1202 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1202
Chronologies
Années :
1199 1200 1201  1202  1203 1204 1205
Décennies :
1170 1180 1190  1200  1210 1220 1230
Siècles :
XIIe siècle  XIIIe siècle  XIVe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

ÉvénementsModifier

 
Passage de la Trinité
qui menait à l'ancien hôpital
  • 6 mai : fondation d'un hospice au col du Mont-Genèvre, dans les Alpes, par Béatrice Ire, dauphine de Viennois[1].
  • Première mention, à Calne, dans le Wiltshire en Angleterre, d'un hôpital placé sous l'invocation de saint Jean-Baptiste et de saint Antoine[2].
  • Fondation au Rœulx, en Hainaut, par Baudoin, bailli de la ville, de l'hôpital Saint-Jacques, voué à l'origine à l'accueil des pèlerins, mais qui recevra par la suite les pauvres et les malades[3].
  • Création d'une aumônerie à Pouzauges, en Vendée[4].
  • Construction d'un hôtel-Dieu à l'intérieur des remparts de Falaise, en remplacement de l'ancien hospice que de nombreux sièges ont contraint de laisser à l'abandon[5].
  • Première mention de l'hôpital Saint-Antoine, dit « de la Cadoule », du nom de la rivière qui le traverse, dans le Languedoc, sur le territoire actuel de la commune de Vendargues[6].
  • Ouverture, à Paris, de l'hôpital de la Croix-de-la-Reine, qui deviendra hôpital de la Trinité en 1207 puis, en 1545, hospice des Enfants-Bleus, voué à l'accueil des orphelins[7].
  • La « peste du Levant » se répand en Syrie[8],[9] et en Dalmatie[8],[9].

PublicationModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. Joseph Roman, Tableau historique du département des Hautes-Alpes, Paris, Alphonse Picard, Grenoble, F. Allier père et fils, (lire en ligne), partie 1, « État ecclésiastique, administratif et féodal antérieur à 1789 : Histoire, biographie, bibliographie de chacune des communes qui le composent ».
  2. (en) « The Hospital of St. John the Baptist and St. Anthony, Calne », dans R. B; Pugh et Elizabeth Crittal (dir.), A History of the County of Wiltshire, vol. 3, Londres, Victoria County History, (lire en ligne), p. 224-335.
  3. (en) Eddy E. Felix et John Parkinson, Strategic Change at the Hospital Saint-Jacques at le Rœulx (Belgium) , in the 17th Century, form the Account Book of Sister Magedelaine Delcourt, , 26 p. (lire en ligne), p. 4.
  4. Jean Vincent, Chapelle Saint-Jean de l'Aumônerie, Pouzauges : Recherches préliminaires, , 30 p., ill. (lire en ligne).
  5. « Votre hôpital : D'hier à aujourd'hui... », sur le site du Centre hospitalier de Falaise (lire en ligne).
  6. Richard Pouget, La Baronnie de Castries, chez l'auteur, s. d., 109 p. (lire en ligne), p. 91.
  7. Jules de Gaulle (préf. et notes Charles Nodier), Nouvelle histoire de Paris et de ses environs, vol. 1, Pourrat frères, , 631 p. (lire en ligne), p. 571-573.
  8. a et b Joseph Franck, Encyclopédie des sciences médicales ou Traité général, méthodique et complet des diverses branches de l'art de guérir, 2e division (« Médecine : Pathologie médicale »), Pathologie interne, Paris, Bureau de l'Encyclopédie, , 558 p. (lire en ligne), p. 259.
  9. a et b Jean-Noël Biraben, « La Peste noire en terre d'islam », L'Histoire, no 11,‎ (lire en ligne).
  10. Jean Volckringer, Contribution à l'étude de l'évolution et de l'unification des formulaires et des pharmacopées (thèse de doctorat en pharmacie de l'université de Paris), Brandouy, , 486 p. (OCLC 459877245), cité dans « Formulaires et pharmacopées par ordre chronologique (d'après Jean Volckringer, 1953) : Ier au XIVe siècle », sur le site de la Société d'histoire de la pharmacie (lire en ligne).
  11. Leclerc, p. 43 : « Aboul Nedjem ».
  12. Leclerc, p. 35 : « Ebn el Marestanya ».
  13. (en) Frances Garrett, « Buddhism and the Historicising of Medicine in Thirteenth-Century Tibet », Asian Medicine, vol. 2, no 2,‎ , p. 205 (lire en ligne).
  14. (en) « Gʹyu-thog Yon-tan-mgon-po, 1126-1202 », Library of Congress, [lire en ligne (page consultée le )].
  15. (de) Ferdinand Wüstenfeld (de), Geschichte der arabischen Aerzte und Naturforscher [« Histoire des médecins et naturalistes arabes »], Göttingen, .
  16. Lucien Leclerc, Histoire de la médecine arabe, vol. 2, livre 6e : « XIIIe siècle », Paris, Ernest Leroux, (lire en ligne), p. 162 : « Aboul Fadl ben Abd el Kerim el Mouhandes ».