Ouvrir le menu principal
Valentin Retz
Description de cette image, également commentée ci-après
Valentin Retz
Naissance (42 ans)
Rennes
Drapeau de la France France

Valentin Retz, né à Rennes le , est un écrivain français. Il est publié depuis 2008 aux éditions Gallimard.

Sommaire

BiographieModifier

Né à Rennes en 1977, Valentin Retz effectue sa scolarité à Dinan, à l'internat des Cordeliers, un ancien couvent franciscain. Titulaire d'un DEA de littérature comparée de la Sorbonne Paris IV en 2004, il reçoit en 2017 le diplôme universitaire d’Études théologiques de l'Institut catholique de Paris. Il anime la revue littéraire Ligne de risque, aux côtés de François Meyronnis et Yannick Haenel.

Œuvres Modifier

  • Grand Art, Gallimard, coll. « L'Infini », 2008[1],[2]
  • Double, Gallimard, coll. « L'Infini », 2010[3]
  • Noir parfait, Gallimard, coll. « L'Infini », 2015[4],[5]
  • Tout est accompli, Grasset, 2019 (coécrit avec Yannick Haenel et François Meyronnis)

L'ésotérisme est fondamental dans la lecture de son œuvre romanesque[6],[7]: chaque livre est envisagé comme un parcours alchimique, les titres des romans de Valentin Retz se rapportant d'ailleurs tous à des moments du Grand Œuvre, le Magnum Opus alchimique[8]. Le catholicisme, l'hermétisme, la kabbale et le soufisme sont également très présents.

L'œuvre de Valentin Retz est fondée sur le constat d'une destruction en cours : celle du monde et de la vie intérieure. L'art, la littérature, le langage sont les ressources qui permettent de révéler cette destruction, mais également de la traverser[9].

Influence et référencesModifier

Par sa radicalité, Valentin Retz se place dans la continuité des avant-gardes artistiques[10], qu’elles soient musicales, plastiques ou littéraires. Plus largement, son travail se réfère à un « panthéon » d'artistes éclectiques: Antonin Artaud, Samuel Beckett, Jean Genet, André Breton, Thomas Bernard, Roberto Arlt, Malcolm Lowry, Alfred Jarry, Lautréamont, William Blake, Coleridge, Sade, Pascal, Rabelais, L'Arioste, Guillaume de Machaut, Dante, Chrétien de Troyes, etc.

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Liens internesModifier