Théophile d'Adana

Théophile d'Adana, également connu comme saint Théophile le Pénitent, aurait été économe puis évêque d'Adana, en Cilicie.

Théophile d'Adana
Legend of the monk Theophilus.jpg
Fonction
Évêque
Biographie
Naissance
Décès
Activité
Autres informations
Étape de canonisation

Légende de ThéophileModifier

Fêté le 4 février, Théophile aurait été destitué de son poste d'économe. Pour sortir de la pauvreté, il aurait vendu son âme au diable, avant de faire annuler ce contrat par la Vierge et de rétablir sa situation par la repentance[1].

D'après Sabine Baring-Gould[2] (1834 – 1924), le récit original du pacte passé par Théophile avec le diable est l’œuvre d'un disciple de Théophile lui-même, Eutychianus. Ce dernier affirme qu'il a vu la chose de ses propres yeux, et que le récit lui en a été fait par Théophile. Du texte grec d'Eutychianus, il ne nous reste que deux traductions en latin : celle de Paul Diacre, et l'autre de Gentianus Hervetus. La version de Paul Diacre a été versifiée par le clerc germanique Ragewin vers 1180.

Au XIIIème siècle, la vie de Théophile est rapportée par le poète Rutebeuf dans son Miracle de Théophile, inspiré par le recueil narratif des Miracles de Notre Dame du clerc Gautier de Coincy[3].

Il s'agirait de la source d'inspiration de la légende de Faust.

Notes et référencesModifier

  1. Les Acta Sanctorum des Bollandistes placent la date de ces événements en 538 de notre ère
  2. Cf. Sabine Baring-Gould, Curious Myths of the Middle Ages, Oxford et Cambridge, Rivingtons, , « Theophilus »
  3. Hervé Grandchamp, « Théophile, le saint qui avait vendu son âme au Diable », sur Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, (consulté le 4 février 2020)