Ta'zieh (en persan : تعزیه) désigne en Iran un genre théâtral particulier, commémorant le martyre de l'imam Husayn, au cours des dix premiers jours du mois de mouharram, avec son acmé le dixième jour, appelé Achoura.

L’art dramatique rituel du Ta‘zīye *
Image illustrative de l’article Ta'zieh
Tazieh au Takieh Dolat à côté du Palais du Golestan (Téhéran), fin du XIXe siècle.
Pays * Drapeau de l'Iran Iran
Liste Liste représentative
Année d’inscription 2010
* Descriptif officiel UNESCO

Le chant et la musique y prédominent. Ta'zieh est un genre théâtral religieux traditionnel.

PrésentationModifier

Le mot ta'zieh vient de l'arabe, langue dans laquelle il signifie « expression de sympathie, de deuil et de consolation » ou simplement « condoléances »[1]. A cela, on peut ajouter le sens de « cérémonie funèbre »[2], sens que l'on retrouve en partie en persan: « tragédie religieuse (ayant pour thème central la passion de l'imam Hoseyn) »[3].

D'une manière générale, on peut dire que le ta'ziyeh représente la lutte entre le bien et le mal, la guerre entre deux forces, celle de l’obscurité et celle de la lumière[4].

Le Tazieh date du Xe siècle et il a pris de l'importance au XVIe siècle et au XVIIe siècle pendant la dynastie safavide. Sa présentation contemporaine date plutôt de l'époque Kadjar au XIXe siècle. C'est d'ailleurs à cette époque qu'est construit à Téhéran le premier théâtre populaire pour l'organisation officielle du Tazieh.

RôlesModifier

Les gens qui jouent le rôle de prophètes et de leurs partisans sont vêtus de vert. Ils lisent leur texte, généralement de la poésie. Leurs adversaires sont des gens grossiers, violents, qu'on reconnaît à leurs vêtements rouges[4].

Notes et référencesModifier

  1. Chelkowski 1977, p. 32.
  2. Daniel Reig, Dictionnaire arabe-français, français-arabe, Paris, Larousse, 1988 [1983] (ISBN 978-2-034-51336-7) Entrée n° 3530
  3. Gilbert Lazard, Dictionnaire persan-français, Téhéran, 1990, p. 143.
  4. a et b Morteza 2007.

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Textes en persanModifier

  • (de) Wilhem Litten (Hg.) (Reproduction en fac-similé de la collection de l'auteur de quinze manuscrits de ta'zieh en persan), Das Drama in Persien, Berlin, De Gruyter, , 391 p.

TraductionsModifier

  • Alexandre Chodzko, Théâtre persan. Choix de téaziés - ou drames, Paris, Ernest Leroux, , 219 p. (lire en ligne)
  • (en) The Miracle Play of Hasan and Husain (Collected from Oral Tradition by Lewis Pelly. Revised with explanatory notes by Arthur N. Wollaston), vol. I, Londres, H. Allen and Co, , 303 p. (lire en ligne)
  • (en) The Miracle Play of Hasan and Husain (Collected from Oral Tradition by Lewis Pelly. Revised with explanatory notes by Arthur N. Wollaston), vol. II, Londres, H. Allen and Co, , 352 p. (lire en ligne)

Études en français et italienModifier

  • Arthur de Gobineau, Les Religions et les Philosophies dans l'Asie centrale, — chapitres [lire en ligne] sur archive.org, Paris, Ernest Leroux, (1re éd. 1865) (lire en ligne), p. 359-459 (chap. XIII-XVI)
  • Charles Virolleaud, Le Théâtre persan ou le drame de Kerbéla, Paris, A. Maisonneuve, , 141 p. (présentation en ligne)
  • Charles Virolleaud, « Le théâtre persan », dans Jean Jacquot (Dir.), Les Théâtres d'Asie, Paris, Éditions du CNRS, (1re éd. 1961), 308 p. (ISBN 2-222-00567-1)
  • (it) Enrico Cerulli, « Il teatro religioso persiano », dans Ettore Rossi, Alessio Bombaci (Dir.), Elenco di drammi religiosi persiani (fondo mss. vaticani Cerulli), Città del Vaticano, Biblioteca Apostolica Vaticana, coll. « Studi e testi (Biblioteca apostolica vaticana) » (no 209), , LX, 416 p. (présentation en ligne)
  • Enrico Cerulli, « Le théâtre persan et ses origines » (p. 429-434), et « Le théâtre persan » (p. 435-446), dans L'Islam di ieri e di oggi, Roma, Istituto per L'Oriente, coll. « Pubblicazioni dell'Istituto per l'Oriente » n° 64, 1971, X, 497 p.
  • Yassaman Khajehi et Sarah Najand, « Le ta’zieh : à la croisée de l’histoire, de la religion et du théâtre », dans Françoise Quillet (Dir.), La scène mondiale aujourd'hui. Des formes en mouvement, Paris, L'Harmattan, coll. « Univers théâtral », , 600 p. (ISBN 978-2-343-05239-7, présentation en ligne)
  • Babak Ershadi, « Le Ta’zieh, théâtre religieux iranien », sur teheran.ir, La Revue de Téhéran, n° 27, (consulté le )
  • Morteza Johari (trad. par Maryam Devolder), « Les cérémonies du mois de Moharram et du jour de l’Ashoura, évolutions historiques et diversité géographique », sur teheran.ir, La Revue de Téhéran, n° 15, (consulté le ).  

Études en anglaisModifier

  • (en) Jean Calmart, « ʿAZĀDĀRĪ », sur iranicaonline.org, (consulté le ).  
  • (en) Peter J. Chelkowski (Ed.) (Proceedings of an international symposium on Taʿziyeh held in Aug. 1976 at the Shiraz Festival of Arts), Ta'ziyeh: Ritual and Drama in Iran, New York, New York University Press, , xxi, 288 p. (ISBN 0-814-71375-0), xxi, 288
  • (en) Peter J. Chelkowski (Ed.), Eternal performance : taʿziyeh and other Shiite rituals, London, Seagull Books, , X, 425 p.
  • (en) Peter J Chelkowski, « Ta'ziyeh: Indigenous Avant-Garde Theatre of Iran », Performing Arts Journal, vol. 2, no 1,‎ , p. 31-40 (lire en ligne).  
  • (en) Peter J. Chelkowski, « Time Out of Memory: Taʿziyeh, the Total Drama », TDR, vol. 49 « Special Issue on Taʿziyeh », no 4,‎ winter, 2005, p. 15-27 (lire en ligne, consulté le )
  • (en) Peter Chelkowski, « Ta'zia », sur iranicaonline.org, (consulté le ).  
  • (en) Negar Mottahedeh, « Ta'ziyeh; Karbala Drag Kings and Queens », sur iranchamber.com (consulté le )
  • (en) Elmira Kazemimojaveri, « A Short Introduction to Iranian Drama », Mimesis Journal, vol. 5, no 1,‎ , p. 64-78 (DOI https://doi.org/10.4000/mimesis.1113)

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Liens externesModifier

  • UNESCO, « The ritual dramatic art of Ta'zīye », sur youtube.com [voir en ligne (page consultée le 1 novembre 2020)]
  • Mohammad Ḥoseyn Taqizādeh (voice), « Ta‘zia of Qazvin » in Religious Music of Iranian Chiites, Mahoor Institute of Culture and Art, 2009 (M.CD-275), Disc 2, track 10 (2:50 min.). [écouter en ligne (page consultée le 1 novembre 2020)]
  • Seyyed Hamze Hoseyni (voice), « Abbās Khāni - Navā » in Religious Music of Iranian Chiites, Mahoor Institute of Culture and Art, 2009 (M.CD-275), Disc 1, track 2 (5 min.). [écouter en ligne (page consultée le 1 novembre 2020)]