1752 en France

Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
Nu étendu sur un sofa, de François Boucher, probablement le portrait de Marie-Louise O’Murphy, maitresse du roi Louis XV depuis l’été 1752.
1749 1750 1751  1752  1753 1754 1755
Décennies :
1720 1730 1740  1750  1760 1770 1780
Siècles :
XVIe XVIIe  XVIIIe  XIXe XXe
Millénaires :
-Ier Ier  IIe  IIIe
Chronologies thématiques
Calendriers

Cette page concerne l’année 1752 du calendrier grégorien.


ÉvénementsModifier

  • 2 et 3 janvier : émeute de subsistance à Arles[1] ; les meneurs sont sévèrement châtiés : l’un est pendu, huit condamnés aux galères à vie et d’autres à dix et cinq ans[2].
  • 20 mars : affaire des refus de sacrements ou des « billets de confession » dans l’archevêché de Paris. Le , Bouettin, curé de Saint-Étienne-du-Mont, refuse l’extrême onction à un oratorien janséniste. Sa mort provoque un scandale[6]. Le Parlement part en guerre contre Bouettin, alors que le roi vient au secours de l’Église officielle contre les parlementaires. Au Conseil d’en haut, d’Argenson et le parti dévot soutiennent les « constitutionnaires » antijansénistes, pendant que Machault et la Pompadour naviguent entre les deux groupes alliés, augustinien et curial. Le conflit s’envenime à la fin de l’année (12 décembre), à la suite de refus de sacrements qui concernent les nonnes jansénistes.
  • 27 mars : le pasteur protestant François Bénezet est exécuté à Montpellier[7].
  • 4 avril : un arrêt du Conseil casse le décret de prise de corps contre Bouettin[8].
  • 18 avril : arrêt du parlement de Paris qui défend les refus de sacrements. Il interdit « à tout ecclésiastique de ne faire aucun acte tendant au schisme, notamment aucun refus public de sacrement, sous prétexte de défaut de présentation de billet de confession ou de déclaration du nom du confesseur, ou de l’acceptation de la bulle Unigenitus »[6] Le 29 avril, un arrêt du Conseil rappelle le silence imposé en matière religieuse et la soumission due à la constitution Unigenitus, loi du royaume. Le , le roi institue une commission bipartite d’évêques et de magistrats pour statuer sur la question des billets de confession, mais elle n’aboutit pas[8].
  • 20-21 avril : émeute de subsistance à Rouen[9], suivie de cinq pendaisons et d’une condamnation aux galères.
  • 10 août : troubles protestants à Lédignan, dans les Cévennes ; le prieur de Ners et le curé de Lédignan sont blessés, celui de Quillan est tué[11].
  • 17 octobre : la marquise de Pompadour reçoit la faveur du tabouret comme une duchesse[13]. Sa liaison avec le roi s’estompe mais elle garde son influence. Elle lui fournit des maîtresses successivement logées au Parc-aux-Cerfs. De ces liaisons naissent une dizaine de bâtards, qui ne sont pas légitimés[14].

Articles connexesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Catherine Denys et Daniel Roche, Police et sécurité au XVIIIe siècle dans les villes de la frontière franco-belge, L'Harmattan, , 432 p. (ISBN 978-2-7475-2735-4, présentation en ligne)
  2. « Émeute de gens affamés (Arles, 2 janvier 1752) », sur geneprovence.com
  3. a et b Edmond Jean François Barbier, Chronique de la régence et du règne de Louis XV (1718-1763), vol. 5, Charpentier, (présentation en ligne)
  4. Jacques Proust, Diderot et l'Encyclopédie, Albin Michel, , 672 p. (ISBN 978-2-226-22273-2, présentation en ligne)
  5. Mercure de France, (présentation en ligne)
  6. a et b Joël Cornette, Histoire de la France : Absolutisme et lumières 1652-1783, Hachette Éducation, , 336 p. (ISBN 978-2-01-181284-1, présentation en ligne), p. 235
  7. Henri Martin, Histoire de France : depuis les temps les plus reculés jusqu'en 1789, vol. 18, Furne, (présentation en ligne)
  8. a et b Ségolène de Dainville-Barbiche, Devenir curé à Paris : Institutions et carrières ecclésiastiques, 1695-1789, Presses Universitaires de France, (ISBN 978-2-13-073845-9, présentation en ligne)
  9. Guy Lemarchand, « Les troubles de subsistances dans la Généralité de Rouen (seconde moitié du XVIIIe siècle) », Annales Historiques de la Révolution Française, vol. 30, no 1,‎ , p. 183-204 (présentation en ligne)
  10. La Revue maritime, vol. 32, Les Grandes éditions françaises, (présentation en ligne)
  11. a et b Claude de Vic, Joseph Vaissete, Histoire générale de Languedoc, vol. 13, E. Privat, (présentation en ligne)
  12. Eudoxe Soulié, Notice du Musée Impérial de Versailles, vol. 1, Charles de Mourgues frères, (présentation en ligne)
  13. René de Castries, La Pompadour, Albin Michel, , 336 p. (ISBN 978-2-226-21310-5, présentation en ligne)
  14. Robert Muchembled, Madame de Pompadour, Fayard, , 600 p. (ISBN 978-2-213-66778-2, présentation en ligne)
  15. Amédée Gabourd, Histoire de France, vol. 16, Gaume, (présentation en ligne)
  16. A. Mastier, Turgot, sa vie et sa doctrine, Paris, Guillaumin, (présentation en ligne)