Târgoviște

commune roumaine

Târgoviște est le chef-lieu du județ de Dâmbovița, Roumanie, sur la rive droite de la Ialomița. Elle comptait 73 964 habitants en 2011[1]. Résidence royale et capitale entre 1396 et 1714, la ville a tenu pendant plus de trois siècles le statut de centre économique, politico-militaire et culturel-artistique le plus important de la Roumanie.

Târgoviște
ROU DB Targoviste CoA.jpg
Image dans Infobox.
Nom officiel
(ro) TârgovișteVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom local
(ro) TârgovișteVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Județ
Chef-lieu
Târgoviște (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Capitale de
Altitude
260 mVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Targoviste jud Dambovita.jpg
Démographie
Population
79 610 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Municipalité de Roumanie (en), chef-lieu du comté (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Chef de l'exécutif
Daniel-Cristian Stan (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata
Contient la localité
Târgoviște (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Jumelages
Identifiants
Code postal
130002–130169Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Prononciation

HistoireModifier

 
La tour de Chindia, symbole de la ville.

Bien que Johannes Schiltberger mentionne le lieu en 1396 dans ses Souvenirs de voyage, Târgoviște ne devient résidence princière et capitale de la principauté de Valachie, probablement que sous Mircea l'Ancien (Mircea cel Bătrân), lors de la construction de la cour royale (Curtea Domnească). La ville sera, de 1418 à 1659, la dernière capitale de la Valachie avant Bucarest.

Vlad III l'Empaleur (Vlad Țepeș) y bâtit la tour de Chindia, qui est aujourd'hui le symbole de la ville. Michel Ier le Brave (Mihai Viteazul) y défait les Ottomans dans la décisive bataille de Târgoviște en 1597. Quand Constantin Brancovan déplace en 1659 sa capitale à Bucarest, Târgoviște perd de son importance tant économique que démographique.

Comme toute la Roumanie, Târgoviște a subi les régimes dictatoriaux carliste, fasciste et communiste de février 1938 à décembre 1989, mais connaît à nouveau la démocratie depuis 1990.

Târgoviște est d'ailleurs l'endroit où Nicolae Ceaușescu et sa femme Elena ont été jugés et exécutés en décembre 1989 lors de la révolution roumaine.

PopulationModifier

Évolution de la population
AnnéePop.±%
191213 041—    
193022 298+71.0%
194826 038+16.8%
195624 360−6.4%
196629 763+22.2%
197761 663+107.2%
199298 117+59.1%
200289 930−8.3%
201179 610−11.5%

PolitiqueModifier

Composition du conseil municipal (2020-2024)[2]
Parti Conseillers
Parti social-démocrate (PSD) 12
Parti national libéral (PNL) 5
Union sauvez la Roumanie (USR) 2
Parti Mouvement populaire (PMP) 1
Pro Romania (PRO) 1

ÉconomieModifier

Principales industries lourdes :

Centres commerciaux : Kaufland, Red Market et Mega Image (Groupe Delhaize), Dm-drogerie markt, Profi (ro) (Groupe Delhaize), Praktiker, Plus (en), Penny Market, Penny Market XXL, Ethos (ro), Dedeman (ro).

TransportModifier

Transport routierModifier

Desserte ferroviaireModifier

Villes jumeléesModifier

Natifs de TârgovișteModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :