One shot (bande dessinée)

publication dont la trame se résout en un seul volume

Dans le domaine de la bande dessinée, en particulier un manga ou un roman graphique, un one shot (anglicisme signifiant littéralement « un coup unique ») est une publication sous forme d'album dont la trame se résout en un seul volume[1], par opposition au format série dans lequel une histoire fait l'objet de plusieurs épisodes, édités en plusieurs tomes.

Le terme anglais « one shot » n'est pas particulier au domaine de la bande dessinée, et est traduit en francais par « coup unique »[2].

Bande dessinée japonaiseModifier

Au Japon les bandes dessinées sont généralement publiées dans des magazines de prépublication de manga avant d'être rassemblées sous la forme de volumes reliés.

L'équivalent du terme one shot est yomikiri (読み切り?), qui sert à désigner les histoires complétées en un seul épisode dans un magazine de prépublication[3], il s'oppose au terme rensai (連載?) qui sert à désigner les histoires publiées en plusieurs épisodes dans un magazine de prépublication[4]. Le terme yomikiri désigne aussi les bandes dessinées directement publiées sous la forme d'un unique volume relié, sans passer par des magazines de prépublication[5].

Exemples de one shotsModifier

Notes et référencesModifier

  1. « One shot », sur www.manga-news.com (consulté le 20 novembre 2013)
  2. « One shot », sur http://www.btb.termiumplus.gc.ca/ : « coup unique : terme et définition publiés au Journal officiel par la Commission générale de terminologie et de néologie du gouvernement de la France »
  3. (ja) « 読み切り・読切り », sur Kotobank (consulté le 2 juin 2020)
  4. (ja) « 連載 », sur Kotobank (consulté le 2 juin 2020)
  5. Karyn Nishimura-Poupée, Histoire du manga : l'école de la vie japonaise, éditions Tallandier, (ISBN 979-1-02100-216-6), p. Les termes à connaître.

Sur les autres projets Wikimedia :