Ouvrir le menu principal

Ancienne abbaye de Nivelles
Image de l'Ancienne abbaye de Nivelles
Image de l'Ancienne abbaye de Nivelles

Fondation 648-649
Fondateur Itte Idoberge et l'évêque Saint Amand
Localisation
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région wallonne Région wallonne
Province Drapeau de la province du Brabant wallon Province du Brabant wallon
Commune Nivelles
Coordonnées 50° 35′ 51″ nord, 4° 19′ 24″ est

Géolocalisation sur la carte : Brabant wallon

(Voir situation sur carte : Brabant wallon)
Ancienne abbaye de Nivelles

Géolocalisation sur la carte : Belgique

(Voir situation sur carte : Belgique)
Ancienne abbaye de Nivelles

L'abbaye de Nivelles (ou abbaye Sainte-Gertrude de Nivelles) fut fondée vers 648-649 par la veuve de Pépin de Landen, Itte Idoberge avec le concours de l'évêque Saint Amand.

À son origine, elle abritait des moniales. La communauté fit appel à des moines irlandais de l'abbaye de Péronne ; Feuillen, dirigeant de Péronne, envoya les plus âgés à Nivelles et les plus jeunes à Fosses à 30 km de Nivelles. Nivelles devint une communauté double dirigée par un abbé et une abbesse, et plus tard uniquement par une abbesse. Au IXe siècle, commence un processus de sécularisation qui se terminera au XIIe siècle.

Dès le XIIe siècle, toutes les religieuses furent nobles (elles sont appelées dominae, on parle de capitulum et de monasterium nobile), mais le premier texte qui institue les recrutements des chanoinesses exclusivement dans la noblesse date de 1462.

Éléments historiquesModifier

 
Chanoinesses de Nivelles
  • L'ancienne abbatiale, devenue collégiale, a été éventrée par les bombes aériennes de 1940, mais sa restauration lui a restitué son austérité originelle datant des XIe et XIIe siècles.

Aspects religieuxModifier

  • La procession dite Tour de Saint-Gertrude imprègne la vie nivelloise de son passé monastique. Elle accomplit un long périple champêtre avant de réintégrer la ville, au milieu d'une foule innombrable, le dimanche qui suit la Saint-Michel.

Éléments patrimoniauxModifier

  • On peut visiter le trésor et le sous-sol archéologique de l'ancienne abbatiale.
  • Le cloître attenant est de style romano-gothique du XIIIe siècle.
  • Un musée situé rue de Bruxelles est installé dans un refuge de Nivelles, possession, à l'époque, des trinitaires de l'abbaye d'Orival.
  • On peut voir à l'abbaye maintes reliques.

AbbessesModifier

Gertrude (626-659), fille de Itte, fut la première abbesse de ce monastère double. Sa nièce, Vulfetrude, fille de Grimoald Ier, lui succéda de 659 à 669. En 691, l'abbesse est une certaine Agnès, qui autorise Begga, sœur de Gertrude, à emmener quelques moniales pour fonder l'abbaye d'Andenne sur le modèle de l'abbaye de Nivelles.

En 1176, l'abbesse de Nivelles, Ada, céda l'église Notre-Dame de Laeken à l'abbaye d'Afflighem, donation ratifiée par Alard, évêque de Cambrai[1].

En 1199, une abbesse Berthe de Nivelles est connue pour avoir vendu une terre inculte à Arnould de Walhain qui y édifia un donjon connu aujourd'hui comme la Tour d'Alvaux sur le territoire de Walhain.

Liste des abbessesModifier

Rang Nom Période Dynastie/Famille Armes
1 Gertrude[2] 646-659 Pépinides -
2 Wilfétrude[2] 659-669 Pépinides -
3 Dominique Nouroyée[2] 669-? "cousine de Sainte Gertrude" -
4 Agnès[2] ? ? -
5 Eggeburg[2] vers 712-vers 768 ? -
6 Rotrude[2] vers 768-vers 800 ? -
7 Idubergh[2] vers 800-? ? -
8 Cauberghe[2] vers 877 ? -
9 Custa[2] vers 880-? ? -
10 Adalberine[2] vers 966-vers 992[3] ? -
11 Oda[2] vers 992-vers 1025 ? -
12 Alarde[2] vers 1025-? ? -
13 Richette[2] ?-vers 1050 ? -
14 Richette II[2] vers 1050- ? -
15 Ida[2] vers 1060 ? -
16 Richette III[2] vers 1120 ? -
17 Oda II[2] vers 1126-vers 1150 ? -
18 Oda III[2] 1150-? ? -
19 Oda IV[2] 1161-après 1172 ? -
20 Berthe Ire[2] 1181-1205 "nièce de l'empereur Frédéric Ier" -
21 Berthe II[2] 1206-vers 1210 ? -
22 Hélubide Ire[2] vers 1211-vers 1216 "fille du seigneur d'Ittre et sœur de Gérard, seigneur de Fauqwez" -
23 Hélubide II[2] 1218-vers 1224 ? -
24 Eggeburg II[2] 1224-vers 1229 ? -
25 Berthe III[2] 1229-vers 1230 ? -
26 Oda V[2] 1230-1265 Famille de Lays -
27 Elisabeth de Brugelette[2] 1267-1280 ? -
28 Elisabeth II[2] 1281-1293 Baronne de Bierbaix -
29 Iolande[2] 1294-1340 "Apparentée au duc de Brabant".
Certains historiens la nomment Iolande de Heyne, d'autres Iolande de Stienne.
-
30 Élisabeth III[2] 1341-1350 Maison de Liedekerke  
31 Mathilde[2] 1351- "Mathilde de Luwembergh, fille de Guillaume-le-Bon, comte de Hainaut."  
32 Élise[2] 1380-1386 "Élise, princesse de Ligne"  
33 Catherine[2] 1386-1417 Famille de Helvin -
34 Belle[2] -1421 Famille des comtes de Franquenberg (ou Frankenberg).  
35 Christine[2] 1422-1449 Sœur de Belle de Franquenberg, 34e abbesse.  
36 Marguerite Ire[2] 1449-1462 Famille De Cornay. -
37 Agnès II[2] 1462-1474 Famille des comtes de Franquenberg (ou Frankenberg).  
38 Marguerite II[2] 1474- Famille de Langastre.  
39 Guillemine[2] 1490-1494 Famille des comtes de Franquenberg (ou Frankenberg).  
40 Isabeau[2] 1494- Famille de Herzelle.  
41 Marguerite III[2] - "Margueritte d'Esme, princesse du Saint-Empire."  
42 Adrienne[2] - Maison de Saint Omer  
43 Marguerite IV[2] -1560 Famille de Tourmel  
44 Marguerite V[2] -? Famille de Noyelle  
45 Marie[2] - Famille de Hoensbroueck (ou Hoensbroek)  
46 Anne[2] - Maison de Namur  
47 Marguerite VI[2] 1604- Maison de Haynin  
48 Elisabeth IV[2] - "Élisabeth de Juillers-Suylen dite d'Erpe" -
49 Adrienne II[2] - Maison de Lannoy  
50 Isabelle[2] 1654-1668 Maison d'Oyenbrugge de Duras  
51 Madeleine-Thérèse de Noyelle[2] 1669- Famille de Noyelle  
52 Marie-Françoise[2] 1704- Maison de Berghe  
53 Charlotte[2] 1725- "Charlotte, comtesse de Berlaymont."  
54 Ursule[2] -1774 "Comtesse Ursulle Antoinette de Berlo de Frandouaire, sœur du comte de Berlo, évêque de Namur."  
55 Marie-Félicité-Philippine[2] -révolution française Famille Vandernoot (actuellement famille van der Noot).  

GalerieModifier

Notes et référencesModifier

  1. J.E. Jansen, L'Abbaye norbertine de Parc-le-Duc - Huit siècles d'existence - 1129-1929, H. Dessain, Malines, 1929, p. 150.
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb et bc François Lemaire, Notice historique sur la ville de Nivelles, et sur les abbesses qui l'ont successivement gouvernée depuis sa fondation jusqu'à la dissolution de son chapitre, Nivelles, F. Guisenaire imprimeur-éditeur, 1848, 335 p. Lire en ligne.
  3. François Lemaire précise que le grand intervalle entre la 9e et la 10e abbesse fait croire qu'une abbesse intermédiaire -non-mentionnée dans les annales- aurait précédé Adalberine.

Pour approfondirModifier

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • Anne-Marie Helvetius, Du monastère double au chapitre noble : moniales et chanoinesses en Basse-Lotharingie. In Les chapitres de dames nobles entre France et Empire, études réunies sous la direction de Michel Parisse et Pierre Heili. Éditions Messene, Paris, 1998. (ISBN 2-911043-36-7).  
  • Joseph Delmelle, Abbayes et béguinages de Belgique, Rossel Édition, Bruxelles, 1973, pp. 52 et 53.  
  • François Lemaire, Notice historique sur la ville de Nivelles, et sur les abbesses qui l'ont successivement gouvernée depuis sa fondation jusqu'à la dissolution de son chapitre, Nivelles, F. Guisenaire imprimeur-éditeur, 1848, 335 p. Lire en ligne.

Article connexeModifier