1190 en santé et médecine

événements liés à la santé et la médecine en 1190
Chronologies
Années :
1187 1188 1189  1190  1191 1192 1193
Décennies :
1160 1170 1180  1190  1200 1210 1220
Siècles :
XIe siècle  XIIe siècle  XIIIe siècle
Millénaires :
Ier millénaire  IIe millénaire  IIIe millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Croisades Santé et médecine
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Julien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

FondationsModifier

PersonnalitéModifier

  • -1190 : Fl. Pierre Bertrand, professeur de médecine à Montpellier, « si l'on en croit une inscription qui se trouve […] dans le vestibule de la faculté[7] ».

NaissancesModifier

  • Vers 1190 :
    • Chen Ziming (mort en 1270), médecin chinois, auteur, en 1237, du Fu Ren Da Quan Liang Fang (« Recueil complet des prescriptions utiles aux femmes[8] »).
    • Vincent de Beauvais (mort vers -), chargé par Louis IX, sans être médecin, de rédiger un règlement pour l'hôtel-Dieu de Beauvais, et auteur du Speculum majus, encyclopédie qui « réserve une place importante à la médecine[7] ».
  • Entre 1190 et 1197 : Ibn al-Baitar (mort en 1248), médecin et botaniste arabe, auteur du Kitab al-Gami (« Le Livre des simples ») qui rassemble les connaissances pharmacologiques de son temps[9].

RéférencesModifier

  1. Fatima-Zahra Sekkat et Siham Belbachir, « La Psychiatrie au Maroc : Histoire, difficultés et défis », L'Information psychiatrique, vol. 85, no 7,‎ , p. 605-610 [§ 13 en ligne] (lire en ligne).
  2. Cheikh Khaled Bentounès, « Principes de la médecine hospitalière mohammadienne et son influence en Europe », Nouvelles Clés,‎ (lire en ligne).
  3. Gérard Ducoeur, « Les Maladreries, les Léproseries, les Hôtels-Dieu en vallée de Montmorency », Valmorency, Association pour la promotion de l'histoire et du patrimoine de la Vallée de Montmorency, [lire en ligne (page consultée le 23 novembre 2020)].
  4. Jacques Juillet, Templiers et Hospitaliers en Quercy : Commanderies et prieurés sur le chemin de Notre-Dame de Rocamadour, Grenoble, Le Mercure dauphinois, , 3e éd. (1re éd. 1972), 332 p. (ISBN 978-2-35662-023-1, lire en ligne), La Commanderie Sainte-Marie de Cahors, p. 87.
  5. Hadrien Rozier (dir.), « Chapelle Saint-Jacques dite de l'aumône ou de la maison-Dieu, église paroissiale Notre-Dame », service du patrimoine et de l'inventaire, Région Centre-Val de Loire, [lire en ligne (page consultée le 23 novembre 2020)].
  6. Johan Picot, « « La Purge » : Une expertise juridico-médicale de la lèpre en Auvergne au Moyen Âge », Revue historique, vol. 662, no 2,‎ , p. 292-321 [§ 6, n. 7 en ligne] (lire en ligne).
  7. a et b Ernest Wickersheimer et Guy Beaujouan (éd.), Dictionnaire biographique des médecins en France au Moyen Âge, vol. 2, Genève, Droz, coll. « Hautes études médiévales et modernes » (no 34/2), (1re éd. 1936) (ISBN 978-2-600-04716-6, lire en ligne), « Pierre Bertrand », p. 617, « Vincent de Beauvais », p. 774.
  8. (en) Chen Ping (dir.), Wang Zhenguo, Xie Peiping et al., History and Development of Traditional Chinese Medicine, Pékin, Amsterdam et Tokyo, Science Press, IOS Press et Ohmsha Ltd, coll. « Advanced TCM Series » (no 1), (ISBN 7-03-006567-0, lire en ligne), p. 178-179.
  9. Ana Maria Cabo Gonzalez et Claude Lanly, « Ibn al-Baytār et ses apports à la botanique et à la pharmacologie dans le Kitāb al-Ğāmï », Médiévales, vol. 16, no 33,‎ , p. 23-39 (lire en ligne).