Ouvrir le menu principal

Squamata

ordre de reptiles

Les squamates (Squamata, du latin squama, « écaille ») ou saurophidiens (« lézards/serpents »), reptiles à écailles, sont un vaste ordre de reptiles qui comprend tous les lézards (au sens large), serpents et amphisbènes. En fait cet ordre regroupe les reptiles qui changent régulièrement de peau (qui muent par lambeaux). Leur régime alimentaire est varié selon les espèces : arthropodes, mammifères, reptiles, batraciens, plantes ou fruits.

Jusqu'en 2000 le plus ancien fossile de squamate connu, Tikiguania estesi, remontait au Trias supérieur, plus précisément au Carnien (entre 229 et 216 millions d'années)[1],[2]. Megachirella wachtleri, découvert au nord de l'Italie, date de 240 Ma (Trias moyen, Ladinien), et la lignée des squamates pourrait remonter à 257 Ma[3].

ÉtymologieModifier

Le terme Squamate est issu du latin squama qui veut dire « écaille (de poisson) ; pellicule ». Ce terme est peut-être dérivé du terme germanique *skalja qui désignait les écailles, via la forme *scama[4]. Dans les langues d'Europe de l'Ouest, cette racine se retrouve d'une manière évidente dans les termes pour écaille, par exemple en danois : skæl, en anglais : scale, en italien : scaglia.

Caractères dérivés propresModifier

Quelques caractères dérivés propres aux Squamates :

  • perte de la barre temporale inférieure et la fenêtre inférieure est ouverte vers le bas c'est-à-dire perte de l'os quadratojugal et modification de l'os jugal ;
  • l'os carré est mobile, les squamates sont streptostyles.

ClassificationModifier

C'est un clade qui compte actuellement 10 078 espèces répertoriées.
N.B. : la systématique des reptiles et squamates étant en pleine mutation, les classifications proposées peuvent différer selon les sources et les moments.

Liste des familles actuellesModifier

Selon The Reptile Database (février 2017):

PhylogénieModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Mark N. Hutchinson, Adam Skinner et Michael S. Y. Lee1, « Tikiguania and the antiquity of squamate reptiles (lizards and snakes) » [« Tikiguania et l'antiquité des reptiles squamates (lézards et serpents) »], Biology Letters, vol. 8, no 4,‎ , p. 665-669 (DOI 10.1098/rsbl.2011.1216, lire en ligne [PDF]).
  2. (en) P. M. Datta & S. Ray (2006). Earliest lizards from the Late Triassic (Carnian) of India. Journal of Vertebrate Paleontology 26 (4) : 795–800. doi:10.1671/0272-4634(2006)26[795:ELFTLT]2.0.CO;2.
  3. (en) Tiago R. Simões, Michael W. Caldwell, Mateusz Tałanda, Massimo Bernardi, Alessandro Palci et al., « The origin of squamates revealed by a Middle Triassic lizard from the Italian Alps », Nature, vol. 557,‎ , p. 706-709 (DOI 10.1038/s41586-018-0093-3).
  4. Définitions lexicographiques et étymologiques de « Squamate » du Trésor de la langue française informatisé, sur le site du Centre national de ressources textuelles et lexicales.
  5. Sensu stricto (ou stricto sensu) est une locution latine qui signifie au sens strict et dont l'abréviation est s.str.. En biologie, cette locution indique qu'un taxon doit être pris au sens strict.
  6. (en) J. J. Wiens, C. R. Hutter, D. G. Mulcahy, B. P. Noonan, T. M. Townsend, J. W. Sites et T. W. Reeder, « Resolving the phylogeny of lizards and snakes (Squamata) with extensive sampling of genes and species », Biology Letters, vol. 8, no 6,‎ , p. 1043–1046 (PMID 22993238, PMCID 3497141, DOI 10.1098/rsbl.2012.0703)
  7. (en) Yuchi Zheng et John J. Wiens, « Combining phylogenomic and supermatrix approaches, and a time-calibrated phylogeny for squamate reptiles (lizards and snakes) based on 52 genes and 4162 species », Molecular Phylogenetics and Evolution, vol. 94,‎ , p. 537–547 (DOI 10.1016/j.ympev.2015.10.009, lire en ligne)Arbre sur le site RDB

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier