Ouvrir le menu principal

Éditions Classiques Garnier

Logo de la maison d'édition
Repères historiques
Création 1833
Dates clés 06/06/2008 immatriculation de la société actuelle
Fondée par Auguste et Hippolyte Garnier
Fiche d’identité
Forme juridique SARL unipersonnelle

SIREN 504550377

Siège social Paris (France)
Dirigée par Claude Blum
Spécialités littérature et sciences humaines
Titres phares Collection Jaune
Langues de publication français
Effectif 8 en 2015
Données financières
Chiffre d'affaires 1 091 800 € en 2016

comptes 2017 non disponibles

Résultat net 142 600 € en 2016

Classique G[1] est une maison d'édition française, fondée en 1833 sous le nom de Garnier Frères, qui publie des œuvres de référence en littérature et en sciences humaines plus connue sous le nom de : Éditions Classiques Garnier.

HistoireModifier

Collection originelle [2]Modifier

En 1833, Auguste et Hippolyte Garnier, originaires de la Manche, ouvrent sous les arcades du Palais-Royal, alors l'un des centres les plus animés de la capitale, une librairie dans la tradition des libraires-éditeurs du XIXᵉ siècle. Ils sont bientôt rejoints par un autre de leurs frères, Pierre. Très vite, l'établissement prospère et les frères Garnier rachètent les fonds de Delloye, Dubochet et Salvat, éditeurs des grands écrivains romantiques, puis le fonds classique de Panckoucke. Ils se lient avec Sainte-Beuve, Musset, Gautier, Sand, Vigny, dont ils éditent certaines œuvres.

La Maison Garnier Frères gagne encore en prestige en s'installant, en 1853, dans l'ancien hôtel du gouvernement, à l'angle de la rue de Lille et de la rue des Saints-Pères. Les frères Garnier travaillent à diversifier et à améliorer leur catalogue. Ils publient de nombreux dictionnaires, des ouvrages de vulgarisation, des livres pour la jeunesse et ils poursuivent leurs publications littéraires : collections de classiques latins et grecs et œuvres modernes (les Causeries du lundi de Sainte-Beuve, la Correspondance de Grimm, les Œuvres complètes de Chateaubriand...).

C'est en 1896 que les premiers « Classiques Garnier » apparaissent, issus d'une fusion des collections « Classiques latins », « Classiques grecs » et « Bibliothèque choisie ». La nouvelle collection propose, selon la formule du catalogue, les « meilleurs ouvrages français et étrangers, anciens et modernes à prix modiques ». C'est une réussite où l'on trouve, dès lors, de nombreuses références aux « Classiques Garnier » dans la littérature autobiographique.

C'est ainsi que Jean Giono se souvient qu'il recevait deux francs par dimanche et que "les Anatole France coûtaient trois francs cinquante chez Calmann-Lévy, Euripide, Eschyle, Sophocle, Aristophane, Virgile, coûtaient 0,95 F. dans les Classiques Garnier. Avec mes deux francs, j'avais deux de ces gens-là et il me restait deux sous. Avec les deux sous je timbrais ma lettre, car il n'y avait pas de libraires à Manosque et je commandais directement à Paris. On doit avoir chez Garnier une belle série de ces lettres de 1911 jusqu'à la guerre de 1914." (Jean Giono, De Homère à Machiavel)

Dès le début de la collection le jaune s'impose pour la couverture : un papier jaune d'abord, qui tire parfois vers l'ocre ou le beige, un papier imprimé en jaune ensuite. Avec l'arrivée des illustrations en couverture dans les années 1960 (d'abord sous forme de jaquettes), le jaune, recouvert d'un pelliculage devient plus brillant, plus lumineux : le jaune « Garnier » que tout le monde connaît.

Éditions modernes [2]Modifier

Progressivement, durant le XXᵉ siècle, le principe de l'édition savante prend le pas sur celui de l'édition à prix modique si bien qu'un accord sera passé avec Flammarion, dans les années 1960, pour exploiter au prix du poche les « Classiques Garnier » délestés de leur appareil critique. C'est la création de Garnier-Flammarion, qui devient autonome en 1979, sous la marque GF Flammarion.

Lorsque les Éditions Garnier Frères déposent leur bilan en juin 1983, le fonds est repris par les Presses de la Cité. La collection « jaune » rassemble alors quelque deux cents titres conçus selon des principes éditoriaux qui n'ont pratiquement pas été modifiés depuis lors :

- un catalogue constitué des œuvres fondamentales des grandes littératures européennes,

- des éditions assurées par les meilleurs spécialistes,

- un établissement de texte impeccable,

- des appareils critiques de premier ordre,

- une présentation claire et soignée.

InfoMédia acquiert la collection en 1998 avec pour premier souci d'assurer la pérennité des principes éditoriaux qui ont fait depuis plus d'un siècle la renommée de « Classiques Garnier ».

À partir de 2009, sous la direction éditoriale de Claude Blum, les éditions Classiques Garnier deviennent indépendantes et étendent leur catalogue à tout ce qui concerne les littératures et les sciences humaines pour éditer des textes, publier des études et des essais des meilleures spécialistes sur la littérature française, les littératures étrangères, la linguistique, l'histoire, l'art, la musique, le droit et les sciences économiques et sociales.

Classiques Garnier publie ses ouvrages sur trois supports : en grand format, en bases de données numériques et en format poche.

Librairie des Classiques GarnierModifier


 
Vitrine de la librairie.

La librairie des éditions Classiques Garnier est située au 6, rue de la Sorbonne à Paris.


 
Intérieur de la librairie

Collections actuelles [3]Modifier

  • Classiques Jaunes (format poche)
  • Antiquité
  • Littérature française
  • Littérature comparée
  • Littératures étrangères
  • Linguistique, lexicographie, langue
  • Médias
  • Histoire, histoire de l'art
  • Religions
  • Philosophie
  • Droit
  • Sciences économiques et de gestion
  • Sciences humaines et sociales
  • Actes, mélanges et collectifs
  • Dictionnaires
  • Classiques Reprint
  • Lettres modernes Minard

Principales revues [4]Modifier

  • Cahiers de recherches médiévales et humanistes - Journal of Medieval and Humanistic Studies
  • Encomia
  • Bulletin de la Société internationale des amis de Montaigne
  • Cahiers La Boétie
  • Cahiers Tristan L'Hermite
  • Revue Bossuet
  • La Lettre clandestine
  • Cahiers Mérimée
  • Cahiers Alexandre Dumas
  • Bulletin de l'Association des amis d'Alfred de Vigny
  • Parade sauvage
  • Revue Verlaine
  • Études Stéphane Mallarmé
  • Cahiers Louis Dumur
  • Cahiers Valery Larbaud
  • Bulletin de la Société Paul Claudel
  • Revue d'études proustiennes
  • ELFe XX-XXI
  • Cahiers de littérature française
  • Romanesques
  • Alkemie
  • European Drama and Performance Studies
  • Revue européenne de recherches sur la poésie
  • LiCArC (Littérature et culture arabes contemporaines)
  • Cahiers de lexicologie
  • Neologica
  • Les Cahiers du dictionnaire
  • Éthique, politique, religions
  • Parlement[s], Revue d'histoire politique
  • Écrans
  • Études digitales
  • Économies, gestion et sociétés

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. « Identité de la société », sur www.societe.com (consulté le 9 juin 2019)
  2. a et b Laurent Blum, « La maison - Classiques Garnier », sur classiques-garnier.com (consulté le 15 novembre 2019)
  3. Didier Corbière, « Collections », sur classiques-garnier.com (consulté le 29 novembre 2016).
  4. Didier Corbière, « Revues », sur classiques-garnier.com (consulté le 29 novembre 2016).