Abdul-Karim Mousavi Ardebili

homme politique iranien

Abdul-Karim Mousavi Ardebili
عبدالکریم موسوی اردبیلی
Illustration.
Mousavi Ardebili en 2013.
Fonctions
Membre de l'Assemblée des experts

(8 ans, 3 mois et 16 jours)
Élection
Chef du système judiciaire iranien

(8 ans et 1 jour)
Prédécesseur Mohammad Beheshti
Successeur Mohammad Yazdi
Biographie
Nom de naissance Abdul-Karim Mousavi Ardebili
Date de naissance
Lieu de naissance Ardabil (Iran)
Date de décès (à 90 ans)
Lieu de décès Téhéran (Iran)
Nationalité iranienne
Parti politique Parti de la république islamique
Profession Religieux
Religion Chiisme

Abdul-Karim Mousavi Ardebili

Abdul-Karim Moussavi Ardebili (Écouter; persan : عبدالکریم موسوی اردبیلی), né le à Ardabil et mort le à Téhéran[1], est un religieux, marja du chiisme et homme politique iranien.

BiographieModifier

Fonctions religieusesModifier

Abdul-Karim est né à Ardabil en 1926. Son père est un mollah et sa mère meurt lorsqu'il était enfant. En 1943, il commence ses études au séminaire de Qom, où il a pour maîtres certains marjas tels que le grand ayatollah Kazem Haeeri et Mohammad-Reza Golpayegani. Il part à Najaf en 1946, poursuit ses études sur l'Islam et la religion et est fondateur de l’université de Mufid.

Activité politiqueModifier

Abdul-Karim Mousavi Ardebili est partisan de Rouhollah Khomeini et également son ami. Après la révolution iranienne, il devient membre du Parti de la république islamique fondé en 1979[2]. En , il devient procureur général d'Iran. Après l'assassinat de Mohammad Beheshti, Khomeini le nomme chef du système judiciaire. À ce titre, il fait partie à deux reprises du triumvirat, formé avec le président du Parlement et le Premier ministre, qui assure provisoirement les fonctions de président de la République en 1981, une première fois après la destitution d'Abolhassan Bani Sadr, une seconde fois après l'assassinat de Mohammad Ali Rajai[3].

Dernières annéesModifier

Après la mort de Khomeini, il démissionne de ses fonctions et se retire à Qom. Admis à l’hôpital de Laleh à Téhéran, il meurt le à l'âge de 90 ans[4]

Vie privéeModifier

Ardebili s'est marié deux fois et est père de dix enfants.

RéférencesModifier

  1. (en)« Ayatollah Mousavi Ardebili passes away », tehrantimes.com, 23 novembre 2016
  2. (en-US) Hossein Asayesh, Adlina Ab. Halim, Jayum A. Jawan et Seyedeh Nosrat Shojaei, « Political Party in Islamic Republic of Iran: A Review », Journal of Politics and Law, vol. 4, no 1,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  3. (en-US) Rouhollah K. Ramazani, « Constitution of the Islamic Republic of Iran », Middle East Institute, vol. 34, no 2,‎ , p. 181-204 (lire en ligne, consulté le ).
  4. (en) « Senior Iranian marja, Ayatollah Mousavi Ardebili, passes away at 91 », presstv.ir, 23 novembre 2016

Liens externesModifier