1187 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1187
Chronologies
Années :
1184 1185 1186  1187  1188 1189 1190
Décennies :
1150 1160 1170  1180  1190 1200 1210
Siècles :
XIe siècle  XIIe siècle  XIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

FondationsModifier

  • [1] ou 1187 : fondation de St. Lawrence's Hospital par Hugues, deuxième du nom, abbé de Saint-Augustin de Cantorbéry, « pour le soulagement des moines lépreux ou de pauvres parents de moines de cette abbaye[2] ».
  • « L'hôpital des pauvres, qui est l'ancêtre de l'hôpital actuel de Fécamp », en Normandie, est mentionné pour la première fois hors les murs de la forteresse[3].
  • Un hôpital Saint-Nicolas est attesté hors les murs de la ville de Bayonne au Pays basque, près de la porte d'Espagne[4].

PersonnalitésModifier

DécèsModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Arthur Hussey, « Hospitals in Kent », Archaeologia Cantiana, vol. 29,‎ , « Canterbury », p. 259 (lire en ligne).
  2. (en) « Canterbury », dans William Dugdale, John Caley (éd.) et al., Monasticon Anglicanum : A History of the Abbies and Other Monasteries, Hospitals, Frieries […] in England and Wales [etc.], vol. 2, 2e part., Londres, Joseph Harding, (1re éd. 1655-1673), 1156 p. (lire en ligne), p. 763.
  3. Katrin Brockhaus, « Les Institutions hospitalières à Fécamp au Moyen Âge : Origines et organisation spatiale », dans Yannick Marec (dir.), Accueillir ou soigner ? : L'Hôpital et ses alternatives du Moyen Âge à nos jours, Mont-Saint-Aignan, Publications des universités de Rouen et du Havre, coll. « Histoire et patrimoines », , 453 p. (ISBN 978-2-87775-423-1, lire en ligne), p. 28.
  4. Pierre L. Thillaud, Les Maladies et la Médecine en Pays Basque Nord à la fin de l'Ancien Régime (1690-1789), Genève et Paris, Droz et Champion, (ISBN 978-2-600-03394-7, lire en ligne), chap. 4 : « L'Infrastructure sanitaire », p. 58.
  5. a b c et d Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 1, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/1), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04664-0, lire en ligne), « Humbert », p. 309, « Jean Druda », p. 393, « Jean », p. 344.
  6. Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « P. », p. 589.
  7. « Le Livre sur la médecine dédié à al-Mansur », dans la Bibliothèque numérique mondiale, 11 mai 2015 [lire en ligne (page consultée le 21 octobre 2017)].
  8. Jacqueline Brossollet, « Gérard de Crémone (1114-1187) », dans Encyclopaedia Universalis, s. d. (lire en ligne).