Ouvrir le menu principal

BiographieModifier

Fils d'Émile Chaline, premier maître armurier, et de Jeanne Le Saint, il fait ses études secondaires au lycée de Brest. Diplômé ingénieur de l'École navale, breveté d'état-major, qualified antisubmarine lieutenant, il est élève au Royal Naval College de Dartmouth en Grande-Bretagne en 1940.

Engagement dans la RésistanceModifier

Engagé dans les Forces navales françaises libres (1er juillet 1940) in extremis grâce au concours de son oncle, le soldat Charles Chaline alors responsable de l'embarquement sur le Meknès. Émile Chaline participera à la bataille de l'Atlantique à bord du contre-torpilleur Léopard et des corvettes Commandant Drogou et Roselys, ainsi qu'aux opérations de débarquement en Normandie en juin 1944.

En mai 1945, Émile Chaline est l'un des rares membres des FNFL à rejoindre la Marine nationale.

Après la guerreModifier

De 1967 à 1969, il est adjoint au chef du cabinet militaire du premier ministre Georges Pompidou, puis, de 1969 à 1971, au chef de l'état-major particulier de Georges Pompidou, président de la République.

Il a été préfet maritime de Cherbourg entre 1979 et 1980.

Aujourd'hui à la retraite, il préside l'Association des Forces navales françaises libres depuis 1988.

DécorationsModifier

OuvragesModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier