Ouvrir le menu principal

XIII Mystery

série de bande dessinée

Ne doit pas être confondu avec The XIII mystery : L'Enquête.

XIII Mystery
Série
Auteur divers
Genre(s) espionnage

Personnages principaux Multiples (un personnage par album portant son nom)
Époque de l’action XXe siècle

Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Langue originale français
Éditeur Dargaud
Nb. d’albums 13

XIII Mystery est une série de bande dessinée dérivée de la série XIII. Supervisée par Jean Van Hamme, elle est constituée d’albums one shots confiés à des équipes artistiques différentes et mettant en exergue le parcours individuel des personnages de la série mère, préalablement ou parallèlement à l’intrigue principale.

AlbumsModifier

Tome 1 : La Mangouste (2008)Modifier

Longtemps avant d’être un redoutable tueur à gages, celui que l’on connaît sous le nom de la Mangouste était un orphelin apprenti menuisier dans la zone soviétique de l’Allemagne occupée. L’intervention d’un « nettoyeur » alors que des soldats de l’Armée rouge rudoyaient son patron et saccageaient sa boutique décida de la vocation du jeune Schreiner. Contraint à l’exil après l’arrestation du menuisier, accusé à tort du meurtre des soldats russes, il émigra aux États-Unis où il dut se résoudre à exécuter des meurtres commandités pour soudoyer les geôliers est-allemands et atténuer ainsi les conditions de détention de son père de substitution.

Il prit rapidement goût à sa nouvelle activité et au train de vie qui l’accompagnait, devenant un expert dans son domaine. Jusqu’au jour où il fut embauché pour abattre le président William Sheridan…

On peut noter une erreur du scénariste lorsqu’il écrit que l’assassinat de Willian Sheridan a eu lieu à Manhattan, alors que dans la série originale (cf Le Jour du soleil noir) il a lieu « dans une grande ville du Sud », d’après le colonel Amos lorsqu’il arrête XIII. On peut aussi remarquer une incohérence au début de l’album, quand La Mangouste est avec Kim Rowland ; il cite trois pseudonymes de XIII : Jake Shelton, Steve Rowland et Alan Smith. Or, l’histoire se déroule avant celle de la saga XIII et l’identité d’Alan Smith ne sera empruntée par XIII qu’après son amnésie.

Une autre incohérence se produit lors de l'assassinat de Sheridan. Si Rowland tire le président dans le dos, comment compte-t-il faire porter le chapeau à la Mangouste qui se trouve en face du président ? Et même s'ils utilisent le même fusil (Garand MK9) et si Rowland avait réussi à descendre la Magouste, il aurait été facile de démontrer que la balle ne provenait pas du fusil de la Mangouste.

Une troisième incohérence scénaristique est qu'il était obligé d'être mêlé de façon volontaire dans la Conspiration en tant que tueur officiel pour descendre Steve Rowland sur ordre, et de recommencer quelques mois plus tard cette fois-ci sur Jason Fly, également sur ordre après la trahison de Kim (et non par vengeance).

Tome 2 : Irina (2009)Modifier

Pensionnaire d’un orphelinat en Biélorussie, Irina s’enfuit après la disparition de sa meilleure amie. Capturée par le KGB, elle est finalement recrutée par celui-ci et devient une redoutable tueuse. Mais elle n’a de cesse de retrouver l’assassin de sa meilleure amie. Irina est envoyée à Washington où elle rencontre Jessica Martin et la Mangouste.

Irina Svetlanova est apparue dans Treize contre Un, Le Jugement, Secret Défense et Le Dernier Round.

Tome 3 : Little Jones (2010)Modifier

Cette bande dessinée raconte l’histoire du major Jones ainsi que celle du général James E. Wittaker, qui sont étroitement liées.

Dans cet album, l'histoire américaine des années 1960 sont revisitées dans laquelle Martin Luther King et Calvin X sont la même personne. James Wittaker est par ailleurs son fils. De plus l'histoire du couple Roman Polanski et Sharon Tate est également revisité (en particulier la mort de cette dernière) où dans la BD ils sont renommés Norman Boltanski et Sharon Bate. Cette dernière a une liaison avec Wittaker. Norman voulant faire un film sur les Black Panthers subit de très fortes pressions du FBI de Hooper (également inspiré de Hoover) secondé par le machiavélique procureur Frank Giordino. Ces deux derniers engagent la Mangouste pour tuer Sharon en faisant accuser les Black Panther (la scène du crime rappelle celle de Sharon Tate tuée pas les Manson). Cet événement mettra fin à ce mouvement.

Il y a toutefois une incohérence avec Standwell qui est général dans l'histoire alors qu'il n'est nommé qu'à partir de l'arrestation de Carrington dans Rouge Total vingt ans plus tard pour lui prendre sa place.

Tome 4 : Colonel Amos (2011)Modifier

Cette bande dessinée raconte l’histoire du colonel Samuel Wenceslaw Amos ayant rejoint les services-antiterroristes américains après avoir quitté le Mossad, les services secrets israéliens.

A noter l'apparition en fin d'album de la tueuse Irina Svetlanova engagée par Frank Giordino et le colonel Amos pour éliminer leur homme de terrain pour ne pas laisser de témoin de l'opération qui vient de terminer.

Tome 5 : Steve Rowland (2012)Modifier

Cette bande dessinée raconte l’histoire du capitaine Steve Rowland et la façon dont il a été amené à rejoindre la Conspiration des XX.

Les éléments du scénario se recoupent avec l'album n°1 consacré à La Mangouste, on peut noter une erreur du scénariste lorsqu’il écrit que l’assassinat de William Sheridan a eu lieu pendant un déplacement qu'il faisait dans le cadre de sa campagne électorale pour un deuxième mandat, cela indiquerait qu'il se trouvait dans les derniers mois de la quatrième année de son mandat, alors que dans la série originale (cf The XIII mystery : L'Enquête) il a été assassiné dix-huit mois avant la fin de son mandat, d’après le dossier consacré au Clan Sheridan, et ne se trouvait donc qu'au milieu de la troisième année de son mandat.

Tome 6 : Billy Stockton (2013)Modifier

Cette bande dessinée raconte l’histoire de Billy Stockton, rencontré au pénitencier de Plain Rock par XIII dans l'album Toutes les larmes de l'enfer, et la façon dont il est devenu un assassin.

Si l'on ne peut pas parler d'incohérences vis-à-vis des autres albums, on peut néanmoins se demander comment Billy Stockton a pu mener une vie hors de tout soupçon alors qu'il est parti en assassinant toute sa famille adoptive. Il a réussi à maquiller celui de son oncle en accident mais, pour quelqu'un qui trouverait les corps de sa tante et de sa cousine, il ne ferait aucun doute qu'elles ont été tuées et, dans un petit village du midwest, leur disparition n'a pas pu passer inaperçue.

Tome 7 : Betty Barnowsky (2014)Modifier

Que sait-on réellement de Betty Barnowsky, la jolie rousse qui accompagne XIII dans ses aventures ? Cet album dévoile un pan méconnu de sa vie, juste après Rouge Total jusqu'à son mariage avec Armand de Préseau.

Obligée de retourner dans l'enfer de la jungle du San Miguel en compagnie de Carrington, Betty tombe aux mains de S.P.A.D.S. déserteurs, restés fidèles à Mac Call. Betty retrouve ses réflexes de femme d'action, mais doit aussi faire face à un enjeu bien plus dramatique : elle cache au fond d'elle un lourd secret qui la lie pour toujours à XIII.

Tome 8 : Martha Shoebridge (2015)Modifier

Bien avant de vivre recluse au bord de l'océan et de recueillir XIII blessé et amnésique, Martha Shoebridge était une chirurgienne, promise à une belle carrière. Mais sa liaison avec William Sheridan l’entraînera dans une spirale la menant à la ruine et l'alcool.

Tome 9 : Felicity Brown (2015)Modifier

Ce volume raconte des événements autour du personnage de Felicity Brown se déroulant entre les albums Là où va l'Indien... et Pour Maria.

Tome 10 : Calvin Wax (2016)Modifier

Ce volume raconte le rôle de Calvin Wax auprès de William et de Wally Sheridan.

Tome 11 : Jonathan Fly (2017)Modifier

Les événements décrits dans ce volume se déroulent pendant les journées précédant l'album La Nuit du 3 août.

Tome 12 : Alan Smith (2018)Modifier

Dans ce volume on découvre les derniers mois de la vie du vrai Alan Smith, le fils unique d’Abe et Sally Smith, ce couple de retraités qui ont les premiers recueilli et soigné XIII le héros amnésique, dans le premier volume de la série, Le jour du soleil noir.

Tome 13 : Judith Warner (2018)Modifier

Dans cet album scénarisé par Jean Van Hamme, le père de la série, on fait d’une pierre deux coups, et on ne découvre pas le passé, déjà connu depuis Le Dossier Jason Fly, mais le futur de Judith Warner et aussi celui de Jessica Martin (autre personnage secondaire de la série).

Anecdotes et clins d’œilModifier

  • Dans le premier tome, la Mangouste discute avec un chauffeur de taxi qui n’est autre que Joe Telenko, un personnage de la série Berceuse assassine également dessinée par Ralph Meyer.
  • Le deuxième tome reprend deux scènes de The XIII mystery : L'Enquête : le meurtre dans un hôtel (pages 48-49) et la rencontre avec la Mangouste (pages 50-51).
  • Le troisième tome reprend également plusieurs scènes de The XIII mystery : L'Enquête (pages 36-39).
  • La couverture du septième tome, Betty Barnowsky, est un hommage à celle réalisée par William Vance pour l'album S.P.A.D.S..

ÉditeurModifier

  • Dargaud : tomes 1 à 13 (première édition des tomes 1 à 13)

RéférencesModifier

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • Frank Giroud (interviewé) et Sophie Bogrow, « Tiens, XIII vire fleur bleue », Casemate, no 82,‎ , p. 32-33.
  • Henri Filippini, « XIII Mystery, t. 1 La Mangouste : tu ne tues personne sans contrat », dBD, no 27,‎ , p. 68.
  • Frédérique Pelletier, « XIII Mystery, t. 1 La Mangouste : Là où a grandi La Mangouste », dBD, no 27,‎ , p. 68.

Liens externesModifier