Ouvrir le menu principal

André Antoine (homme politique)

politicien belge
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir André Antoine et Antoine.

André Antoine
Illustration.
André Antoine en 2010.
Fonctions
Président du Parlement wallon

(4 ans, 10 mois et 20 jours)
Législature 9e
Prédécesseur Maxime Prévot
Successeur Christophe Collignon
Bourgmestre de Perwez

(17 ans, 11 mois et 2 jours)
Réélection 8 octobre 2006
14 octobre 2012
Prédécesseur Serge Heusling
Successeur Jordan Godfriaux
Vice-président du Gouvernement wallon

(9 ans, 11 mois et 25 jours)
Ministre-président Jean-Claude Van Cauwenberghe
Elio Di Rupo
Rudy Demotte
Gouvernement Van Cauwenberghe II
Di Rupo II
Demotte I et II
Successeur Maxime Prévot
Ministre wallon du Budget, des Finances, de l'Emploi, de la Formation, des Sports et chargé de la politique aéroportuaire

(5 ans et 7 jours)
Ministre-président Rudy Demotte
Gouvernement Demotte II
Législature 5e législature
Prédécesseur Michel Daerden (Budget, Finances)
Jean-Claude Marcourt (Emploi)
Marc Tarabella (Formation)
Successeur Christophe Lacroix (Budget)
Éliane Tillieux (Emploi et Formation)
Carlo Di Antonio (aéroports)
Ministre wallon du Logement, des Transports et du Développement territorial

(4 ans, 11 mois et 18 jours)
Ministre-président Jean-Claude Van Cauwenberghe
Elio Di Rupo
Rudy Demotte
Gouvernement Van Cauwenberghe II
Di Rupo II
Demotte I
Législature 4e législature wallonne
Prédécesseur Michel Foret (Aménagement du territoire)
José Daras (Transports)
Michel Daerden (Logement)
Successeur Philippe Henry (Aménagement du territoire, Mobilité)
Biographie
Nom de naissance André R. Antoine
Date de naissance (59 ans)
Lieu de naissance Louvain (Brabant Flamand, Belgique)
Nationalité Belge
Parti politique Centre démocrate humaniste
Père Émile Antoine
Diplômé de Université catholique de Louvain

André Antoine (homme politique)
Président du Parlement wallon

André R. Antoine, né à Louvain le [1], est un homme politique belge francophone. Il est membre du Centre démocrate humaniste depuis 1980 (appelé alors Parti social-chrétien). De juillet 2014 à juin 2019, il a assuré la présidence du Parlement de Wallonie.

Origines et étudesModifier

André Antoine est issu d'une famille d'agriculteurs. Il est licencié en droit de l'Université catholique de Louvain en 1983 et diplômé des hautes études européennes en 1984[1].

Parcours politiqueModifier

André Antoine entre dans la vie professionnelle en 1980. Il rejoint d'emblée le Parti social-chrétien (PSC) pour devenir Conseiller à la Présidence.

En 1985, il se présente aux élections nationales et devient Député. Il sera réélu en 1987 et prendra alors la présidence du Groupe PSC au Conseil de la Communauté française de Belgique.

Il siégea pendant la 47e législature de la Chambre des représentants.

En 1988, il est Conseiller communal à Ramillies. Il le restera jusqu'en 1992.

En 1991, Michel Lebrun, Ministre de l’Enseignement, lui confie la direction de son Cabinet. La même année, il deviendra Conseiller provincial de la Province de Brabant. Il le restera jusqu'en 1994.

Aux élections de 1995, il est élu Député wallon et prend la présidence du Groupe PSC au Parlement de la Communauté française de Belgique.

Réélu Député wallon en 1999, il devient président du Groupe PSC au Parlement wallon.

En 1994, il est élu Conseiller Communal à Perwez, sa commune, dont il deviendra Bourgmestre en 2001[2] et en 2004.

En 2003, Joëlle Milquet lui confie la Vice-présidence du cdH, nouveau nom du PSC.

En 2004, il devient le chef de file du cdH au Gouvernement wallon dont on lui confie la Vice-présidence et le titre de Ministre du Logement, des Transports et du Développement territorial.

Ses compétences concernent : le transport en commun et scolaire, la politique de l'énergie, le logement, l'aménagement du territoire, les zonings, les aéroports et le plan d'investissement de la SNCB.

En 2009, Vice-Président et Ministre du Budget, des Finances, de l'Emploi, de la Formation, des Sports et chargé de la politique aéroportuaire, à la Région wallonne et à la Communauté française. Réélu député wallon en 2014, il devient président du Parlement wallon.

Le 14 octobre 2018, il est battu aux élections communales, étant devancé par la liste Ensemble de Jordan Godfriaux qui réunit 51,78% des voix contre 48,22% pour la sienne.

DiversModifier

Le 13 janvier 2007, il est élu Super Wallon par les lecteurs des journaux des Éditions de l'Avenir.

En Région wallonne, le Ministre Antoine était aussi responsable de la politique aéroportuaire. Il aurait pu dès lors proposer pour les plus vieux avions (ils ne sont pas très nombreux) l'interdiction de voler la nuit. La Directive 2002/49/CE autorise les États membres à les interdire de vol nocturne. Mais il n'a pas pris de mesures dans ce sens. D'après Stuber et. al. (2006), l'impact des vols de nuit serait aussi bien plus important, en ce qui concerne l'effet de serre, que les vols de journée (référence : The importance of the diurnal and annual cycle of air traffic for contrail radiative forcing. Nature 441 : 864-867).

Carrière politiqueModifier

  • député (1985-1991)
    • membre du Conseil régional wallon
  • conseiller communal de Ramillies (1989-1993)
  • conseiller provincial province de Brabant (1991-1994)
  • conseiller provincial province du Brabant wallon (1994-1995)
  • conseiller communal de Perwez (1995-)
    • bourgmestre (2001-2004), bourgmestre ff (2004-2018)
  • député wallon (1995-2004, 2004, 2009, 2014-)
    • chef de groupe au Parlement wallon (2000-2004)
    • président du Parlement wallon (2014-2019)
  • vice-Président et ministre wallon (2004-2009)
  • vice-Président et ministre wallon (2009-)
  • ministre communautaire (2009-)

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier