Ouvrir le menu principal

1447 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1447
Chronologies
Années :
1444 1445 1446  1447  1448 1449 1450
Décennies :
1410 1420 1430  1440  1450 1460 1470
Siècles :
XIVe siècle  XVe siècle  XVIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Arts plastiques Musique classique Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Musulman · Persan · Républicain

Sommaire

ÉvénementsModifier

  • Fondation de l'hôpital général de Brescia en Lombardie[1].
  • Fondation par Bertrand Ier, comte du Boulonnais, d'un hospice qui est à l'origine de l'hôpital général de Boulogne[2].
  • Construction d'un hospice thermal à Bagni di Petriolo (it) par Iacopo d'Ambrogio Spannochi[3].
  • Le pape Nicolas V accorde au Collège des médecins (Collegio dei Medici) de Venise le droit de conférer les grades, mais seulement au citoyens de la ville[4].
  • Fondation par John Kemp, archevêque d'York, du collège de Wye dans le comté de Kent, qui est à l'origine de l'actuel Imperial College of Science, Technology and Medicine, principalement tourné vers l'enseignement de l'agriculture[5].
  • Fondation de l'hôpital Saint-Nicolas de Kues en Allemagne[6].
  • À l'avènement de la République ambrosienne, une villa de Cusago, près de Milan, est affectée au soin des pauvres et des malades ; elle servira de lazaret pendant l'épidémie de 1451[7].

NaissancesModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. Claude Quétel, Histoire de la folie : De l'Antiquité à nos jours, Paris, Tallandier, coll. « Texto », , 624 p. (ISBN 978-2-84734-927-6, lire en ligne).
  2. Collectif, État de la médecine, chirurgie et pharmacie en Europe et principalement en France pour l'année 1777, Paris, chez la veuve Thiboust, , 638 p. (lire en ligne), p. 486.
  3. Didier Boisseuil, Le Thermalisme en Toscane à la fin du Moyen Âge : Les Bains siennois de la fin du XIIIe siècle au début du XVIe siècle, Rome, Publications de l'École française de Rome, , X-534 p. (ISBN 978-2-7283-0574-2, lire en ligne), p. 127.
  4. (en) Paul F. Grendler, The Universities of the Italian Renaissance, Baltimore, The Johns Hopkins University Press, , 616 p. (ISBN 978-0-8018-8055-1, lire en ligne), p. 140.
  5. (en) Tanya Reed (éd.), « Ancient Statutes Seal Wye and Imperial Merger », IC Reporter, Londres, Imperial College of Science, Technology and Medicine,‎ (lire en ligne).
  6. « Sankt-Nikolaus-Hospital (Bernkastel-Kues, Allemagne) », notice BnF no FRBNF16248018.
  7. (en) Ann G. Carmichael, Plague and the Poor in Renaissance Florence, Cambridge University Press, coll. « Studies in the History of Medicine », (1re éd. 1986), 198 p. (ISBN 978-1-107-63436-7, lire en ligne), p. 120.
  8. Nicolas Éloy, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne, t. 3 : L-P, Mons, H. Hoyois, , 648 p. (lire en ligne), « Occon (Adolphe) », p. 410-411.
  9. (en) Theresia Hofer (dir.), Bodies in Balance : The Art of Tibetan Medicine (catalogue d'exposition), New York, Rubin Museum of Art, (ISBN 978-0-295-99359-1, lire en ligne).
  10. (it) Federico Di Trocchio (de), « Concoregio, Giovanni de », dans Dizionario Biografico degli Italiani, vol. 27, (lire en ligne).
  11. Jean-Eugène Dezeimeris, Charles-Prosper Ollivier et Jacques Raige-Delorme, Dictionnaire historique de la médecine ancienne et moderne ou Précis de l'histoire générale, technologique et littéraire de la médecine […], vol. 1, 2e partie, Paris, Béchet jeune, , 902 p. (lire en ligne), « Concoregio (Jean de) », p. 856.