Une si jolie petite plage

film de Yves Allégret, sorti en 1949
Une si jolie petite plage
Réalisation Yves Allégret
Scénario Jacques Sigurd
Acteurs principaux
Pays d’origine Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 91 minutes
Sortie 1949


Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Une si jolie petite plage est un film français réalisé par Yves Allégret en 1948, sorti en salles en 1949.

SynopsisModifier

Une plage du nord de la France, en hiver, accablée de pluie. Un homme s'installe dans l'hôtel, où la patronne emploie des gosses de l'Assistance publique, telle la servante Marthe. Un personnage douteux arrive. Il accuse l'homme d'un crime et réclame sa part. Marthe essaie de sauver le voyageur car celui-ci fut, autrefois, exploité dans cet hôtel comme enfant de l'Assistance. La conclusion est morose, comme les protagonistes et la pluie qui continue de tomber.

Fiche techniqueModifier

DistributionModifier

Autour du filmModifier

  • Pour ne laisser apparaître aucun piétinement de l'équipe technique ni aucune trace de matériel dans le sable de l'impressionnant plan final avec travelling arrière à partir du vieux couple contemplant la plage déserte, ce bout de séquence a en fait été tourné à l'envers, les comédiens marchant à reculons et leur voix doublée en post-synchronisation.
  • Le tournage initialement prévu à Berck dans le Pas-de-Calais s'est déroulé à Barneville dans la Manche. En raison du beau temps, des pompiers ont été recrutés pour que la pluie tombe quasiment en continu dans les scènes tournées en extérieur[1].
  • Yves Allégret a tourné une seconde fin moins sombre qui n'a pas été gardée au montage final. « Pierre (Gérard Philipe) se rend à la police au petit matin, tandis que les habitants sortent de la messe dominicale »[2].
  • Madeleine Robinson interprète les chansons de la chanteuse assassinée. Gérard Philipe retrouve sa première partenaire au théâtre. Il avait joué avec elle dans Une grande fille toute simple d’André Roussin en 1942[3].
  • Dans une interview Yves Allégret dit s'être inspiré d'un fait divers : une chanteuse ayant été assassinée par son jeune amant pour des raisons financières. Suite à la manifestation d'un groupe d'extrême-droite représentant les pupilles de la nation, le réalisateur a inséré au début et à la fin du film un avertissement afin de défendre sa position en tant que créateur qui n'était en aucun cas de nuire à leur réputation.

Notes et référencesModifier

  1. Écolière, Bernadette a tourné dans Une si jolie petite plage, sur ouest-france.fr, consulté le 12 mai 2020
  2. Une si jolie petite plage (1949) : le test complet du Blu-ray, sur dvdfr.com, consulté le 12 mai 2020
  3. Une si jolie petite plage, sur 2013.festival-lumiere.org, consulté le 12 mai 2020

Liens externesModifier