Ivano-Frankivsk

ville et chef-lieu de l'oblast d'Ivano-Frankivsk, Ukraine

Ivano-Frankivsk (en ukrainien : Івано-Франківськ) est une ville de l'Ouest de l'Ukraine et le chef-lieu de l'oblast d'Ivano-Frankivsk. Sa population s'élevait à 237 855 habitants en 2021.

Ivano-Frankivsk
(uk) Івано-Франківськ
Blason de Ivano-Frankivsk
Héraldique
Drapeau de Ivano-Frankivsk
Drapeau
Centre et principaux monuments de la ville
Administration
Pays Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Oblast  Oblast d'Ivano-Frankivsk
Maire Ruslan Martsinkiv (uk)
Code postal 76000 — 76490
Indicatif tél. +380 342
Démographie
Population 237 855 hab. (2021)
Densité 2 842 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 55′ nord, 24° 43′ est
Altitude 250 m
Superficie 8 370 ha = 83,7 km2
Divers
Fondation 1662
Statut Ville depuis 1662
Ancien(s) nom(s) Stanisławów (jusqu'en 1772)
Stanislau (1772-1918)
Stanisławów (1918-1939)
Stanislav (1939-1962)
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte topographique d'Ukraine
Ivano-Frankivsk
Géolocalisation sur la carte : Ukraine
Voir sur la carte administrative d'Ukraine
Ivano-Frankivsk
Géolocalisation sur la carte : oblast d'Ivano-Frankivsk
Voir sur la carte topographique de l'oblast d'Ivano-Frankivsk
Ivano-Frankivsk
Liens
Site web www.mvk.if.ua

Elle porte son nom actuel depuis 1962 pour honorer l'écrivain ukrainien Ivan Franko, à l'occasion du 300e anniversaire de la ville. Avant la seconde guerre mondiale, la ville alors polonaise portait le nom de Stanisławów.

Géographie

modifier

Ivano-Frankivsk est située en Ukraine occidentale, dans la région historique de Galicie orientale, entre les Carpates orientales, situées une trentaine de kilomètres au sud-ouest et le fleuve Dniestr à une quinzaine de kilomètres au nord-est. La ville se trouve à 114 km au sud-sud-est de Lviv et à 452 km à l'ouest-sud-ouest de Kiev[1].

Histoire

modifier

Au XIIIe siècle, la bourgade de Stanyslaviv (en ukrainien : Станиславів) fait partie de la principauté de Galicie-Volhynie. Au XIVe siècle, elle est intégrée à l'État Polono-Lituanien et s'appelle Stanisławów en polonais ; elle est érigée en forteresse en 1662 par Andrzej Potocki pour contrer les raids esclavagistes du khanat de Crimée. En 1772, la première partition de la Pologne fit passer Stanisławów sous la souveraineté de la monarchie des Habsbourg qui l'intègrent au royaume de Galicie et de Lodomérie, composante de l'empire d'Autriche puis de l'Autriche-Hongrie au sein des « royaumes et pays représentés à la Diète d'Empire ». Son nom devient alors Stanislau en allemand.

En , à la suite de sa défaite dans la Première Guerre mondiale, l'Empire austro-hongrois éclata et la république populaire d'Ukraine occidentale fut proclamée[2] mais la Deuxième République de Pologne revendique également la Galicie-Lodomérie et l'annexe en 1919. En 1920, l'Armée rouge conquit brièvement la ville durant la guerre soviéto-polonaise, avant qu'elle ne soit reprise par l'armée polonaise et finalement réintégrée à la Pologne, qui en fit le chef-lieu de la voïvodie de Stanisławów. Pendant cette période, Stanisławów connut des atrocités, des pogroms et la famine, car les différentes armées ont vécu de réquisitions et ont ignoré les conventions de Genève. La ville avait en 1931 une population composée de Polonais (43,7 %),de Juifs (38,3 %) d'Ukrainiens ou Ruthènes (15,6 %) et d'Allemands (2,2 %). Les Ukrainiens occidentaux n'avaient pas pu obtenir leur indépendance mais la domination polonaise les préserva de la collectivisation forcée, de la terreur rouge, de la famine des années 1920 et de la grande famine des années 1930 qui ravagèrent l'Ukraine soviétique.

Occupation soviétique

modifier

En , à la suite du Pacte germano-soviétique, Stanisławów fut occupée par l'Armée rouge en , conformément au Pacte germano-soviétique, puis annexé par l'Union soviétique et rattachée à l'Ukraine soviétique. Pendant un an, le NKVD ratissa la ville et rafla, pour les exécuter ou les déporter au Goulag, tous les citoyens qui avaient d'une manière ou d'une autre servi l'État polonais, ainsi que les commerçants, les propriétaires et les religieux des différentes croyances (christianisme catholique romain des Polonais, christianisme catholique grec des Ukrainiens, judaïsme hassidique)[3].

À l'approche des Allemands, en 1941, les tchékistes et commissaires politiques soviétiques reçurent de Lavrenti Beria l'ordre de faire assassiner tous les citoyens raflés, au nombre de plusieurs centaines. Ces exécutions eurent lieu sur le site de Dem'ianiv Laz, où les dépouilles ont été exhumées seulement après l'ouverture du rideau de fer, à la fin des années 1980, et où un mémorial des massacres a été aménagé depuis.

Quant aux Allemands de la ville, ils furent « rapatriés » de force en Allemagne nazie selon les clauses du Pacte germano-soviétique[4].

Occupation allemande

modifier

Le , Stanisławów fut occupée par l'armée hongroise et la Wehrmacht lors de l'opération Barbarossa. Un mois plus tard, un millier de membres de l’intelligentsia juive locale (avocats, médecins, pharmaciens, professeurs et ex-fonctionnaires) furent raflés par les occupants, regroupés dans un ghetto fermé, puis détenus par groupes à la prison du tribunal du district, et finalement amenés en colonnes dans les bois des environs où ils furent assassinés. Bien que considérant les Slaves comme des « sous-hommes »[5], le gouverneur allemand Hans Frank toléra la formation de troupes collaborationnistes ukrainiennes et permit le défilé de l'organisation militaire ukrainienne le , un dimanche sanglant pendant lequel 12 000 Juifs, indistinctement accusés d'avoir soutenu l'occupation soviétique, furent exterminés par les soldats allemands et les collaborateurs ukrainiens dans le « nouveau » cimetière juif[6].

L'été 1944, la ville redevint soviétique. Les Polonais ayant été expulsés d'URSS en 1945-1946 selon les accords polono-soviétiques, un afflux ukrainien venu des campagnes environnantes vint combler les vides laissés par les Allemands, les Juifs et les Polonais. Stanislaviv, désignée à l'étranger sous les noms de Stanislav (en ukrainien : Станіслав) ou Stanislavov (en russe : Станиславoв) change de nom le , quand le Présidium du Soviet suprême de la république socialiste soviétique d'Ukraine la renomma Ivano-Frankivsk en l'honneur de l'écrivain ukrainien Ivan Franko. Au début des années 1990, Ivano-Frankivsk fut un centre du mouvement d'indépendance ukrainien. Depuis 1991, elle fait partie de l'Ukraine indépendante.

Population

modifier

Évolution démographique

modifier

Recensements (*) ou estimations de la population[7] :

Évolution démographique
1732 1792 1801 1849 1880* 1891 1900*
3 3005 4486 19210 86418 62622 40030 400
1910* 1921* 1931* 1939* 1959* 1970* 1979*
64 00051 39160 25665 00066 456104 971149 747
1989* 2001* 2013 2014 2015 2016 2017
214 021218 359226 018227 030228 575230 929233 360
2021 - - - - - -
237 855[8]------

Structure par âge

modifier
0-14 ans : 15,7 %   (hommes 20 134/femmes 18 968)
15-64 ans : 73,2 %   (hommes 86 212/femmes 95 805)
65 ans et plus : 11,1 %   (hommes 10 344/femmes 17 265) (2016, officiel)

Personnalités

modifier

Culture

modifier

Transports

modifier

Ivano-Frankivsk se trouve à 716 km de Kiev par le chemin de fer et à 614 km par la route.

La ville est desservie par l'Aéroport international d'Ivano-Frankivsk.

Normales et records pour la période 1991-2020 à Ivano-Frankivsk
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc. année
Température minimale moyenne (°C) −6,7 −5,3 −1,8 3,2 8,1 12 13,8 13 8,4 3,7 −0,4 −5 3,6
Température moyenne (°C) −3 −1,5 2,8 9,1 14,1 17,7 19,5 18,9 13,8 8,3 3 −1,7 8,4
Température maximale moyenne (°C) 0,8 3 8,1 15,3 20,5 23,7 25,8 25,5 20 14,1 7,1 1,8 13,8
Record de froid (°C)
date du record
−33,9
1963
−32,5
2012
−26,1
2018
−11,1
1963
−3,9
2007
0
1955
3,9
1958
3,4
1984
−4
1977
−14,2
2003
−18,7
1988
−35,7
1996
−35,7
1996
Record de chaleur (°C)
date du record
16,1
2002
20,9
2008
26
1974
30,4
2012
32,2
2003
33,9
1963
37,1
2007
37,2
1952
36,3
2015
28,4
2001
22,1
2010
19,1
1989
37,2
1952
Précipitations (mm) 28 33 41 44 80 93 93 65 70 49 32 34 662
Record de pluie en 24 h (mm)
date du record
39
1963
29
1984
33
1962
41
1977
58
1989
81
2001
93
1948
67
1965
87
1993
44
2008
28
1957
25
1965
93
1948
Nombre de jours avec précipitations 7 7,7 7,5 8,5 10,3 11,2 10,1 9,3 8,2 7 7,4 8,4 102,6
Humidité relative (%) 81,8 80 75,9 70,2 71,3 73,9 73,8 75,6 78,7 80,5 84,1 85,6 77,6
Source : Погода и Климат[18].WMO[19].
Diagramme climatique
JFMAMJJASOND
 
 
 
0,8
−6,7
28
 
 
 
3
−5,3
33
 
 
 
8,1
−1,8
41
 
 
 
15,3
3,2
44
 
 
 
20,5
8,1
80
 
 
 
23,7
12
93
 
 
 
25,8
13,8
93
 
 
 
25,5
13
65
 
 
 
20
8,4
70
 
 
 
14,1
3,7
49
 
 
 
7,1
−0,4
32
 
 
 
1,8
−5
34
Moyennes : • Temp. maxi et mini °C • Précipitation mm

Voir aussi

modifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes

modifier

Liens externes

modifier

Notes et références

modifier
  1. Distances à vol d'oiseau ou distances orthodromiques.
  2. (en) Histoire de la Galicie
  3. Wanda Krystyna Roman, (de) « Die sowjetische Okkupation der polnischen Ostgebiete 1939 bis 1941 » in : Bernhard Chiari (dir.): « Die polnische Heimatarmee », partie de Beiträge zur Militärgeschichte, tome 57 des Annales des Militärgeschichtlichen Forschungsamtes, éd. R. Oldenburg, Munich 2003, (ISBN 3-486-56715-2), pp. 87–110.
  4. Roger Moorhouse, Pakt Diabłów (« Pacte avec le diable »), éd. Horizont, Cracovie 2015.
  5. (en) Mark Neocleous, Fascism, Philadelphie, Open University Press, coll. « Concepts in the social sciences », , 120 p. (ISBN 978-0-335-19488-9 et 978-0-335-19487-2, OCLC 35758195), p. 23.
  6. (en) « Stanisławów » (pl) [1].
  7. (ru) Recensements de 1959, 1970 et 1979 sur www.webgeo.ru(ru) Recensement de 1989 sur demoscope.ru(en) Population Statistics [2](uk) Office des statistiques d'Ukraine : Статистичний збірник «Чисельність наявного населення України на 1 січня 2010 року» [Manuel statistique « Nombre d'habitants de l'Ukraine au 1er janvier 2010 »]. [3] ; Статистичний збірник «Чисельність наявного населення України на 1 січня 2011 року» [Manuel statistique « Nombre d'habitants de l'Ukraine au 1er janvier 2011 »]. [4] ; Статистичний збірник «Чисельність наявного населення України на 1 січня 2012 року» [Manuel statistique « Nombre d'habitants de l'Ukraine au 1er janvier 2012 »] [5]
  8. (uk + en) Service des statistiques publiques d'Ukraine (uk), Чисельність наявного населення України на 1 січня 2021 [« Population présente en Ukraine au  »] (Publication statistique), Kiev,‎ , 50 p. (lire en ligne [PDF])
  9. numéro : 26-101-0564.
  10. numéro : 26-101-0562.
    Patrimoine d'intérêt national N°231.
  11. numéro : 26-101-1001.
  12. numéro : 26-101-0585.
  13. numéro : 26-101-0563.
  14. numéro : 26-101-0613.
  15. numéro : 26-101-0155.
  16. numéro : 26-101-0217.
  17. numéro : 26-101-0565.
  18. (ru) « Tableaux climatiques. Données pour Ivano-Frankivsk », Погода и Климат (consulté le ).
  19. (en) « World Meteorological Organization Climate Normals for 1981–2010 », WMO (consulté le ).