1349 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1349
Chronologies
Années :
1346 1347 1348  1349  1350 1351 1352
Décennies :
1310 1320 1330  1340  1350 1360 1370
Siècles :
XIIIe siècle  XIVe siècle  XVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

  • La peste noire atteint Dublin, York, Francfort et Vienne[1].
  • Fondation de l'hôpital Saint-Jacques de La Rochelle[2].
  • Le pape Clément VI approuve l'érection, par Imbert du Puy à Montpellier, de l'ancien hôpital des Teutons en une collégiale Saint-Sauveur dont les chanoines, restés voués à l'hospitalité, doivent « recevoir la nuit les pauvres sans asile et maintenir en tout temps un hospitalier chargé de veiller à leurs besoins[3] ».
  • Fondation de l'hôpital dit « des Poules » à Belfort par Jeanne de Montbéliard (en)[4].
  • Fondation de l'hôpital Saint-Jérôme (Ospedale di San Gerolamo) par Boniface de Modène, évêque de Côme, en Lombardie[5].
  • Mahaut de Saint-Pol, comtesse de Valois, fonde l'hôpital de la Sainte-Trinité à Gaillefontaine en Normandie, « pour le service des pauvres malades » et où « quatre ans après, en 1353, il y a[ura] aussi treize lits, dont deux [seront] destinés pour des femmes en travail d'enfant[6] ».
  • Ouverture de l'hôpital des pauvres passants (Elendenherberge) à Strasbourg en Alsace « afin de nourrir et d'héberger les pèlerins […], des écoliers et des prêtres[7] ».

PersonnalitéModifier

  • 1349-1356 : fl. Dominique de Martiniaco de Clavaxio, maître régent à la faculté de médecine de Paris, astrologue du roi de France Jean le Bon et peut-être de Charles le Mauvais, roi de Navarre[8], auteur d'une « Pratique de la géométrie » (Practica geometriae) « qui gagna une large popularité à la fin du Moyen Âge[9] ».

PublicationsModifier

  • 1324-1349 : Abraham ben David Caslari (en), de Besalú, dans la province de Gérone en Catalogne, compose quatre traités de médecine : deux sur les fièvres, un sur les règles pour saigner, et une autre intitulé Celui qui sustente dans la maladie[8].
  • Cinq médecins de Strasbourg, Albert de Parme, Rudolf Schwenninger, Henri de Saxe, Bernard de Rostock et Henri de Lubeck, publient un « Régime de pestilence » « composé sans aucun doute à l'occasion de l'épidémie de 1349[10] ».

DécèsModifier

  • Après 1349 : Guy de Vigevano (né vers 1280), médecin, anatomiste et ingénieur militaire italien.

RéférencesModifier

  1. (en) George Childs Kohn (dir.), Encyclopedia of Plague and Pestilence : From Ancient Times to the Present, New York, Infobase Publishing, , 3e éd. (1re éd. 1995), 529 p. (ISBN 978-0-8160-6935-4, lire en ligne), p. 32.
  2. Denise Péricard-Méa et Louis Mollaret (préf. Patrick Poivre d'Arvor), Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle, éditions Jean-Paul Gisserot, , 196 p. (lire en ligne), p. 82.
  3. Claude de Vic et Joseph Vaissète, Histoire générale du Languedoc, vol. 4, part. 2, Toulouse, Privat, (lire en ligne), p. 320 et 332.
  4. Nicole Brocard, Soins, secours et exclusion : Établissements hospitaliers et assistance dans le diocèse de Besançon (XIVe et XVe siècles), Besançon/Paris, Presses universitaires franc-comtoises, coll. « Annales littéraires de l'université de Franche-Comté (no 670) / Cahiers d'études comtoises » (no 61), , 408 p. (ISBN 2-251-60670-X, lire en ligne), p. 33.
  5. (it) « Ospedale di San Gerolamo (sec. XIV) » [source : « épigraphe placé sur la façade de l'église »], Antichi ospedali di Como : Dal medioevo all'età moderna, 29 juillet 2015 [lire en ligne (page consultée le 3 avril 2017)].
  6. Toussaint Duplessis, Description géographique et historique de la Haute Normandie, t. I : Le Pays de Caux, Paris, chez Pierre-François Giffart, , 756 p. (lire en ligne), p. 118.
  7. Anne Rauner, « Les Pauvres », Base numérique du patrimoine d'Alsace [lire en ligne (page consultée le 3 mai 2017)].
  8. a et b Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Dominique de Martiniaco de Clavaxio », p. 121, « Abraham ben David Caslari », p. 3
  9. Danielle Jacquart, La Médecine médiévale dans le cadre parisien, Paris, librairie Arthème Fayard, coll. « Penser la médecine », , 592 p. (ISBN 978-2-213-66030-1, lire en ligne).
  10. Ernest Wickersheimer, La Peste noire à Strasbourg et le « Régime » des cinq médecins strasbourgeois (extrait de Janus, vol. 28, 1923) (lire en ligne).