Ouvrir le menu principal

Philippe Berthet

dessinateur de bandes dessinées
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Berthet.
Philippe Berthet
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité
Autres informations
A travaillé pour

Philippe Berthet, né le 22 septembre 1956 à Thorigny-sur-Marne (Seine-et-Marne), est un auteur de bande dessinée franco-belge.

Sommaire

BiographieModifier

Débuts de dessinateur (années 1980)Modifier

Philippe Berthet, après des études au lycée français de Bruxelles, participe à l'atelier bande dessinée de l'école des Arts Graphiques de Saint-Luc. Il publie dans des fanzines (Aïe, Spatial, etc.) et signe les dessins de la série de science-fiction Le Marchand d'Idées, écrites par Antonio Cossu, et éditées par Glénat entre 1982 et 1988.

Parallèlement, il est repéré par les éditions Dupuis et commence à publier une histoire longue, intitulée Couleur Café, dans Spirou en 1980. Cette première œuvre, éditée en album par les éditions Dupuis, raconte une enquête de Lloyd, un dandy belge durant les années 1920.

Berthet tente ensuite de lancer des séries dans le registre du polar : il signe les dessins de Hiver 51 et Été 60, deux histoires courtes écrites par Andreas. Celles-ci sont regroupées dans un album sorti en 1983, intitulé Mortes Saisons. Puis en 1985, il met en images les enquêtes du Privé d'Hollywood, imaginées par José-Louis Bocquet. L'univers de la série se situe à Los Angeles, durant les années 1930. Trois albums paraissent jusqu'en 1990.

Après quelques infidélités à l'éditeur, il publie dans Le Journal de Spirou, de 1987 à 1988, une histoire longue intitulée L'Oeil du Chasseur, toujours dans un univers américain ; en 1989, il signe toujours chez Dupuis, La Dame, le cygne et l'ombre, en collaboration avec Dominique David, une anthologie de trois histoires courtes dont l'action se situe à Hollywood.

Dans les années 1990, il poursuit son exploration de l'imaginaire américain, souvent hollywoodien : après un one-shot scénarisé par Tome, Sur la Route de Selma (1991), qui reçoit un très bon accueil critique[réf. nécessaire], il signe deux autre one-shots : Halona (1993), qui le voit cette fois officier aussi en tant que scénariste, et enfin un western, Chiens de Prairie (1996), publié par Delcourt.

Pin-up et déclinaisons (années 1990-2000)Modifier

Parallèlement, il créé la série Pin-up, avec Yann à l'écriture, et cette fois pour l'éditeur Dargaud. La série suit les aventures de Dottie, à travers des tournants majeurs de l'histoire. Un premier cycle de trois albums publiés entre 1994 et 1995 se déroule durant la Seconde Guerre mondiale. Un deuxième cycle (1998-2000) s'étend durant la Guerre Froide. Un troisième et dernier cycle est publié entre 2001 et 2005, délocalisant l'action à Las Vegas.

Berthet tente de décliner cette recette de la femme fatale et glamour : toujours avec Yann, il tente de lancer la série de science-fiction Yoni, qui ne connaît cependant que deux albums sortis en 2004 ; ils décident donc de proposer une série dérivée de Pin-up, nommée Les Exploits de Poison Ivy, qui ne dure que le temps de trois albums publiés par Dargaud entre 2006 et 2008 ; finalement, Berthet s'allie au scénariste Fred Duval pour livrer les aventures d'une autre super-espionne évoluant dans des décors futuristes urbains, Nico (2010-2012). Autre échec[réf. souhaitée].

En 2009, il assure le dessin du deuxième tome de la série XIII Mystery, sur une histoire écrite par Éric Corbeyran et toujours sur des couleurs de son épouse, Dominique David.

En 2011, retrouve Yann pour un dixième tome de Pin-up, album flashback, puisque son action se situe en 1946, cette fois à Hollywood, le temps d'une rencontre entre Dottie et Alfred Hitchcock lui-même.

Ligne noire (années 2010)Modifier

Durant les années 2010, il est à la tête d'une série anthologique pour les éditions Dargaud, intitulée Ligne Noire. Le dessinateur se consacre à des héroïnes sexy évoluant dans des univers inspirés par le polar américain, chaque fois imaginés par des auteurs différents : en 2014 sort Perico, un diptyque scénarisé par Régis Hautière ; en 2015 est publié Le crime qui est le tien, cette fois sur un scénario de Zidrou ; en 2017, il livre Motorcity, un polar nordique écrit par Sylvain Runberg[1]. La même année, il reçoit deux prix : le grand prix Diagonale BD[réf. souhaitée] et le Grand prix Saint-Michel[2].

En 2018, il revient à un héros masculin pour L'art de Mourir, imaginé par le scénariste espagnol Raule.

Œuvres publiéesModifier

  • Participation à Baston 5 - La Ballade des Baffes, Goupil, 1982.
  • Le Marchand d'idées (dessin), avec Antonio Cossu (scénario), Glénat :
  1. Le Marchand d'idées, 1982.
  2. Caron des glaces, 1984.
  3. Les Naufragés de Loreleï, 1985.
  4. Le Semeur d'étoiles, 1988.
  1. Le Privé d'Hollywood, 1985.
  2. Amérika, 1986.
  3. Retour de flamme, 1990.
  • Mortes saisons (dessin), avec Andreas (scénario), 1985, Dupuis.
  • L’Œil du chasseur (dessin), avec Philippe Foerster (scénario), 1988, Dupuis.
  • Sur la route de Selma (dessin), avec Tome (scénario) et Topaze (co-coloriste), Dupuis, coll. « Aire Libre », 1991.
  • Halona (dessin, scénario et couleurs), avec Topaze (co-coloriste), Dupuis, coll. « Aire Libre », 1993.
  • Pin-up (dessin), avec Yann (scénario), Dargaud :
  1. Remember Pearl Harbor, 1994.
  2. Poison Ivy, 1995.
  3. Flying Dottie, 1995.
  4. Blackbird, 1998.
  5. Colonel Abel, 1999.
  6. Gladys, 2000.
  7. Las Vegas, 2001.
  8. Big Bunny, 2002.
  9. Venin, 2005.
  10. Le Dossier Alfred H., 2011
  • Chiens de prairie (dessin), avec Philippe Foerster (scénario), Glénat, coll. « Conquistador », 1996.
  • « Loulou » (dessin), avec David Dominique (scénario), d'après Renaud, dans BD d'enfer, Delcourt, 2002.
  • « Red raid », avec Yann (scénario) et Nick Bertozzi (couleur), dans Captain America - Rouge, Blanc & Bleu, Marvel France, 2003.
  • Yoni (dessin), avec Yann (scénario), Dupuis, coll. « Empreinte(s) » :
  1. DollyMorphing, 2004.
  2. Bienvenue en zone TAZ, 2004.
  • Les Exploits de Poison Ivy (dessin), avec Yann (scénario), Dargaud :
  1. Fleur de Bayou, 2006.
  2. Tigresses volantes, 2007.
  3. Baraka à Bir Hakeim, 2008.
  • Nico (dessin), avec Fred Duval (scénario), Dargaud :
  1. Atomium-express, 2010.
  2. Opération Caraïbes, 2010.
  3. Femmes Fatales, 2012.

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Burssens et Philippe Berthet, « Entretien avec Philippe Berthet », Auracan,‎ (lire en ligne)
  2. La rédaction, « Philippe Berthet reçoit le Grand Prix Saint-Michel de la BD 2017 », DH,‎

AnnexesModifier