Achoura

fête et dixième jour du premier mois du calendrier musulman

Achoura
Achoura à Kerbala en Irak, où Hussein a été assassiné.
Achoura à Kerbala en Irak, où Hussein a été assassiné.

Nom officiel arabe : عَاشُورَاء (ʿāšūrāʾ)
Autre(s) nom(s) Hosey, Tabuik, Tabot.
Observé par Tous les musulmans mais la commémoration n'a pas la même signification pour chiites que pour les sunnites.
Type Célébration religieuse
Signification Les sunnites jeûnent comme Moïse jeûna pour remercier Dieu d'avoir libéré les enfants d'Israël d'Égypte.

Les chiites commémorent également le martyre de Hussein à la bataille de Kerbala.

Date 10 mouharram
Date 2020 29 août
Date 2021 18 août
Observances Les sunnites jeûnent 2 jours (les 9 et 10 mouharram). Les chiites pleurent le martyre de Hussein.

Achoura (arabe : عَاشُورَاء, ʿāšūrāʾ), ou Tamkharit[1] (wolof) au Sénégal, Taâchourt en kabyle, est le nom d’un événement religieux en islam, qui a lieu le 10e jour de mouharram, le premier mois de l'année dans le calendrier musulman. Il s'agit d'une commémoration très importante pour les sunnites et les chiites.

ÉtymologieModifier

Le nom d'Achoura est dérivé du mot ʿašara (عَشَرَة) signifiant « dix »[2].

Achoura dans le sunnismeModifier

Achoura commémore le jour où Moussa (Moïse) traversa la Mer Rouge avec son peuple, et fut sauvé du Pharaon qui se fit engloutir avec ses troupes, grâce à l'aide d'Allah, pour le remercier Moussa jeûna ce jour.[réf. nécessaire]. Pour les sunnites, Mahomet pratiquait le jeûne le jour de Achoura. Depuis l'introduction du jeûne du ramadan, ce jeûne est devenu facultatif et l'évènement est aujourd'hui l'occasion d'un jour de jeûne purificateur dans le monde musulman, il est recommandé d'ajouter un jour de jeûne avant ou après le jour d'Achoura afin de se distinguer des juifs qui jeûnent également ce jour (Yom Kippour, qui a également lieu le 10e jour de l'année dans le calendrier hébraïque[3]). Selon la sunna (tradition prophétique) le jeûne du jour de Achoura expie les péchés d'une année.

Achoura est aussi le jour où certains s’acquittent de la Zakat (aumône légale), sur la base d’une confusion avec le nom arabe du taux de cette Zakat : 2,5 % soit le quart du dixième : « rob el achour » [4]

Au Maroc, pendant deux jours, les enfants sont mis à l’honneur. Le premier jour, la tradition veut qu’on leur offre des cadeaux, des friandises, et que des spectacles viennent égayer les rues. Le deuxième jour, les enfants s’amusent à asperger d’eau les passants et leurs proches, une pratique connue de tous les Marocains sous le nom de zem-zem[5]

Achoura dans le chiismeModifier

Pour les chiites, le jour de Achoura est le jour de la commémoration du massacre de l'imam Hussein et de 72 membres de sa famille et partisans par le califat omeyyade lors de la bataille de Kerbala en 680. Progressivement, l'Achoura a symbolisé la lutte contre l'oppression et les injustices dans le chiisme par référence à cet évènement historique[6]. La célébration a lieu le 10e jour du mois de mouharram (calendrier hégirien) et le deuil se poursuit pendant 40 jours jusqu'à l'Arbaïn. C'est à Kerbala en Irak qu'a lieu le pèlerinage principal.

Dans son Itinéraire de Moscou au royaume de Perse, le marchand russe Fédot Afanassiévitch Kotov, décrit en 1624, avec force détails, la fête d'Achoura à Ispahan, alors capitale prestigieuse de la Perse[7].

Notes et référencesModifier

  1. Bathie Ngoye Thiam, Le parricide, L'Harmattan, coll. « Encres noires » (no 262), , 200 p. (ISBN 2-7475-8546-8), p. 38.
  2. Mouna Hachim, « Survivances carnavalesques au Maroc », Horizons/Théâtre, nos 8-9,‎ (lire en ligne).
  3. Kamel Meziti, « Achoura, trait d’union entre judaïsme et islam », sur Saphirnews, .
  4. émission Islam, France 2 , 7 mars 2004
  5. Lettre d'Afrik, 16 février 2005
  6. Matthieu Mégevand, « La fête chiite de l'Achoura », Le Monde des religions, .
  7. Jacques La Besse Kotoff, Itinéraire de Moscou à Ispahan par Fédot Afanassiévitch Kotov, 1624, Paris, L'Harmattan, , illustrations, 122 p. (ISBN 978-2-343-22189-2, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier