Tasu'a (arabe: تاسوعاء) est le neuvième jour du mois de Mouharram, et il se réfère à Muharram 9, 61/680 le jour avant les événements de 'Achoura[1].Le mot «Tasu'a" est dérivé de la racine "ta-sa-'ayn" (en arabe: ت س ع) signifie «neuf» ou «neuvième». Cependant, la renommée de cette journée est à cause des événements dans Muharram 9 61/680 survenus à Kerbala.Dans les jours de Tassoua et d'Achoura, les endeuillés de Husayn ibn Ali organisent des cérémonies spéciales pour célébrer l’anniversaire de la mort en martyre de Husayn ibn Ali et de ses fidèles compagnons dont son frère le Abolfazl.

Cérémonie de deuil, à Qom en Iran (2009).

Les événementsModifier

Plusieurs événements ont eu lieu en ce jour comprennent: l'entrée de Shemr à Karbala, Transport par Shemr d'une lettre de protection pour les enfants de Umm ul-Banin et refus par Abbãs Ibn Ali, Préparatifs de guerre pour le lendemain, et le jour assiégée. Ce jour est appelé à Abbas ibn Ali parce qu'il était brave commandant de Husayn ibn Ali et d'après la tradition shiite Abolfazl a été tué le jour d'Achoura (dixième jour en arabe). Abbas symbolise une figure de la virilité, la chevalerie et la loyauté dans la culture chiite.

La Nuit de 'Achourâ'Modifier

Tasu'a est le dernier jour que Husayn ibn Ali et ses compagnons ont passé la nuit.Hussein envoya Abbãs Ibn Ali vers Ibn Sa'ad et ses États-Majors, pour leur demander un délai de réflexion d'une nuit, et leur promettre une réponse définitive le lendemain (le dix Muharram).il a dit:«Retourne vers eux. Essaie de les retarder jusqu'à demain et de les éloigner de nous pendant cette nuit afin que nous puissions prier Dieu, L'invoquer et Lui demander pardon. Car IL sait que j'aimerais Le prier, lire Son Livre, multiplier mes invocations et mes demandes en pardon[2]». Après consultation, Ibn Sa'ad et ses lieutenants accédèrent à la demande d'al-Hussayn[3].

Article connexeModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Mahmoud, Ahmad; Kherad, Nastaran. The Neighbors. University of Texas Press. p. 409.
  2. Al-Cheikh al-Mufid, "Al-Irchâd", p. 230
  3. L'Imam al-Hussayn et le Jour de "Achourâ", Abbas-Ahmad Al-Bostani, 2922223175, 9782922223170,191 pages