1355 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1355
Chronologies
Années :
1352 1353 1354  1355  1356 1357 1358
Décennies :
1320 1330 1340  1350  1360 1370 1380
Siècles :
XIIIe siècle  XIVe siècle  XVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

  • 19 mai : L'empereur Charles IV élève l'université de Pérouse, en Ombrie, au rang d'université impériale, confirmant la bulle du pape Clément V qui a créé cette université en 1308 et celle de Jean XXII qui lui a accordé en 1321 le privilège de conférer les grades en médecine[1].
  • L'empereur Charles IV confirme la bulle papale qui a élevé l'université de Pise, en Toscane, au rang de studium generale comprenant toutes les facultés, y compris, donc, celle de médecine[2].
  • Construction de l'hôpital de l'Annonciation (Spedale dell'Annunziata) à Gaète dans le Latium en Italie[3].
  • Refondation de l'hôpital Saint-Jean-Baptiste (Hospital of St. John Baptist) à Bicester dans le comté d'Oxford par Nicholas Jurdan[4].
  • Humbert II, dernier dauphin de Viennois, renonce aux dispositions qu'il avait prises en 1347 en vue de la création d'un hôpital à Saint-Marcellin, établissement qui ne verra le jour qu'au début du XVIe siècle, fondé par la municipalité[5].
  • Fondation d'un petite hôpital à Aken, sur l'Elbe, par les chevaliers teutoniques[6].
  • Première mention d'un apothicaire à Bordeaux en Guyenne, dans un registre des comptes de l'archevêché[7].
  • La confrérie des orfèvres parisiens offre le repas de Pâques aux pauvres de l'Hôtel-Dieu, soit, à chacun, un pain, du potage, une mesure de vin, un craquelin, deux œufs, un morceau de bouilli, un morceau de veau rôti et, au dernier service, quatre pièces de métier et six florins[8].

PublicationModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Charles Francis Wemyss Brown, « University of Perugia », dans Catholic Encyclopedia, New Advent, 1997-2016 (1re éd. 1911, vol. 12, New York, Robert Appleton) (lire en ligne).
  2. (en) Umberto Benigni, « University of Pisa », dans Catholic Encyclopedia, New Advent, 1997-2016 (1re éd. 1911, vol. 12, New York, Robert Appleton) (lire en ligne).
  3. (en) « The Annunziata's Monumental Complex », sur Himetop : The History of Medecine Topographical Database [lire en ligne (page consultée le 8 mai 2017)].
  4. (en) Margaret Markham, Medieval Hospitals, Wantage, Oxfordshire County Council and Vale and Downland Museum, coll. « Local History Series », , 5 p. (lire en ligne), p. 3.
  5. Dominique Dupraz, « Répertoire numérique dactylographié des archives de l'hôpital de Saint-Marcellin [cote : H+ Mar / A à R] », dans Archives départementales de l'Isère, Grenoble, département de l'Isère, (lire en ligne).
  6. (en) Klaus Militzer, « The Role of Hospitals in the Teutonic Order », dans Helen Nicholson (dir.), The Military Orderes, vol. 2 : Welfare and Warfare, Aldershot, Ashgate Publishing Ltd., (lire en ligne), p. 54.
  7. Guy Devaux, « Une exposition sur la pharmacie bordelaise au musée d'Aquitaine », Revue d'histoire de la pharmacie, vol. 80, no 295,‎ , p. 413 (lire en ligne).
  8. « Donnez à manger à ceux qui ont faim », L'Œuvre du mois, musée de l'Assistance publique – Hôpitaux de Paris, no 10,‎ , p. 3 (lire en ligne).
  9. Invectivarum contra quendam medicum libri quatuor [« Quatre livres d'invectives contre un certain médecin »], notice BnF no FRBNF14535149.
  10. Gustave Bayle, Les Médecins d'Avignon au Moyen Âge, Avignon, impr. de Seguin frères, , 106 p., in-18 (lire en ligne).