Ouvrir le menu principal

Yannick Haenel

écrivain français
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Haenel.
Yannick Haenel
Description de cette image, également commentée ci-après
Yannick Haenel en Toscane (2013).
Naissance (52 ans)
Rennes, Drapeau de la France France
Activité principale
Distinctions
Auteur
Langue d’écriture français
Genres

Œuvres principales

Yannick Haenel, né le à Rennes, est un écrivain français, co-fondateur de la revue Ligne de risque.

BiographieModifier

Yannick Haenel est fils de militaire. Il fait ses études au prytanée national militaire de La Flèche[1] et au lycée Chateaubriand de Rennes[2]. Il est agrégé de lettres modernes[3].

À partir de 1997, il codirige la revue Ligne de risque avec François Meyronnis. Il enseigne le français jusqu'en 2005 dans un lycée très littéraire, le lycée La Bruyère de Versailles.

Il publie plusieurs romans, dont Introduction à la mort française et Évoluer parmi les avalanches, outre un essai sur les tapisseries de La Dame à la licorne intitulé À mon seul désir.

Il codirige deux volumes d'entretiens avec Philippe Sollers, Ligne de risque et Poker.

En 2007, il publie dans la collection « L'Infini », dirigée par Philippe Sollers, Cercle (éd. Gallimard), roman qui reçoit le prix Décembre et le prix Roger-Nimier.

Une polémique l'oppose en 2007 à Alina Reyes, l'une accusant l'autre de plagiat[4].

En 2008-2009, Haenel est pensionnaire à l'Académie de France à Rome-Villa Médicis[5].

En 2017, il publie le roman Tiens ferme ta couronne, finaliste du prix Goncourt[6] et lauréat du prix Médicis.

Yannick Haenel est chroniqueur pour le magazine de littérature et de cinéma Transfuge, depuis 2010, et à Charlie Hebdo, depuis la reprise de la publication après les attentats de janvier 2015.

DécorationsModifier

Polémique à propos de Jan KarskiModifier

Le livre compte trois parties :

  1. la première, directement inspirée du film Shoah de Claude Lanzmann, où Karski est interviewé ;
  2. la deuxième, qui résume en environ 80 pages le témoignage de Karski publié en anglais en 1944 sous le titre Story of a secret state ;
  3. la troisième, qui met en scène les sentiments de Karski et rapporte des dialogues qui sont présentés par l'auteur comme une fiction.

Claude Lanzmann publie une critique vigoureuse du roman dont il qualifie la troisième partie de « falsification de l'histoire »[9]. Il reproche à Haenel d'avoir plagié les dialogues de son film sans en avoir demandé l'autorisation. Philippe Sollers, qui dirige la collection « L'Infini » chez Gallimard, précise qu'il a soumis à Lanzmann l'épreuve du roman avant publication[10], ce que Lanzmann a toujours nié. Haenel répond en revendiquant la liberté du romancier[11].

ŒuvresModifier

RomansModifier

RécitsModifier

  • À mon seul désir, éditions Argol, 2005
  • Le Sens du calme, Mercure de France, coll. « Traits et portraits », 2011 ; rééd. Gallimard, coll. « Folio » no 5508, 2012
  • Je cherche l’Italie, Gallimard, coll. « L'Infini », 2015 ; rééd. Gallimard, coll. « Folio » no 6218, 2016
  • La Solitude Caravage, Fayard, coll. « Des vies », 2019

EssaisModifier

EntretiensModifier

  • Ligne de risque, sous la direction de Yannick Haenel et François Meyronnis, Gallimard, coll. « L'Infini », 2005
  • Poker, entretiens de la revue Ligne de risque avec Philippe Sollers, Gallimard, coll. « L'Infini », 2005

Notes et référencesModifier

  1. Jérôme Dupuis, « Haenel élargit son Cercle », L'Express, 13 décembre 2007.
  2. Page sur les anciens du lycée Chateaubriand.
  3. Voir sur formation.sciences-po.fr.
  4. Polémique Haenel/Reyes sur le blog de Pierre Assouline.
  5. « Pensionnaires depuis 1666 - Yannick Haenel », sur Académie de France à Rome - Villa Médicis (consulté le 26 janvier 2014).
  6. « Les quatre finalistes du Goncourt 2017 », article sur livreshebdo.fr du 30 octobre 2017.
  7. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2010.
  8. Nomination ou promotion – Monitor Polski 2012 Poz. 490 – article 25 ; janvier 2012.
  9. Claude Lanzmann, « Jan Karski de Yannick Haenel : un faux roman », Marianne,‎ (lire en ligne).
  10. Jérôme Dupuis et Emmanuel Hecht, « Pourquoi Lanzmann s'en est-il pris au Karski de Haenel ? », L'Express,‎ (lire en ligne).
  11. Yannick Haenel, « Le recours à la fiction n'est pas seulement un droit, il est nécessaire », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  12. Vincy Thomas, Isabel Contreras, Cécilia Lacour, « Les Médicis 2017 pour Yannick Haenel, Paolo Cognetti et Shulem Deen », sur Livres Hebdo, .

Voir aussiModifier