Ouvrir le menu principal

174 av. J.-C.

année
(Redirigé depuis -174)
Chronologies
Description de cette image, également commentée ci-après
L'Olympieion d'Athènes.
Années :
-177 -176 -175  -174  -173 -172 -171
Décennies :
-200 -190 -180  -170  -160 -150 -140
Siècles :
IIIe siècle av. J.-C.  IIe siècle av. J.-C.  Ier siècle av. J.-C.
Millénaires :
IIe millénaire av. J.-C.  Ier millénaire av. J.-C.  Ier millénaire
Chronologies géographiques
Chronologies thématiques
Calendriers
Romain · Chinois · Grégorien · Hébraïque · Hindou · Hégirien · Persan · Républicain

Cette page concerne l'année 174 av. J.-C. du calendrier julien proleptique.

ÉvénementsModifier

  • 6 décembre 175 av. J.-C. (15 mars 580 du calendrier romain) : début à Rome du consulat de Spurius Postumius Albinus Paullulus et Quintus Mucius Scævola[1].
    • Le Sénat romain envoie une commission qui réussit à arrêter la guerre civile en Étolie[2].
    • Victoire du propréteur Appius Claudius Centho contre les Celtibères en Espagne[2] ; il obtient les honneurs du triomphe[1].
    • Censure de Quintus Fulvius Flaccus et Aulus Postumius Albinus ; ils ordonnent le pavement des rues de Rome et l'installation d'une assise de gravier sur les routes à l'extérieur de la ville, ainsi que de leurs accotements[1]. Recensement : Rome compte 269 015 citoyens[3].
  • 25 février (5 juin 579 du calendrier romain)[1] : des ambassadeurs romains de retour de Carthage indiquent que le sénat de Carthage a reçu de nuit une ambassade de Persée de Macédoine ; l'information donnée par Tite-Live semble être de la propagande romaine postérieure contre Persée[4].


  • Massinissa occupe 70 villes et lieux fortifiés sur le territoire de Carthage de 174 à 172 av. J.-C.. Le Sénat romain envoie des commissions en Afrique, mais reporte sa décision pour donner le temps aux Numides de se justifier, et une lacune dans le texte de Tite-Live pour l'année 171 av. J.-C. ne permet pas de la connaitre[4].
  • Persée de Macédoine soumet les Dolopes qui voulaient en appeler à Rome. Il se rend à Delphes avec une forte escorte armée pour participer aux Pythia. Il se rapproche de la Ligue achéenne, leur promet de leur restituer leurs esclaves fugitifs si eux-mêmes ouvrent leur territoire aux Macédoniens, mais sans succès[6]. En 174 ou 173, il conclut un traité d'alliance avec la Béotie[7].

DécèsModifier

Victimes de l'épidémie de peste :

  • Modu, empereur (chan-yu) des Xiongnu.

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates, Paris, Moreau, (présentation en ligne)
  2. a et b John Drinkwater, Timothy Venning, Chronology of the Roman Empire, Continuum International Publishing Group, (ISBN 9781441154781, présentation en ligne)
  3. Léon Homo, Les Institutions politiques romaines, Albin Michel, (ISBN 9782226198457, présentation en ligne)
  4. a et b A. E. Astin, The Cambridge ancient history : Rome and the Mediterranean to 133 B.C., vol. 8, Cambridge University Press, (ISBN 9780521234481, présentation en ligne)
  5. François Clément, Viton de Saint-Allais, L'Art de vérifier les dates des faits historiques, des inscriptions, des chroniques et autres anciens monumens, avant l'ère chrétienne..., Moreau, (présentation en ligne)
  6. A. E. Astin, op. cit, p. 304.
  7. Erich S. Gruen, The Hellenistic World and the Coming of Rome, University of California Press, (ISBN 9780520057371, présentation en ligne)
  8. László Lőrincz, Histoire de la Mongolie : des origines à nos jours, Akadémiai Kiadó, (ISBN 9789630533812, présentation en ligne)
  9. Jean-Paul Roux, L'Asie centrale : Histoire et civilisations, Fayard, (ISBN 9782213640648, présentation en ligne)
  10. Alain Davesne, Georges Miroux, L'Anatolie, la Syrie, l’Égypte : De la mort d'Alexandre au règlement par Rome des affaires d'Orient (323-55 avant J-C), Éditions Bréal, (ISBN 9782749501734, présentation en ligne)

Liens externesModifier