Ouvrir le menu principal

Vol BOAC 777
Douglas DC-3 de KLM en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale
Douglas DC-3 de KLM en Angleterre pendant la Seconde Guerre mondiale
Caractéristiques de l'accident
Date
TypeIl s'écrase dans la mer
CausesAttaqué par 8 Junkers Ju 88C-6 allemands de la KG 40
SiteGolfe de Gascogne, 350 km au Nord de La Corogne
Coordonnées 46° 07′ 00″ nord, 10° 15′ 00″ ouest
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilDouglas DC-3
CompagnieBOAC
No  d'identificationIbis
PhaseEn vol
Passagers13
Équipage4
Morts17
Blessés0
Survivants0

Géolocalisation sur la carte : Europe

(Voir situation sur carte : Europe)
Vol BOAC 777

Le , le Douglas DC-3 opérant le vol 777 de la BOAC, reliant l'aéroport de Portela à Lisbonne, au Portugal, à l'aéroport de Whitchurch (en), près de Bristol, en Angleterre, est attaqué et abattu par huit chasseurs-bombardiers à long rayon d'action allemands Junkers Ju 88C-6[1], alors qu'il vole au large des côtes françaises dans le golfe de Gascogne, entraînant la mort des 17 personnes à bord parmi lesquels l'acteur Leslie Howard.

C'est à cette époque le 9e accident aérien le plus grave[2].

Sommaire

Contexte historiqueModifier

Lorsque la guerre éclate en Europe, le ministère britannique de l'aviation interdit les vols privés ainsi que la plupart des vols intérieurs.
A cette époque, Imperial Airways et British Airways Ltd (en), qui sont alors en cours de fusion et de nationalisation sous le nom de BOAC, sont évacués de l'aérodrome de Croydon (en) et de l'aéroport de Heston (en) vers l'aéroport de Whitchurch (en), situé à l'extérieur de Bristol.

La compagnie aérienne néerlandaise KLM exploitait un service DC-3 direct entre Amsterdam et le Portugal, en évitant l’espace aérien français, britannique et espagnol. Lorsque l'Allemagne a envahi les Pays-Bas en mai 1940, la KLM avait plusieurs avions de ligne en vol hors des Pays-Bas. Certains ont réussi à se rendre en Grande-Bretagne, tandis que d’autres, ont relier les territoires britanniques et néerlandais comme la Palestine, les Indes orientales néerlandaises[3] et aussi l'Australie.
Le gouvernement britannique a alors interné les avions néerlandais à l'aéroport de Shoreham. Après des négociations, le ministère de l'Air Britannique et le gouvernement hollandais en exil installé à Londres s'engagent à utiliser les avions et les équipages de KLM et s'accordent pour remplacer l'avion de Havilland Albatross qui faisait la liaison entre la Grande-Bretagne et le Portugal. L'accord prévoyait également que les équipages seraient entièrement hollandais, bien que les vols aient utilisé des numéros de vol BOAC et que les avions de la KLM étaient hébergé à la base de la BOAC à Whitchurch.

Après la chute de la Norvège, des Pays-Bas, de la Belgique et de la France, ainsi que l’entrée de l'Italie dans la guerre, seules les pays neutres, la Suède, l’Irlande et le Portugal, restaient des destinations européennes pour la BOAC.
Au Royaume-Uni, les vols aériens civils étaient limités à des altitudes allant de 300 à 910 mètres (1 000 à 3 000 pieds) et pouvaient voler uniquement pendant la journée pour faciliter leur identification.
Le gouvernement britannique avait également interdit les vols aux diplomates, aux militaires, aux personnalités et aux personnes ayant reçu un ordre spécial du gouvernement.

L'attaqueModifier

L'appareil « DC-3 PH-ALI Ibis » (nl) (qui s'appelait à l'époque G-AGBB) avait été attaqué à deux reprises par la Luftwaffe, le et le l'avion civil, non armé, réussissant à s'échapper[4], malgré les lourds dommages subis par l'appareil, tous les occupants étant restés indemnes.

Le , le vol BOAC de Lisbonne à Witchurch reçoit le numéro 777-A.
À l'origine, le vol était prévu à 07h30, mais il est retardé lorsque Howard dû quitter l'avion pour aller chercher le colis qu'il avait laissé à la douane.
À 7 h 35, le 777-A quitte l’aéroport de Portela à Lisbonne et l'aéroport de Witchurch reçoit alors un message de sortie. La communication radio continue jusqu'à 10h54 GMT, au moment où le DC-3 était à environ 350 km de la côte nord-ouest de La Corogne en Espagne. Witchurch reçoit alors un message de l'opérateur radio, qui indique qu'ils ont été attaqués par 46°30'N, 9°37W.
Peu de temps après, attaqué par 8 Junkers Ju 88C-6[1] allemands, l'avion s'écrase dans la mer et coule dans le golfe de Gascogne. Le destroyer espagnol Mellila est envoyé sur place le 2 juin mais ne trouve aucune trace de l'avion ni des passagers.

Le lendemain, la BOAC publie cette déclaration :

« The British Overseas Airways Corporation regrets to announce that a civil aircraft on passage between Lisbon and the United Kingdom is overdue and presumed lost. The last message received from the aircraft stated that it was being attacked by an enemy aircraft. The aircraft carried 13 passengers and a crew of four. Next-of-kin have been informed »[5].

ThéoriesModifier

Il y a plusieurs théories selon lesquelles le Douglas DC-3 aurait été attaqué parce que les Allemands croyaient que le Premier ministre britannique Winston Churchill était à bord. En effet celui-ci venant de Washington arriva à Alger le . Les services du SD et de l'Abwehr en furent informés le jour même et envoyèrent des rapports, toutes les heures, sur les faits et gestes de Churchill. Le , un gentleman âgé, gros, chauve, à tête de bulldog apparut sur l'aéroport d'Alger. Il avait un énorme cigare fiché entre les lèvres. Ce gentleman avait une place retenue sur le vol BOAC 777 à destination de Londres, au nom de Alfred Chenfalls. Les espions postés sur le terrain (tous des Arabes) n'avaient jamais vu Churchill, mais il crurent tous l'avoir reconnu d'après les photos[6].
D'autres théories suggèrent que le DC-3 a été abattu en raison du fait que plusieurs passagers, dont l'acteur Leslie Howard, étaient des espions britanniques.

En effet, durant la Seconde Guerre mondiale, des avions civils britanniques et allemands opéraient à partir des mêmes installations situées à l'aéroport de Portela, et des espions alliés et de l'Axe pouvaient aisément observer le trafic aérien entrant et sortant. La route Lisbonne-Whitchurch transportait fréquemment des agents et des prisonniers de guerre en Grande-Bretagne.

Au début de la guerre, les avions empruntant l'itinéraire Lisbonne-Whitchurch (Bristol) (en) n'ont pas été inquiétés et les deux puissances ont respecté la neutralité du Portugal. Cependant, en 1942, la guerre aérienne avait débuté dans le golfe de Gascogne, au nord de l'Espagne et au large de la côte ouest de la France. Le Douglas DC-3 perdu dans cette attaque avait survécu aux attaques de la Luftwaffe en novembre 1942 et avril 1943.

Liste des passagersModifier

 
Liste des passagers
  • Ivan James Sharp. Il occupait une position importante à l'United Kingdom Commercial Corporation (UKCC). Il avait été nommé par le gouvernement britannique pour acheter du tungstène pour l'effort de guerre anglais.
  • Francis German Cowlrick. Il était au service de la société d'ingénierie américaine Babcock et Wilcox.
  • Gordon Thomas MacLean. Il faisait partie du Foreign Office.
  • Kenneth Stonehouse. Il était correspondant de l'agence de presse Reuters.
  • Evelyn Peggy Stonehouse. Épouse de Kenneth Stonehouse.
  • Wilfred Jacob Berthold Israel (en) était un militant juif anglo-allemand qui travaillait à sauver les Juifs de l'Holocauste. Né en Angleterre d'une mère anglo-juive et d'un père juif allemand, il dirige, avec son frère, le grand magasin Nathan Israël (en)grand magasin Nathan Israël à Berlin jusqu'à sa saisie par les nazis en 1938. Dès 1933, il obtenait des informations sur listes d’arrestation nazies et avertissait les victimes visées. Il a travaillé avec des fonctionnaires consulaires de l’ambassade britannique pour obtenir des visas puis, en 1936, il a licencié 700 membres du personnel juif de son entreprise en leur donnant deux ans de salaire, en leur disant de se sauver et de quitter l’Allemagne. Après la Nuit de Cristal, il a joué un rôle déterminant dans la création du Kindertransport, qui a permis de sauver plus de 10 000 enfants juifs d’Allemagne et d’Autriche. Il reste à Berlin jusqu'en 1939 année ou il part pour la Grande-Bretagne. Avant le déclenchement de la guerre, il retourne à Berlin pour assurer le départ d’un dernier train d'enfants. Le 26 mars 1943, il quitte la Grande-Bretagne pour le Portugal et passe deux mois à enquêter sur la situation des Juifs en Espagne et au Portugal. Il a trouvé jusqu'à 1 500 réfugiés juifs en Espagne, dont beaucoup ont aidé à obtenir des certificats palestiniens, et il a proposé un plan au gouvernement britannique pour les aider.
  • Cecilia Amelia Falla Paton.
  • Leslie Howard. Acteur, réalisateur et producteur de cinéma. L'intrigue la plus intense a entouré l'acteur Leslie Howard qui était alors au sommet de sa carrière et qui a connu une renommée mondiale après Le Mouron rouge (1934) et Autant en emporte le vent (1939). Outre les éloges à l'écran, le gouvernement britannique lui avait décerné des prix pour sa propagande antinazie et ses films produits en soutien à l'effort de guerre, comme M. Smith agent secret (1941)[7]. Il avait été en Espagne et au Portugal lors d'une tournée de conférences pour promouvoir ''La lampe brûle toujours'' (en).
  • Alfred Tregar Chenhalls. Il était ami personnel et comptable de Leslie Howard.
  • Rotha Voilet Lettie Hutcheon.
  • Petra Hutcheon, âgée de 11 ans, fille de Rotha Voilet Lettie Hutcheon.
  • Caroline Hutcheon, âgée de 18 mois, fille de Rotha Voilet Lettie Hutcheon.
  • Tyrell Milmay Shervington était directeur de la compagnie pétrolière Shell Mex (en) à Lisbonne, mais il était également l'agent H.100 des opérations ibérique du Special Operations Executive.
Équipage[8]
  • Commandant de bord : capitaine Quirinus Tepas
  • 1er officier : capitaine Dirk de Koning, qui était déjà à bord de l'avion lors de l'attaque du 15 novembre 1942.
  • Radio : Cornelis van Brugge
  • Ingénieur de vol : Engbertus Rosevink

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes, sources et référencesModifier

  1. a et b Junkers Ju 88C-6
  2. C'est, désormais en septembre 2018, le 301e accident aérien le plus grave
  3. Aujourd'hui l'Indonésie
  4. Douglas DC-3, G-AGBB, Ibis, KLM, Koninklijke Luchtvaart Maatschappij N.V., Leslie Howard, PH-ALI, Royal Dutch Airlines, World War II
  5. La British Overseas Airways Corporation regrette d’annoncer qu’un avion civil en vol entre Lisbonne et le Royaume-Uni et qui est en retard est présumé perdu. Le dernier message reçu de l’appareil indiquait qu’il était attaqué par un avion ennemi. L’avion transportait 13 passagers et un équipage de quatre personnes. Le plus proche parent a été informé.
  6. Laslo Havas : Assassinat au sommet éditions J'ai lu Leur Aventure N° A 213 pages 101 à 103
  7. M. Smith agent secret
  8. BOAC DC-3-194 Flight 777-A lost 1943-06-01, Captured KLM Aircraft