1358 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1358
Chronologies
Années :
1355 1356 1357  1358  1359 1360 1361
Décennies :
1320 1330 1340  1350  1360 1370 1380
Siècles :
XIIIe siècle  XIVe siècle  XVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

  • 8 octobre : fondation de la maison-Dieu Saint-Yves à Rennes, par Eudon Le Bouteiller[1].
  • Fondation à Marseille par Bernard Garnier de l'hôpital Saint-Jacques-de-Galice « pour accueillir les malades et enfants de sexe féminin », établissement qui sera réuni à l'hôpital du Saint-Esprit en 1592 [2].
  • Fondation à Rouen, par l'archevêque Guillaume de Flavacourt, d'un hôpital « pour un petit nombre de pauvres étudiants », dit collège des Bons-Enfants[3].
  • La fondation par l'empereur Charles IV de la station thermale de Carlsbad, aujourd'hui en Tchéquie, a été proposée sans preuve comme datant de 1358[4].
  • Boccace achève son Décaméron, recueil dont les récits se déroulent en 1348 pendant la grande peste à Florence, qui s'ouvre sur un tableau détaillé de l'épidémie et qui rend compte avec précision de la façon dont les faits médicaux sont perçus, à ce tournant du Moyen Âge et de la Renaissance[5].
  • Vers 1358 : fondation de l'hospice Sainte-Catherine (Ospedale di Santa Caterina) à Venise, en Italie, par Napoleone Tiberti, prieur des Hospitaliers[6].

PublicationModifier

  • Parution du traité Des pouls, des causes, des syndromes et des traitements, du médecin chinois Zhu Danxi[7].

DécèsModifier

  • Zhu Zhenheng (né en 1281), médecin chinois, « chef de file du courant de l'entretien du yin[8] ».

RéférencesModifier

  1. Jean-Charles Sournia, « Histoire des hôpitaux de Rennes », Histoire des sciences médicales, vol. 7,‎ , p. 181-223 (lire en ligne).
  2. Christophe de Villeneuve, Collection de discours administratifs et académiques, de notices historiques, mémoires, rapports et autres œuvres littéraires, vol. 1, Marseille, imprimerie d'Achard, , 272 p. (lire en ligne), p. 69, n. 2.
  3. Jean-Joseph Expilly, Dictionnaire géographique, historique et politique des Gaules et de la France, t. 6 : R-S, Amsterdam, 1068 p. (lire en ligne), p. 510.
  4. Jean de Carro (en), Carlsbad, ses eaux minérales et ses nouveaux bains à vapeurs, Carlsbad, chez Franiek, , 251-[4] (lire en ligne), « La Fondation de Carlsbad », p. 54-61.
  5. (en) Maria Sgouridou, « The Figure of the Doctor and the Science of Medicine Through Boccaccio's Decameron », Le Infezioni in Medicina, vol. 22, no 1,‎ , p. 62-68 (lire en ligne).
  6. (en) Anthony Luttrell (dir.) et Helen J. Nicholson (dir.), Hospitalier Women in the Middle Ages, Aldershot, Ahgate Publishing, Ltd., , 272 p. (ISBN 0-7546-0646-5, lire en ligne), p. 21 et 236-237.
  7. Patrick Stoltz et Marc Sapriel, Une introduction à la médecine traditionnelle chinoise, t. 2 : Étiopathogénie, outils diagnostiques et raisonnement clinique, Paris, Springer-Verlag France, (lire en ligne), p. 123, n. 92.
  8. Stoltz et Sapriel, 2013, p. 180 .