetman de Lituanie Jerzy Radziwiłł. En tant que roi de Pologne et grand-duc de Lituanie, il reconnaît ce titre princier lorsque l'union de Lublin, qui crée la République des Deux Nations, est conclue le .

Après l'introduction de l'élection royale en 1572, les Radziwiłł, ont, avec d'autres magnats (Czartoryski,Lubomirski, Sapieha, etc.), une grande influence dans la vie politique de la République.

En 1657, le prince Bogusław Radziwiłł est nommé gouverneur dans le duché de Prusse par l'électeur Frédéric-Guillaume Ier de Brandebourg.

Après les trois partages de la Pologne (1772, 1793 et 1795), le prince Antoni Henryk Radziwiłł épouse le Louise de Prusse, nièce du roi Frédéric II et sœur du prince Louis-Ferdinand. Partisan d'un rapprochement entre la Prusse et la Pologne, il exerce des fonctions dans le cadre du royaume de Prusse, il sera notamment lieutenant du roi pour le grand-duché de Posen (c'est-à-dire l'ancienne province polonaise de Posnanie) après 1815 ; parmi ses descendants, plusieurs seront des officiers ou des hommes politiques prussiens.

Membres de la famille RadziwiłłModifier

La famille a un « ancêtre légendaire », Sirputis, en polonais Syrpuć (vers 1340-1400), qui est aussi l'ancêtre des familles de moindre importance Sudymontowicz et Ościkowicz.

Première générationModifier

Deuxième générationModifier

  • Radvila Astikas (vers 1410-1477), en polonais Radziwiłł Ościkowicz, fils de Kristinas Astikas ; voïvode de Trakai, castellan de Vilnius, grand maréchal de Lituanie.

Troisième générationModifier

  • Nicolas Radziwiłł (1440-1509), Mikołaj Radziwiłł/Mikolaj Radvila, fils de Radvila Astikas ; le premier à porter le nom polonais de Radziwiłł.

Quatrième générationModifier

Cinquième générationModifier

Sixième générationModifier

Septième générationModifier

Huitième générationModifier

  • Janusz Radziwiłł (1612–1655), chambellan de la cour de Lituanie (1633), hetman de champ de Lituanie (1646) et grand-hetman de Lituanie (1654), voïvode de Vilnius, staroste de Samogitie, Kamieniec Podolski, Kazimierz Dolny et Sejwy.
  • Michel Charles Radziwiłł(1614–1656), échanson de Lituanie (1645), grand trésorier de Lituanie (1653).
  • Bogusław Radziwiłł (1620–1669), prince du Saint-Empire, plusieurs fois membre du Parlement de la République, staroste de Bar, écuyer du grand duché de Lituanie, enseigne du grand duché de Lituanie, field marshal de Suéde, gouverneur général du duché de Prusse (1657-1669)
  • Michel Casimir Radziwiłł (1625–1680), échanson de Lituanie (1656), castellan de Vilnius (1661), sous-chancelier de Lituanie (1668), hetman de Lituanie (1668).
  • Dominique Nicolas Radziwiłł (1643–1697), vice chancelier de Lituanie (1681), grand chancelier de Lituanie (1690).

Neuvième générationModifier

Dixième générationModifier

Onzième générationModifier

Douzième générationModifier

Treizième générationModifier

Quatorzième générationModifier

Quinzième générationModifier

  • Stanisław Wilhelm Radziwiłł (1880–1920)
  • Janusz Franciszek Radziwiłł (1880–1920)
  • Krzysztof Mikołaj Radziwiłł (1898–1986)
  • Michał Radziwiłł Rudy (1870–1954)
  • Konstanty Mikołaj Radziwiłł (1902–1944)
  • Hieronim Mikołaj Radziwiłł (1885–1945)
  • Konstanty Radziwiłł (1873–1944/1945)
  • Lise Radziwiłł (1877-1942), duchesse de La Rochefoucauld-Doudeauville, mécène.
  • Léon Radziwill (1880–1927), aristocrate polonais, officier dans l'armée française, maire d'Ermenonville.
  • Artur Radziwiłł (1901–1939)

Seizième générationModifier

  • Antoni Albrecht Wilhelm Radziwiłł (1885–1935)
  • Karol Mikołaj Radziwiłł (1886–1968)
  • Anna Radziwiłł (1939–2009)
  • Stanisław Albrecht Radziwiłł (1914–1976), marié de 1959 à 1976 à Lee Bouvier, sœur cadette de Jacqueline Kennedy
  • Edmund Ferdynand Radziwiłł (1906–1971)

Dix-septième générationModifier

  • Antoni Radziwiłł (1959–1999)
  • Konstanty Radziwiłł (né en 1958), petit-fils du prince Konstanty Mikołaj Radziwiłł (1902–1944), docteur en médecine, président de l'ordre des médecins, ministre polonais de la santé à partir du
  • Dominik Radziwiłł (né en 1964), vice-ministre des finances

Autres membres de la familleModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

SourcesModifier

Voir aussiModifier