Torpilleur No 4

navire de guerre

Torpilleur N° 4

Autres noms Djoué
Type Torpilleur
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale
Chantier naval Yarrow
Commandé 10 mai 1875
Quille posée 1875
Lancement 1875
Statut Rayé de la liste de la Flotte en tant que bâtiment de combat le 31 mai 1882
Équipage
Équipage 8 hommes
Caractéristiques techniques
Longueur 22,03 m
Maître-bau 2,66 m
Tirant d'eau 1,19 m
Déplacement 18 t
Propulsion 1 chaudière type loco + 1 machine compound
Vitesse 13 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement Il était prévu comme porte-torpilles.

Le torpilleur N° 4 fait partie des 7 torpilleurs du programme de 1876 de la marine française.

Il avait deux gros défauts : une stabilité et une provision d'eau pour la chaudière insuffisantes.

Défauts  :

  • le déplacement simultané de plusieurs hommes d'un bord à l'autre risquait de faire chavirer le bâtiment ;
  • l'autonomie de la chaudière, pour une vitesse de 13 nœuds, était limitée à 45 min.

CarrièreModifier

En , il fut considéré comme « inutilisable » puis transformé en « aviso de flottille ».

Il fut baptisé Djoué et envoyé au Congo comme bâtiment de servitude[1].

Articles connexesModifier

RéférencesModifier

  1. Henri Le Masson, Histoire du torpilleur en France, 1872–1940, Paris 7e, académie de Marine, , 377 p.