12e étape du Tour de France 2007

Tour de France 2007
12e étape
Image illustrative de l’article 12e étape du Tour de France 2007

Montpellier à Castres
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Belgique Tom Boonen 4 h 25 min 32 s
2eDrapeau : Allemagne Erik Zabel m.t.
3eDrapeau : Afrique du Sud Robert Hunter m.t.
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Danemark Michael Rasmussen 57 h 37 min 10 s
2eDrapeau : Espagne Alejandro Valverde + 2 min 35 s
3eDrapeau : Espagne Iban Mayo + 2 min 39 s
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Belgique Tom Boonen 195 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Danemark Michael Rasmussen 98 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Espagne Alberto Contador 57 h 40 min 18 s
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Danemark Team CSC 173 h 00 min 55 s
Chronologie

La 12e étape du Tour de France 2007 a lieu le 20 juillet. Le parcours de 179 kilomètres relie Montpellier à Castres.

Profil de l'étapeModifier

Les coureurs partent donc de Montpellier dans l'Hérault et se dirigent plein ouest. Au kilomètre 27,5, ils gravissent la côte de Cantagal de catégorie 4 dont la montée est longue de 1,6 km pour 4,3 %, ensuite, au 58e km, c'est la côte du Mas-Rouet toujours de catégorie 4 longue de 2,4 km à 4,3 % qui faut gravir précédé par un long faux-plat montant. Après une courte descente, le col du Buis encore de catégorie 4 long de 2,6 km à 4,8 % est franchi au kilomètre 74,5, cela avant de passer le premier sprint de bonification au kilomètre 81,5 qui est celui de Hérépian, le second sprint intermédiaire est celui d'Olargues au 101e km, placé juste avant le ravitaillement au 102e km.

Au kilomètre 130,5 se situe le sommet de la montée de la Jeante de 10,4 km de long à 6,1 % qui culmine à 958 m d'altitude, et après ce sommet, les coureurs roulent sur le plateau des monts de Lacaune et entrent dans le département du Tarn. Dans la longue descente, ils traversent Noailhac, Valdurenque, Lagarrigue et enfin Castres où a été placée l'arrivée.

Communes traverséesModifier

Hérault (34)Modifier

Montpellier, Lavérune, Pignan, Cournonterral, Cournonsec, Montbazin, Villeveyrac, Plaissan, Canet, Clermont-l'Hérault, Valmascle, Pézènes-les-Mines, Bédarieux, Hérépian, Lamalou-les-Bains, Le Poujol-sur-Orb, Colombières-sur-Orb, Saint-Martin-de-l'Arçon, Olargues, Saint-Étienne-d'Albagnan, Prémian, Riols, Saint-Pons-de-Thomières.

Tarn (81)Modifier

Anglès, Le Bez, Boissezon, Noailhac, Valdurenque, Lagarrigue, Castres.

RécitModifier

Le départ fictif a été donné à 12h46 et celui réel à 12h58 pour les 168 coureurs au départ ce matin.

Dans le premier kilomètre, Sylvain Chavanel ( France, Cofidis) et Fabian Wegmann ( Allemagne, Gerolsteiner) sortent du peloton, ils sont rapidement suivis par Axel Merckx ( Belgique, T-Mobile), Inaki Isasi ( Espagne, Euskaltel-Euskadi), Juan Manuel Gárate ( Espagne, Quick Step-Innergetic), Ralf Grabsch ( Allemagne, Team Milram), Daniel Navarro ( Italie, Astana) et Félix Cardenas ( Colombie, Barloworld). À 13h12, ils ont 25 secondes d'avance. À l'arrière, Alberto Ongarato ( Italie, Team Milram) blessé à l'épaule abandonne le Tour. Au kilomètre 17, à 13h20, le groupe est rejoint par le peloton.

Bernhard Eisel ( Autriche, T-Mobile) , Francisco Perez Sanchez ( Espagne, Caisse d'Épargne), Juan Manuel Gárate ( Espagne, Quick Step-Innergetic) et Cristian Moreni ( Italie, Cofidis) tentent de s'échapper 4 minutes après le regroupement mais sont repris 3 minutes plus tard au kilomètre 22.

Au sommet de la côte de Cantagal, le peloton groupé passe avec Gilbert, Millar et Sheirlinckx aux premières places.

Alessandro Ballan ( Italie, Lampre-Fondital), Laurent Lefèvre ( France, Bouygues Télécom), Moises Duenas Nevado ( Espagne, Agritubel), Staf Scheirlinckx ( Belgique, Cofidis), Manuel Beltrán ( Espagne, Liquigas), Matteo Tosatto ( Italie, Quick Step-Innergetic) et David Millar ( Royaume-Uni, Saunier Duval-Prodir) attaquent au 32e kilomètre mais sont repris 17 minutes plus tard.

Dans la première heure de course, 43,4 kilomètres ont été parcourus par le peloton, l'allure est donc moins rapide qu'hier même si elle est toujours assez vive.

Au 57e km, Amets Txurruka ( Espagne, Euskaltel-Euskadi) et Pierrick Fédrigo ( France, Bouygues Télécom) attaquent, des contre-attaques sont lancées mais sans succès. À 14h26, ils ont quarante secondes d'avance, à 14h57, au sommet du col du Buis, Txurruka passe devant Fédrigo. La contre-attaque de Burghardt ne paye pas qu'il est encore à 6’25’’ et l'écart avec le peloton est de 8’35’’. L'allure est beaucoup plus raisonnable qu'hier puisque seuls 39 km ont été parcourus par les hommes de tête durant la seconde heure de course, la vitesse moyenne s'établit à 41,2 km/h. Au sprint intermédiaire de Hérépian, au kilomètre 81,5, Fédrigo passe devant Txurruka et Burghardt a toujours 6’40’’ de retard tandis que le peloton passe à 11’30’’ des hommes de tête.

L'équipe Liquigas se porte à l'avant du peloton et au sprint d'Olargues au 101e km, alors que Fédrigo et Txurruka perdent 1 minute sur Burghardt, ils perdent le triple sur le peloton qui pointe désormais à 8’30’’.

Au 113e km, Burghardt est rattrapé par le peloton. Durant la troisième heure, 37,9 kilomètres ont été parcourus par les hommes de tête, la vitesse moyenne depuis le départ est de 40,1 km/h.

Au sommet de la montée de la Jeante, Txurruca qui a fait l'essentiel de la montée en tête passe devant Fedrigo et le peloton pointe maintenant à 4’55’’. De nombreux coureurs ont été quelques peu distancés dont le premier Stef Clement (Pays-Bas, Bouygues Télécom) et Francisco Ventoso ( Espagne, Saunier Duval-Prodir) blessé à la main. Juan Miguel Mercado (Espagne, Agritubel) et Fabian Wegmann (Allemagne, Gerolsteiner) chutent aussi dans la montée mais remontent sur leurs vélos.

À vingt-cinq kilomètres de l'arrivée, l'écart n'est plus que de 2’25’’, et il est d'une minute sous la banderole des dix derniers kilomètres. Alors que toutes les équipes de sprinters roulent à l'avant du peloton, il reste 32’’ d'avance à cinq kilomètres de l'arrivée aux deux hommes de tête. Ils sont avalés par le peloton après la flamme rouge du dernier kilomètre.

Lancé par son équipe et surtout par Gert Steegmans, Tom Boonen ( Belgique, Quick Step-Innergetic) place son accélération à 300 m de la ligne d'arrivée en plein milieu de la route, il a une demi-longueur de vélo d'avance sur Erik Zabel et Robert Hunter (cyclisme).

Cent quarante coureurs sont arrivés dans le peloton, cinq arrivent sous la minute de retard, cinq autres avec 2 minutes 54, dix dont l'ancien maillot jaune Fabian Cancellara (Suisse, Team CSC) avec 6 minutes 34, enfin Mercado, Burghardt et Ventoso arrivent avec Krauss à 9 minutes 27 et ferment la marche. Finalement, Stef Clement (Pays-Bas, Bouygues Télécom) arrivera hors délais et sera exclu pour la suite de l'épreuve.

ConclusionModifier

Après cette étape, Tom Boonen (Belgique, Quick Step-Innergetic) montre qu'il est bien présent dans les sprints pour le classement à points et les équipes de sprinters ont montré qu'elles savaient bien s'entendre pour revenir efficacement sur les échappés. La vitesse moyenne a été aujourd'hui de 40.334 km/h, ce qui est une vitesse moyenne beaucoup plus raisonnable qu'hier.

Classement de l'étapeModifier

Classement étape
1. Tom Boonen   Belgique en 4 h 25 min 32 s
2. Erik Zabel   Allemagne + m.t.
3. Robert Hunter   Afrique du Sud m.t.
4. Daniele Bennati   Italie m.t.
5. Thor Hushovd   Norvège m.t.
6. Bernhard Eisel   Autriche m.t.
7. Sébastien Chavanel   France m.t.
8. Nicolas Jalabert   France m.t.
9. Robert Förster   Allemagne m.t.
10. Andrey Kashechkin   Kazakhstan m.t.

Classement généralModifier

Classement général
1. Michael Rasmussen   Danemark en 57 h 37 min 10 s
2. Alejandro Valverde   Espagne + 2 min 35 s
3. Iban Mayo   Espagne 2 min 39 s
4. Cadel Evans   Australie 2 min 41 s
5. Alberto Contador   Espagne 3 min 08 s
6. Carlos Sastre   Espagne 3 min 39 s
7. Andreas Klöden   Allemagne 3 min 50 s
DSQ Levi Leipheimer[1]   États-Unis 3 min 53 s
9. Kim Kirchen   Luxembourg 5 min 06 s
10. Mikel Astarloza   Espagne 5 min 20 s

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points Total
  Tom Boonen 195 pts
  Robert Hunter 175 pts
  Erik Zabel 174 pts

Classement de la montagneModifier

Classement de la montagne Total
  Michael Rasmussen 98 pts
  Mauricio Soler 89 pts
  Yaroslav Popovych 86 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement du meilleur jeune Total
  Alberto Contador 57 h 40 min 18 s
  Linus Gerdemann + 3 min 37 s
  Mauricio Soler 3 min 41 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes Total
  Team CSC 173 h 00 min 55 s
  Caisse d'Épargne-Illes Balears + 5 min 02 s
  Discovery Channel 5 min 08 s

CombativitéModifier

  Amets Txurruka

Notes et référencesModifier

  1. En 2012, Levi Leipheimer fait partie des anciens coureurs de l'US Postal/Discovery Channel témoignant devant l'USADA des pratiques de dopage au sein de cette équipe. Il avoue s'être dopé entre 1999 et 2007. L'USADA le suspend pour six mois à compter du 1er septembre 2012 et lui retire les résultats sportifs obtenus du 1er juin 1999 au 30 juillet 2006, et du 7 au 29 juillet 2007 : (en) Leipheimer accepts USADA sanction following doping admission, Cycling News, 10 octobre 2012. Consulté le 19 juin 2013.

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :