Ouvrir le menu principal

Union sportive Mios-Biganos Handball

Club français de handball basé à Mios et Biganos
Union sportive Mios-Biganos
Logo du Union sportive Mios-Biganos

Généralités
Noms précédents US Mios (1970-2003)
US Mios-Biganos (2003- 2010 ?)
Mios-Biganos bassin d'Arcachon (2010 ? - 2013)
Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos (2013-2015)
Fondation 1970
Couleurs noir et jaune
Salle salle des sports, Mios
Salle de la Verrière, Biganos
Siège 35, route d'Antone, 33380 Mios
Président Pierre Lucas
Entraîneur Bernadette Puyeau et Denis Audebert
Site web us-mios-biganos-handball.fr
Palmarès principal
National[1] Coupe de France (1)
Championnat de France de D2 (2)
International[1] Coupe Challenge (1)

Actualités

Pour la saison en cours, voir :
Nationale 1 2018-2019
0

L'Union sportive Mios-Biganos Handball est un club français de handball basé à Mios et à Biganos, deux villes du bassin d'Arcachon en Gironde. L'équipe première féminine évolue en N1F pour la saison 2018-2019.

Historique et PalmarèsModifier

Localisation de Mios.

Les premières annéesModifier

Le club est fondé en 1970 par Roger Mayonnade qui rester président du club jusqu’en 2015.

Sous l’impulsion de l’entraineur Dominique Mayonnade, le fils de Roger et Pierrette, le club est champion de Championnat de France de deuxième division en 1994 mais s'incline lors des barrages d'accession face à Besançon et doit rester dans cette division. Ce n'est que partie remise puisque le club est de nouveau champion en 1995 et accède cette-fois à la première division.

Dans l'éliteModifier

Le club parvient à se maintenir dans l'élite française mais est relégué au terme de la saison 2000-2001. Après deux saisons en 2002, le club remonte en D1 dès 2003.

Il s'associe alors avec la ville voisine de Biganos pour former l'US Mios-Biganos. Le club familial de Mios dispose de peu de financement durant cette période en comparaison de clubs « poids lourds » comme Le Havre et Metz. Aussi sous l’impulsion de la famille Mayonnade et l’aide sans faille de nombreux bénévoles, le « Festival international de Mios, de danses, de musiques et art du monde » permet de constituer une part importante du budget nécessaire pour évoluer en D1. Le festival s’arrête en 2013 après 19 éditions. Il a attiré certaines années 30 000 visiteurs.

Mais en 2005 Dominique Mayonnade, alors secondé par Dominique Labarbe, décède brutalement. Après l’intérim de Gilles Baron, Emmanuel Mayonnade, neveu de Dominique, prend en charge la D1 en 2006. Il devient ainsi, à 23 ans le plus jeune entraineur de D1. Il est à ce moment secondé par son père Gérard Mayonnade.

Les grandes heuresModifier

En 2009, Mios crée la surprise en remportant la coupe de France face à Metz après avoir battu Mérignac en demi-finale.

Deux ans plus tard, en 2011, l’équipe de Manu Mayonnade remporte la coupe d'Europe Challenge : en quart de finale, Mios se qualifie en battant le club macédonien du RK Žito Prilep sur le score cumulé de 69 à 42 (41-23 à l'aller à domicile et 28-19 au retour à l'extérieur). En demi-finale, Mios se qualifie en battant leurs compatriotes du HBC Nîmes sur le score cumulé de 61 à 55 (défaite 27-28 à l'aller à domicile mais victoire 34 à 27 au retour à Nîmes). En finale, Mios remporte le match aller à domicile 31 à 26 face au club turc de Muratpaşa BSK puis s'impose en Turquie d'un but 30 à 29.

Pour la saison 2011-2012, le bilan lors de la saison régulière est de 8 victoires, 2 nuls et 8 défaites. Le club est qualifié pour les playoffs où il s'incline face au club d'Arvor 29 avec deux défaites 28 à 24 et 29 à 24. En Coupe de l'EHF, Mios s'impose en 32e de finale face au club suisse de TV Zofingen, 42-16 et 43 à 26. Mios est éliminé lors du tour suivant par un autre club français, Nîmes : après un nul 27 partout, Mios perd 24 à 28 la seconde rencontre. Le club atteint également la finale de la Coupe de la Ligue.

Pour la saison 2012-2013, le club se qualifie à nouveau pour les play-offs grâce à sa 6e place lors de la saison régulière. Mios se qualifie pour les demi-finales en éliminant le HBC Nîmes mais est ensuite battu par le CJF Fleury Loiret Handball (25-25 et 18-24).

La fusion avec Bègles et le dépôt de bilanModifier

En 2013, l'équipe première fusionne avec le CA Béglais (D2F) à la fin de la saison pour former le nouveau club de l'Union Mios Biganos-Bègles[2]. En septembre 2015, le club change de nom afin d'intégrer Bordeaux et devient l'Union Bègles Bordeaux-Mios Biganos mais dépose le bilan en novembre 2015 et ne termine pas le championnat.

Le retour dans les niveaux inférieursModifier

L’équipe réserve, qui vient d'accéder à la Nationale 2, devient alors l’équipe première.

En 2017, aidée notamment par d'anciennes joueuses de D1 comme Laure Lewille ou Myriam Borg-Korfanty, l'US Mios-Biganos termine première de sa poule de Nationale 2 et est ainsi promue en Nationale 1

PalmarèsModifier

Parcours détailléModifier

Saison Div. Rang Commentaire
1993-1994 D2 1er Champion de D2 mais défait en barrages d'accession et non promu
1994-1995 D2 1er Champion de D2 et montée en D1
1995-1996 D1 8e -
1996-1997 D1 4e -
1997-1998 D1 4e -
1998-1999 D1 7e -
1999-2000 D1 7e -
2000-2001 D1 12e Descente en D2
2001-2002 D2 8e -
2002-2003 D2 2e Remontée en D1
2003-2004 D1 8e -
2004-2005 D1 11e Repêché et reste en D1.
2005-2006 D1 6e Finaliste de la coupe de France
2006-2007 D1 3e Meilleur résultat du club
2007-2008 D1 7e -
2008-2009 D1 5e Vainqueur de la coupe de France
2010-2011 D1 4e Vainqueur de la coupe Challenge
2011-2012 D1 5e Finaliste de la Coupe de la Ligue
2012-2013 D1 4e
2013-2014 Fusion avec Bègles en Union Mios Biganos-Bègles
2014-2015 Fusion avec Bègles en Union Mios Biganos-Bègles
2015-2016 N2 7e 7e de la Poule 1
2016-2017 N2 1er Premier de la Poule 1 et promu en Nationale 1
2017-2018 N1 11e 11e de la Poule 1
2018-2019 N1 en cours -

Personnalités liées au clubModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. « L'Union Mios Biganos-Bègles (UMB-B) officiellement créée », sur Site officiel de la LFH, (consulté le 27 mai 2019)

Lien externeModifier