Ouvrir le menu principal

Unités de montagne de la Police nationale

unités de la Police nationale française spécialisées dans le secours en montagne
Ne doit pas être confondu avec Unités de montagne de la Gendarmerie nationale.

Compagnies républicaines de sécurité en montagne
Logo de l'organisation

Devise : « Servir »

Situation
Création 1948
Type Secours en montagne, police judiciaire
Siège de la CRS Alpes 44 avenue Rhin et Danube, Grenoble, Drapeau de la France France
Langue Français
Organisation
Organisations affiliées Direction centrale des compagnies républicaines de sécurité (DCCRS)

Les compagnies républicaines de sécurité en montagne (CRS Montagne) sont des unités de la Police nationale spécialisées dans le secours en montagne. Il existe deux compagnies de ce type, couvrant les deux grands massifs métropolitains : la « CRS Alpes » située à Grenoble et disposant d'une section à Grenoble et de détachements à Albertville, Briançon et Nice et la « CRS Pyrénées » située à Lannemezan et disposant d'une section à Lannemezan et d'un détachement à Perpignan. Ces unités de police, dont certains des fonctionnaires ont la qualité d'officier de police judiciaire afin de mener les enquêtes relatives aux accidents en montagne, interviennent en alternance hebdomadaire avec les pelotons de gendarmerie de haute montagne dans la plupart des départements des massifs alpins et pyrénéens.

HistoireModifier

 
Véhicule d'intervention en zone montagneuse.

Le 14 mars 1947, un détachement de la CRS de Grenoble intervient sur la zone du crash d'un avion Douglas DC-3 d'Air France écrasé à 2 300 mètres d'altitude dans le Vercors. La mémoire collective des CRS situe à cette date leur engouement pour le sauvetage en montagne. En juillet de la même année, la surveillance de la construction du barrage de Tignes sert d'entraînement à une section de la compagnie. À l'été 1948, des CRS sont formées dans le but de créer dans les Alpes et les Pyrénées les premières sections de montagne. Celle-ci ne seront officiellement mises en place qu'en 1957. Pourtant, les CRS créèrent le Centre national d’entraînement à l’alpinisme et au ski (CNEAS) le 4 janvier 1955 à Chamonix, qu’a dirigé Piguillem, l’inventeur du brancard portant son nom. Il s'agit de la plus ancienne école de sauvetage en montagne de France.

OrganisationModifier

La CRS Alpes , située à Grenoble, comprend[1] :

La CRS Pyrénées , située à Lannemezan, comprend[1] :

Notes et référencesModifier